Ankorondrano Andranomahery : Une inondation à craindre

Une forte inondation serait à craindre dans le fokontany Ankorondrano Andranomahery, un quartier situé dans le troisième arrondissement de la capitale pour la prochaine saison cyclonique si aucune solution pérenne ne serait apportée pour pallier aux canaux d’évacuation bloqués. Notons que cela fait trois saisons de pluies successives (2017, 2018 et 2019) que le fokontany Ankorondrano vit dans l’eau. En effet, cela n’attend pas qu’un cyclone se produit pour qu’il y ait une montée d’eau, il suffit tout simplement de quelques jours de pluie pour que cela se produise. Ce fokontany a toujours figuré parmi les premiers inondés dès que la saison des pluies pointe son nez. Ce même scénario se reproduirait sûrement cette année si aucune mesure ne serait prise. Ce problème est dû au remblayage illégal sur un canal d’évacuation à Morarano. Faut il savoir que des grands travaux, une construction de bâtiment sont déjà en cours dans cet endroit. Ces zones remblayées bloquent les eaux usées qui devraient être évacuées.
Actuellement, les quartiers de Morarano, de Tsaramasay et surtout d’Andranomahery, sont devenus des bassins tampons, une situation qui a perduré depuis déjà trois années successives, et ce malgré un appel intense des habitants de ce fokontany aux autorités compétentes, aux responsables étatiques.
15 838 habitants vivent dans ce fokontany, lesquels sont répartis dans 6 secteurs dont quatre sont en permanence victimes de l’inondation en période de pluie.

JemimaR

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.