Agriculture biologique : 110 millions USD de chiffres d’affaires

L’agriculture biologique à Madagascar représente aujourd’hui 110 millions USD de chiffre d’affaires annuel et un appui à près de 19.000 producteurs en milieu rural, notamment dans des zones enclavées. C’est en ces termes que s’est exprimé hier à l’EDBM Antaninarenina Gaëtan Etancelin, Président du Syndicat Malgache de l’Agriculture Biologique SYMABIO.
Dans l’agenda des Objectifs de Développement Durable (ODD), on requiert un monde des affaires qui produit de la richesse pour le pays et considère à la fois l’aspect environnemental et le volet social. L’agriculture biologique permettra de respecter ces engagements. Pour conserver un tissu économique en milieu rural performant et capable de se positionner sur ce marché international, le développement du monde rural passe principalement par le développement de l’agriculture biologique. La loi sur l’agriculture qui devrait être adoptée prochainement ainsi que la mise en place d’une agence de promotion des exportations revêtent des importances majeures.

Salon biologique

18 entreprises certifiées agriculture biologique, membre du SYMABIO participeront à la prochaine édition du plus grand salon mondial de l’agriculture biologique BIOFACH qui se tiendra du 12 au 15 février prochains à Nuremberg en Allemagne. Un représentant de l’EDBM et un autre de l’unité «Competence Center for the Private Sector» (CCPS) mise en place par la GIZ renforceront la délégation malgache à cette occasion qui regroupera plus de 50.000 professionnels du secteur. «Notre objectif principal est le match-making gagnant gagnant des entreprises européennes et malgaches engagées dans le partenariat durable, sans oublier», a indiqué le président du SYMABIO. Les nouvelles pistes de partenariat public-privé-population ont déjà été discutées l’année dernière.
Une session de présentation avec l’Ambassade de Madagascar en Allemagne est prévue pour appuyer le secteur privé malgache afin de renforcer le marketing pays Madagascar sur le marché allemand et faire la promotion des produits biologiques en provenance de Madagascar. L’EDBM dans sa mission de promotion de la filière agro-industrie facilitera les rencontres B2B lors de l’événement et mettra en avant Madagascar comme pays propice aux investissements internationaux. Andry Tiana Ravalomanda, DG de l’EDBM n’a pas manqué de préciser que Madagascar a déjà participé au salon l’année dernière et cette participation a porté ses fruits puisque le groupe Martin Bauer a réalisé des prospections à Madagascar pour signer des joint-ventures.

Préoccupations

Le SYMABIO se dit par ailleurs préoccupé par la mauvaise utilisation de 13.842.493 moustiquaires imprégnées d’insecticides à effet durable du plan stratégique de lutte contre le paludisme. Il sollicite ainsi la mise en place effective des territoires à vocation biologique, des «zones bio» pour conserver et développer des modèles d’agriculture d’avenir et pourvoyeuses de devises pour la national, tout en étant respectueuse du patrimoine environnemental. Le Syndicat Malgache de l’Agriculture Biologique sollicite également l’appui du gouvernement pour l’abrogation de l’interdiction d’importation du riz certifié bio, tout comme la création d’une direction en charge de l’agriculture biologique au sein du Ministère.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.