Antananarivo : Naina Andriantsitohaina en route vers la Mairie

L’IRD a attendu le dernier moment, soit avant la clôture du dépôt des candidatures, pour avancer son pion gagnant et faire ainsi l’effet de surprise. Naina Andriantsitohaina est un personnage bien connu des Tananariviens, de par ses qualifications polyvalentes.

L’IRD présente un «poids lourd» à la course à la magistrature de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Naina Andriantsi- tohaina, actuel ministre des Affaires étrangères, se porte candidat et revêtira le dossard de la plate-forme présidentielle. Il a officialisé sa candidature hier, à l’occasion d’une réception donnée au PK O de Soarano, en présence des leaders politiques, des membres et partisans de l’IRD, des patrons de presse et de nombreux opérateurs économiques. Ce candidat bénéficie du soutien indéfectible du monde des affaires et de la bourgeoisie tananarivienne.
Le candidat Naina Andriantsitohaina estime qu’Antananarivo, en sa qualité de poumon de Madagascar, est actuellement asphyxiée et minée par de nombreux maux. Ce fils d’Antananarivo a affiché sa détermination à la «sauver» en assumant le devoir de la redresser et de l’assainir. En briguant le fauteuil du maire d’Antananarivo, il a déclaré être disposé à concrétiser la vision de développement initiée par le Président de la République Andry Rajoelina.

“Velirano” envers les Tananariviens

Naina Andriantsitohaina a prononcé son engagement, une sorte de «velirano» envers les Tananariviens pour une gestion transparente, loin de la corruption et tout en tenant compte des intérêts communs. Le candidat de l’IRD a promis de moderniser et de redorer le blason de la Ville des Mille. Des infrastructures modernes dignes d’une capitale internationale seront érigées, s’il est élu à la mairie de la CUA. Il a cité la construction d’écoles, de marchés, de sites de loisirs et d’espaces verts, entre autres.
Il a également énergiquement contesté la vente illégale de domaines communaux et tient à ce que ces biens, qui ont récemment fait les gros titres, soient restitués à la Commune. Par la même occasion et toujours dans son «velirano», Naina Andriantsitohaina allégera les procédures d’obtention de permis de construire.
La sécurité constituant une priorité majeure de son programme, le renforcement des effectifs ainsi que des attributions de la Police municipale sont aussi sur la liste de ses projets de société. En somme, Naina Andriantsitohaina a surtout saisi l’occasion d’hier pour lancer un appel vibrant aux opérateurs économiques et à la population en général à se prêter main forte pour redresser la capitale.

Qui est Naina Andriantsitohaina?

Naina Andriantsitohaina, 56 ans, père de famille, est une figure très connue du monde des affaires. Naina Andriantsitohaina est à la tête d’un conglomérat industriel privé. Il est le président du Groupe Andriantsitohaina et à la tête d’entreprises de secteurs variés, dont l’Imprimerie NIAG, les produits chimiques Prochimad, la banque BMOI et le groupe de presse Ultima Media dont font partie les quotidiens Les Nouvelles et Taratra. Il a été président des syndicats patronaux SIM et GEM. Cette année marque son entrée dans la scène politique. Naina Andriantsitohaina fait partie des membres du gouvernement Christian Ntsay en occupant le poste de chef de la diplomatie malgache.

Vola R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.