Ankazobe : Un cambriolage très suspect

C’est le moins que l’on puisse dire de ce cambriolage quelque peu singulier qui s’est produit récemment à Ankazobe. Les faits.

Un fait plutôt rare et insolite s’est produit à Ankazobe la semaine dernière. Dans la nuit de jeudi dernier, le Tribunal d’Ankazobe a été le théâtre d’un cambriolage. Les malfrats sont entrés par effraction dans le bureau du Procureur et du Président du Tribunal pour atteindre les salles du Tribunal.
Selon les informations reçues, les cambrioleurs se sont emparés d’un seul ordinateur durant cet acte. Les documents et autres équipements informatiques n’avaient pas été touchés. Les voisins n’ont remarqué aucun fait ni geste suspect, ce qui explique pourquoi les faits n’ont été constates que vendredi matin.
Les premiers éléments de l’enquête confirment qu’aucune porte n’avait été forcée par les intrus. Par ailleurs, ils ont dû employer la manière forte pour pénétrer dans d’autres bureaux du Tribunal.
Les enquêteurs s’attèlent actuellement sur cette affaire, l’on ignore, pour le moment, l’identité et le mobile des auteurs présumés de ce cambriolage. L’on ne peut non plus affirmer s’il s’agit d’un simple cambriolage, ou d’un acte au mobile bien précis et déterminé. Le fait que les intrus ne se soient emparés que d’un seul et unique ordinateur de bureau donne une autre ampleur à cette affaire. En outre, ces intrus ont laissé un message sur place.
Affaire à suivre.

Tantely A.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.