- Madagascar Television - http://matv.mg -

Aide aux sinistrés : Bras de fer entre Ny Rado Rafalimanana et la Gendarmerie

Le conflit a fait le buzz dans les réseaux sociaux. Chacun a eu son mot à dire.
Mais au final, l’intérêt des sinistrés c’est ce qui a mis tout le monde sur la même longueur d’onde.

Le Numéro Un de l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Fanahy no Maha Olona a rejoint la ville de Tanambe dans l’Alaotra Mangoro hier pour remettre des dons auprès des sinistrés de cette localité. A l’entrée de cette ville, il a été sommé de stopper à un poste de contrôle de la Gendarmerie. Une situation qui ne plaisait pas visiblement à celui-ci et à ses collaborateurs. En effet, immédiatement, il a posté en live sur les réseaux sociaux la situation en dénonçant un excès de zèle des éléments des forces de l’ordre et une entrave à son intention de venir en aide aux sinistrés de l’Alaotra Mangoro. Les éléments de la Gendarmerie qui ont d’ailleurs brandi les armes pour arrêter le cortège dans lequel se trouvait Ny Rado Rafalimanana.
Cette dénonciation n’a pas laissé indifférent la Gendarmerie Nationale. Le Commandant de Compagnie de l’Alaotra Mangoro a immédiatement convoqué une conférence de presse et tenait à donner des précisions sur cette circonstance qui a fait le buzz dans les réseaux sociaux. D’après la Gendarmerie, le président de l’ONG avait refusé de montrer les documents de son véhicule et des marchandises qu’il transportait. Toujours selon les explications de cet officier de la Gendarmerie, Ny Rado Rafalimanana a refusé d’obtempérer avec les éléments de la Gendarmerie, ce qui constitue d’ailleurs un délit. Depuis Vohidiala, le cortège de l’ONG en question n’a pas voulu montrer les documents en question. Cependant, arrivé à Ambohijanahary, à l’entrée de Tanambe, le cortège a été arrêté. Ce haut responsable de l’Alaotra Mangoro qui rappelait d’ailleurs que les contrôles systématiques s’imposaient à tous et ceux depuis le sinistre survenu dans la région. Par ailleurs, il a fait savoir que l’article 121 du Décret 63-253 du 09 Mai 1963 donne le droit à la Gendarmerie d’utiliser leur armes lorsqu’ils ne peuvent immobiliser autrement les véhicules embarcations ou autres moyens de transport dont les conducteurs n’obtempèrent pas à l’ordre d’arrêt.
Finalement, la situation s’est dénouée après des discussions entre les protagonistes. Le président de l’ONG a pu finalement distribuer ses dons auprès des sinistrés de Tanambe hier après midi. La Gendarmerie quant à elle n’a pas fait usage d’arme et n’avait arrêté aucun individu, a-t-on appris.

Marc A.


Article printed from Madagascar Television: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/aide-aux-sinistres-bras-de-fer-entre-ny-rado-rafalimanana-et-la-gendarmerie/

Copyright © 2014 . All rights reserved.