Affaire sénateur Lylison : Le MAPAR demande l’annulation du verdict

Le groupement MAPAR ne digère pas le fait que le tribunal ait condamné le sénateur Lylison René de Rolland à un an d’emprisonnement ferme. Hier, le groupement fondé par Andry Rajoelina est sorti de son silence. Le groupement «Miaraka amin’ny Prezida Andry Rajoelina» demande, par conséquent, l’annulation pure et simple de ce verdict. Dans un communiqué qu’il a publié hier, le MAPAR parle de non-droit dans le pays. «Cette situation ne va nullement pas apporter le calme au pays» peut-on lire dans ce communiqué.
Le MAPAR demande également l’arrêt des poursuites à l’encontre des personnes qui ne partagent pas les mêmes convictions que les dirigeants. «L’Etat devra se pencher plutôt sur la résolution des problèmes qui minent actuellement le pays (…)», précise le communiqué. Ce groupement pointe du doigt les problèmes socio-économiques qu’endure actuellement la population.
Le tribunal a rendu son verdict mardi dernier dans l’affaire Lylison. Mais d’après les renseignements, le procès aurait déjà eu lieu le 7 février dernier en l’absence de l’incriminé et de ses avocats, ces derniers n’ayant même pas été notifié de la tenue de ce procès, selon le groupement MAPAR.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer