1er Forum Africain sur l’Anti-corruption : Le développement doit passer par la bonne gouvernance

Madagascar a participé au 1er forum anti-corruption qui s’est déroulé les 12 et 13 juin. La Grande île avait été représentée par une forte délégation. Des résolutions importantes sont ressorties de ce Forum

Le premier Forum Africain sur l’Anti-corruption, s’est tenu 12 au 13 juin dernier à Sharm El Sheikh en Egypte. Une rencontre de haut niveau dont Madagascar a participé avec la présence de Jean Louis Andriamifidy Directeur Général du Bureau Indépendant Anti-corruption (BIANCO), de Jacques Randrianasolo Ministre de la Justice ainsi que des représentants de la Cour des Comptes et du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation.
Tous les Pays Africains espèrent ainsi le développement du continent et de ses pays membres. Toutefois, l’ensemble des participants à ce Forum étaient convaincus que la lutte contre la corruption, la bonne gouvernance et le respect de l’Etat de droit constituent les seuls voie et moyens d’y parvenir.
Le forum a mentionné plusieurs thèmes durant les deux jours. Il s’agit entre autres : les efforts nationaux de certains pays africains pour lutter contre la corruption et la mise en œuvre des engagements continentaux et internationaux ; le rôle de la lutte contre la corruption dans le développement de l’Afrique ; les mécanismes anti-corruption au niveau continental ; le développement des capacités des ressources humaines dans divers aspects de la lutte contre la corruption sur le continent africain ; la coordination des gouvernements interafricains en matière de lutte contre la corruption ; ainsi que le rôle de la volonté politique pour le succès des efforts de lutte contre la corruption au continent africain.
La 4ème Assemblée Générale de l’Association des Autorités Anti-corruption d’Afrique (AAACA) est prévue se tenir ce 14 et 15 Juin en marge de ce forum anti corruption. Une réunion qui est organisée par le Secrétariat Exécutif de cette association. Madagascar, en sa qualité de Pays membre fondateur y participe, à travers le BIANCO. Tout ceci afin de renforcer la coopération inter-Agence Anti-corruption et de collecter les bonnes pratiques en matière de lutte contre la corruption, du recouvrement des avoirs illicites et de l’utilisation de tous les moyens innovants à lutter efficacement contre la corruption.

Marc A.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.