BIANCO Antananarivo : Hausse de 400% des doléances

En 2019, le nombre de doléances parvenues à la branche territoriale du BIANCO de la province d’Antananarivo a augmenté de près de 400%. Si en 2018, cette branche du BIANCO avait reçu 568 doléances, l’année dernière, selon un rapport présenté hier, ces doléances ont atteint les 2158. Une augmentation significative qui peut être interprétée comme une augmentation exponentielle des cas de corruption. Mais le Directeur territorial du BIANCO Antananarivo, Tsiry Harivelo Razafimandimby voit en cette augmentation une réussite des campagnes de sensibilisation menées par le BIANCO auprès de la population. «L’augmentation du nombre de doléances témoigne de la participation de la population à la lutte contre la corruption. Je ne crois pas qu’il y ait eu une recrudescence de la corruption, mais plutôt une prise de responsabilité et une conscientisation de la population grâce aux efforts concédés ainsi que la mise en place de i-toroka».
L’année 2019, selon toujours le rapport présenté hier, le BIANCO a en effet, mis beaucoup d’effort sur le volet éducation. Il y a eu l’insertion de la dimension anti-corruption dans le programme scolaire. Et 23 nouveaux réseaux d’honnêteté et d’intégrité (mouvement des jeunes) ont été crées et redynamisés avec 1100 nouveaux adhérant. 4265 agents publics et 60 associations ont été mobilisés et sensibilisés en matière de lutte contre la corruption. Mais cette hausse pourrait également s’expliquer par le fait que la note de Madagascar dans l’Indice de la perception de la corruption, présenté par la «Transparency International», a légèrement baissé et la place de Madagascar dans cette lutte a un peu reculé, ce qui peut signifier que la corruption a pris un peu d’ampleur l’année 2019.
Dans ce rapport présenté hier à Ambohibao, le secteur du foncier tient la première place des doléances reçues avec 320 doléances. La justice et les collectivités décentralisées tiennent la deuxième et la troisième place avec respectivement 265 et 159 doléances. La gendarmerie nationale et le secteur de l’éducation complète le Top 5 des secteurs les plus touchés par les doléances avec respectivement 147 et 98 doléances.
L’année 2019, 246 dossiers ont été traités par la branche territoriale du BIANCO Antananarivo dont 132 transmis à la juridiction compétente. 361 personnes ont fait l’objet d’arrestation dont 72 ont été placées sous mandat de dépôt.
En 2019, deux événements ont également marqué la branche d’Antananarivo. D’une part il y a la mise en place de «i-toroka», une plateforme de dénonciation anonyme et sécurisée en ligne. D’autre part il y a l’implantation de la première antenne régionale du BIANCO à Morondava.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.