Approvisionnement en eau : Une nouvelle station de production pour la zone Est

Les problèmes en eau dans la zone Est de la capitale seront résolus grâce à cette nouvelle infrastructure qui sera opérationnelle très prochainement. Les habitants des quartiers qui ont souffert de ce grand problème pourront d’ici peu de temps vivre comme tout individu de la capitale dans tout ce qui se rapporte à l’eau.

La Jirama et le ministère de tutelle s’activent dans la recherche de solution face aux problèmes d’approvisionnement en eau potable qui entraînent la grogne des usagers dans certains quartiers de la capitale. Cinq zones d’Antananarivo sont les plus touchées à savoir la zone Est (Ambohimangakely, Ambohimahitsy, Ambatomaro, Tsarahonenana jusqu’à Ilafy), la zone Ouest (Itaosy, Ambohidrapeto,…), la zone Sud (Andoharanofotsy, Mahalavolona,…), la zone Nord (Sabotsy Namehana, Lazaina,…), la zone centre (Faravohitra, Ambondrona,…).
Une nouvelle station de production d’eau est en cours de construction à Amoronankona, pour assurer l’approvisionnement en eau de la zone Est d’Antananarivo comme à Ambohimangakely, Ambohimahitsy, Ambatomaro jusqu’à Ilafy. L’on apprend en effet que la production en eau de la Jirama est de 200.000 m3 par jour environ (sans compter les pertes) alors que le besoin est de 300.000 m3.
Une délégation issue du Ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures et de la Direction technique Eau Antananarivo de la Jirama, conduite par Christian Rafaralahimboa, Directeur de la Gestion des Ressources en Eau (DGRE) a effectué une descente à Ambohimangakely hier, pour constater l’avancement des travaux. Ceux-ci vont durer deux mois et consistent essentiellement à l’installation d’une «station de pompage eau brute» au bord de la rivière d’Ikopa qui est la source à exploiter, une «station de traitement d’eau» à Amoronankona et une «station de surpression» à Ambohimahitsy. Cette nouvelle station pourra produire 100 m3 d’eau par heure, ce qui est suffisant pour résoudre le problème d’approvisionnement en eau dans la zone Est d’Antananarivo. Pour les autres zones qui subissent le même sort, cette nouvelle infrastructure va alléger leur souffrance en attendant l’élaboration des solutions adéquates pour chaque zone dont le «forage» qui est prévu être effectif d’ici six mois. Pour le long terme, un partenariat avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) est prévu. Ce partenariat consiste au renouvellement du réseau de distribution d’eau à Antananarivo et à l’extension de ce réseau vers les nouvelles villes ainsi qu’à la rénovation des infrastructures dans les régions.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.