Assemblée Nationale : Le gouvernement Ntsay menacé par un vote de confiance

… Si la collecte de signatures existe, c’est une démarche à titre personnel de députés. Aucune preuve concrète ne confirme cette collecte de signatures…

Le spectre de vote de confiance menace le gouvernement Ntsay. Des bruits ont circulé dans les coulisses de l’Assemblée Nationale qu’une poignée de députés font une collecte de signatures en vue d’un vote de confiance au Premier ministre. Interrogée sur ce sujet, Lanto Rakotomanga, questeur numéro II de la chambre basse et non moins membre du groupe parlementaire IRD, majoritaire au niveau de cette institution a rétorqué en ces propos : «Une telle démarche nécessite d’obtenir l’aval du bureau permanent. Mais, celui-ci n’est pas au courant de cette collecte de signatures. Le groupe parlementaire majoritaire IRD ne sait rien du tout de cette démarche. Si la collecte de signatures existe, c’est une démarche à titre personnel de députés. Aucune preuve concrète ne confirme cette collecte de signatures en vue d’un vote de confiance du Premier ministre. Pour nous, membres du bureau permanent, il s’agit tout simplement d’une rumeur ». Le parti présidentiel détient la majorité des députés. Toutefois, certains députés ont été frustrés après le dernier remaniement.

Réaction sur la décision de la HCC

La Haute Cour Constitutionnelle a tranché sur le constat des vacances de sièges de députés. Lanto Rakotomanga a souligné que le député Ludovic Adrien Raveloson, élu dans le district de Mahabo ainsi que le député Hasimpirenena Rasolomampionona, élu dans le district de Fandriana ont été absents sans excuse valable admise par l’Assemblée Nationale durant la totalité de la deuxième session ordinaire en 2019. De ce fait, ils sont déclarés démissionnaires d’office par l’Assemblée Nationale. La Haute Cour Constitutionnelle a été saisie à cet effet par le Bureau de l’Assemblée Nationale. Ils sont remplacés d’office par leur colistier suivant, d’après l’arrêt numéro 01-HCC/AR du 10 février 2020
concernant le constat de vacance de sièges de députés. L’Assemblée Nationale respecte la loi en vigueur, d’après les explications de Lanto Rakotomanga.
Taratriniaina Dina Rakotomalala de la liste IRD de la circonscription de Fandriana remplace Hasimpirenena Rasolomampionona. Tandis que Yvonne Razafindrazalia de la liste indépendante Leva est désignée député de Madagascar à Mahabo et remplace son mari Ludovic Adrien Raveloson. Cependant, elle a été interpellée par la gendarmerie nationale dimanche dernier. Elle est entendue à la brigade criminelle de la gendarmerie à Fiadanana, hier. Interrogé sur les raisons de sa mise en état d’arrestation, le premier responsable au niveau de la brigade criminelle de la gendarmerie préfère ne pas se prononcer… Toutefois, des députés estiment qu’elle avait été arrêtée suite à l’affaire d’évasion de l’ancien député Ludovic Adrien Raveloson.

Vola R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.