Jeudi 23 Novembre 2017

Edition du 23 Novembre 2017

MEN : Possible modification du PSE

Des réformes sont apportées dans le système de l’Education nationale afin d’améliorer l’enseignement. C’est dans cette optique que le Plan Sectoriel de l’Education est mis en oeuvre.

“Je suppose que le Plan Sectoriel de l’Education (PSE) n’est pas une bible dont le contenu est intouchable, au contraire, il peut très bien faire l’objet d’améliorations », a lancé le ministre de l’Education Nationale Paul Rabary, en marge de la rencontre membres du gouvernement-parlement hier, à l’Assemblée Nationale de Tsimbazaza. Les députés ont effectivement tenu à profiter de cette séance pour s’informer davantage sur les tenants et aboutissants de ce document exclusif, lequel s’inscrit dans les annales du secteur éducation. L’occasion a ainsi été saisie par nos parlementaires de manifester leur préoccupations et leurs souhaits par rapport au PSE, et surtout de faire des suggestions susceptibles de perfectionner le programme.
Le ministre Paul Rabary a renchérit que son département est favorable aux débats, notamment en vue d’éventuelles révisions de certaines lignes du PSE. Toutefois, elles doivent être effectuées de manière consensuelle. Le MEN reconnaît que la mise en place d’un tel document requiert une large participation.
Paul Rabary maintien en outre que le calendrier déjà mis en place est déjà assez clair et que les différents établissements de la Grande Île devront s’y soumettre. Le PSE devra officiellement être lancé l’année prochaine.

L.R

Imprimer Imprimer

 

Point de vue : Faut-il se comprendre beaucoup mieux ?

Madagascar est en pleine ébullition en termes de préparation d’élections. Les acteurs politiques sont bel et bien actifs face à l’échéance qui approche. La présidentielle, les législatives et éventuellement d’autres scrutins vont se tenir en 2018. Pour cela, les tractations, les débats et les critiques fusent de partout. De son côté, l’Etat se mobilise dans la mise en œuvre des textes relatifs à l’organisation de ces élections. Du moins, le Gouvernement et l’exécutif sont à pied d’œuvre avant que le parlement prenne lui aussi son rôle avant l’adoption finale de ces projets de lois.
La velléité des politiciens à vouloir se détourner des principes légaux refait surface ces derniers temps. Orienter l’opinion vers un déni des principes constitutionnels est totalement aberrant et encore de la part de ceux qui étaient parmi les fondateurs de la Constitution de la Quatrième République. Oser dire que le parlement n’est qu’une chambre de mascarade pour faire passer les lois revient à renier les principes démocratiques qui s‘instaurent dans ladite Constitution. L’on se demande pourquoi ne plus avoir confiance au parlement, alors que la formation politique en question possède une bonne poignée de députés. Est-ce que les partis ne font plus confiance aux députés ? Du moins ceux qui veulent mettre le populisme au détriment de la démocratie profèrent ce genre de manigance. Une manœuvre sournoise qui ouvre de nouveau la voie vers les dérives anti constitutionnelles.
Toujours dans ce déni de légalité, d’autres acteurs politiques se vantent d’être en position de force tout en oubliant les incidents qu’ils ont réalisés ayant mené Madagascar dans la ruine à travers la rupture des relations avec les instances internationales telles que le Fonds Monétaire Internationale et l’Union Européenne. Une rupture rétablie après l’élection du nouveau Président de la République, voire 2 ans après ce retour à l’ordre constitutionnel de Madagascar. Forcing selon certains, ambition mal placée selon d’autres, certains oublient même des fois qu’ils ont été condamnés par la Justice. Pourront-ils se présenter avec leur casier judiciaire non vierge ? On se demande parfois si on va passer outre la loi. Alors, il faut que les politiciens se comprennent mieux et concordent leurs actions avec les réalités avant d’induire en erreur l’opinion.

Imprimer Imprimer

 

Litchis : La Russie, nouvelle destination

Le litchi est un des fruits de Madagascar des plus convoités à l’étranger et chaque année, la Grande île en exporte une quantité conséquente. Cette fois, la Russie vient de grossir les rangs des pays importateurs de litchis de Madagascar.

Si l’Europe est la principale destination des litchis exportés par Madagascar, les destinations se multiplient. Au mois de janvier dernier, une première exportation de litchis vers l’Afrique du Sud a eu lieu. lire la suite…

Corruption : Deux greffiers placés sous M.D

Le secteur de la Justice fait partie de ceux les plus corrompus. Dans notre pays, ce constat est avéré, en dépit des efforts concédés par les autorités pour combattre la corruption.

Pas de pitié pour les auteurs de corruption au sein de la Justice. C’est le message que les autorités judiciaires ainsi que les instances luttant contre la corruption veulent véhiculer de manière persistante. lire la suite…

3 Décembre 2017 : Journée sans voiture dans Tanà

La journée dominicale du 3 décembre a été décrétée « journée verte-sans circulation » par le ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts. Le ministre Johanita Ndahimananjary a expliqué à l’occasion d’une conférence de presse de lancement de cet événement hier, à son bureau à Antsahavola, qu’il s’agit d’une journée dédiée à l’environnement dans le but de transmettre un réflexe écologique en laissant la ville respirer. lire la suite…

Mission CanCham : Vers la hausse de l’exportation au Canada

La Chambre de Commerce et Coopération Canada-Madagascar (CanCham) a organisé une mission économique et commerciale au Canada du 21 au 28 octobre 2017. « La mission a permis de démontrer aux homologues canadiens la volonté des opérateurs Malagasy à vouloir transformer en réalisations d’affaires les opportunités identifiées entre les deux pays. lire la suite…

Catastrophes naturelles : Utilisation de satellites et de drônes pour 2018

Le changement climatique est lourd de conséquences si l’on considère les prévisions sur les catastrophes naturelles. L’avenir est quelque peu sombre, du moins à Madagascar, en termes de prévisions des cataclysmes naturels…

Des satellites et des drônes seront utilisés pour suivre de près les évolutions des catastrophes naturelles de la saison des pluies 2018. Améliorer les moyens techniques est plus que nécessaire pour faire face à ces fléaux. lire la suite…

PM à Morondava : “Madagascar est un pays souverain”

Le Premier ministre Mahafaly Olivier Solonandrasana a assisté à l’inauguration du nouveau bureau de la Direction Régionale de l’Education nationale de la Région Menabe, à Morondava hier. Le Premier ministre, ayant représenté le Président de la République à cette occasion, a remis des kits scolaires aux élèves de la DREN de Menabe. Et comme dernièrement à Amparafaravola, l’Etat a octroyé du matériel de la part du BNGRC, destiné aux préparatifs de la saison des pluies et des cyclones. lire la suite…

Rencontre Ravalomanana et Lamamra : “Pas de ni…ni… en 2018”

L’ancien président Marc Ravalomanana a reçu à son domicile hier la visite de Ramtane Lamamra, Haut Responsable au sein de l’Union Africaine, accompagné par la Représentante de l’Union Africaine à Madagascar Ahmed Hawa Youssouf. L’entretien a duré un peu plus de deux heures de temps. Les futures élections ont été au centre des débats. lire la suite…

AFT : Le “Valiha” à l’honneur du 11 au 15 décembre

L’Alliance Française de Tananarive met toujours l’accent sur la promotion et la vulgarisation des cultures et des arts culturels. C’est dans ce sens qu’elle veut donner une place prépondérante à la promotion de cet instrument traditionnel qu’est le Valiha.La promotion de la culture musicale fait partie des missions de l’Alliance Française.

lire la suite…