Assainissement d’Antananarivo : Démarrage du projet présidentiel de 133 milliards Ariary

Le ministère auprès de la présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement agit avant les sinistres. Dans le cadre du PIAA, des travaux d’assainissements, dans le but d’éviter les inondations, sont en cours.

Le ministre auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement (M2PATE) en la personne de Benjamina Ramanantsoa est descendu hier dans les bas quartiers d’Antananarivo en vue de constater de visu l’avancée des travaux d’assainissement. Des travaux qui rentrent dans le cadre du PIAA ou Programme Intégré d’Assainissement d’Antananarivo, un projet présidentiel qui a pour but d’éviter les inondations des bas quartiers de la capitale. Un projet de 133 milliards Ariary qui est financé à hauteur de 99 milliard par l’AFD, 12 milliards par l’Union Européenne et 23 milliards par l’état malgache, comme l’a annoncé hier le ministre auprès de la Présidence.
Le programme intégré PIAA vise ainsi à améliorer le drainage des eaux usées et des eaux pluviales dans les quartiers pour éviter les inondations pendant les périodes de pluies. Il permettra également d’améliorer l’environnement sanitaire et réduire les maladies, en particulier chez les enfants, pouvant être liées à la stagnation des eaux usées.
Ces travaux concerneront d’ailleurs la réhabilitation des stations de pompages d’Ampefiloha, 67Ha, Isotry et Anatihazo, ainsi que le renouvellement des canalisations de refouillement qui permettent de pomper l’eau des canaux secondaires dans l’Andriantany. Le curage de l’Andriantany qui déverse vers la rivière Ikopa sera aussi réalisé dans les prochaines semaines. Les études sont en cours pour l’identification d’une deu­xième phase des travaux qui seront réalisés courant 2019, a souligné le ministre auprès de la Présidence, Benjamina Ramanantsoa. Le PIAA prévoit également de mobiliser des Organisations Non Gouvernementales dans le but de sensibiliser la population à la nécessité de gérer les déchets et d’éviter de les jeter dans les canaux afin de fluidifier l’écoulement des eaux usées et des eaux de pluie dans les canaux d’évacuations.

Marc A.

Imprimer Imprimer