BAREA DE Madagascar : “Laissez-nous travailler!”

BAREA DE Madagascar : “Laissez-nous travailler!”

Les Barea se la jouent fort… Les réactions de l’équipe sont assez fermes et énergiques. Force est d’admettre que l’équipe nationale a concédé tant d’efforts pour se hisser en seconde place de sa catégorie au terme de son match avec le Soudan…

Après que la FIFA ait émis ses recommandations par rapport à la situation des élections, l’association des joueurs de l’équipe nationale tient également à apporter sa propre vision. D’après l’un d’eux, les membres ont l’impression que «la FMF, son président, ainsi que les membres du comité exécutif veulent les empêcher de travailler». Il va même plus loin en ajoutant que «Isoraka cherche tous les moyens d’évincer d’une manière ou d’une autre le coach Nicolas Dupuis et son staff ainsi que la diaspora Kitra «Alefa Barea» qui apporte son soutien tant matériellement que pour les conseils».
Ces 13 derniers mois, avec le staff et ALEFA BAREA, les joueurs travaillent d’arrache-pied pour obtenir une qualification historique pour la CAN 2019. Les Barea occupent en effet la deuxième place de leur groupe après un premier match gagné 3 buts à 1 face au Soudan, chez lui. Le prochain match aura lieu au mois de septembre prochain face au Sénégal de Sadio Mané, avant une double confrontation avec la Guinée Equatoriale en octobre. «Nous allons continuer à bien travailler ensemble pour atteindre cet objectif», ont promis les internationaux.
Avant ces grands rendez-vous, Alefa Barea veut organiser, avec les joueurs expatriés, deux matches amicaux et de préparation au mois de juin prochain. Mais, d’après l’association des joueurs de l’équipe nationale, «la Fédération veut empêcher à tout prix que ces rencontres aient lieu».
Quoi qu’il en soit, ces joueurs craignent que les efforts concédés jusqu’à maintenant ne soient gâchés par la conjoncture liée aux élections. Ils espèrent de tout cœur que la FMF va «suivre les recommandations de la FIFA pour que les conséquences ne nous tombent pas sur la tête».
Rappelons que la délégation de la Fédération Internationale, qui a effectué une mission dans la Grande île au mois de mars dernier, souhaite, entre autres, la mise en place de mesures telles que la convocation des élections du CE de la FMF sous l’organisation et la supervision d’une nouvelle commission électorale avant le 3 juin prochain.

Mbolatiana R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.