Dimanche 19 Novembre 2017

Edition du 18 Novembre 2017

A destination de Hong Kong : Saisie de 300 g de produits narcotiques

La Grande île est une plaque tournante de trafic de drogues dures. Avec les technologies de pointe et les diverses collaborations, une tentative d’exportation de substances narcotiques a pu être déjouée hier avec la découverte d’un colis contenant des fils à coudre, ou plutôt des fils à poudre…

Des fils à coudre et des fermetures destinés à Hong Kong… Une situation qui ne pouvait qu’éveiller les soupçons des douaniers hier à l’Aéroport International d’Ivato. Le colis, pesant environ 3 kg a été passé au scanner si visiblement à l’œil nu, rien ne semblait anormal. «Les images du scanner montraient trois couleurs bien distinctes : celle du fil à coudre, du support bobine, et d’une troisième couleur qui n’a fait que corroborer les soupçons», a indiqué Haja Rakotoarimalala, receveur des douanes d’Ivato Aéroport.
Après avoir retiré les fils à coudre, montés sur 6 cônes, les douaniers ont découvert de la poudre blanche enveloppée dans du plastique. Chaque sac devait contenir 50 g de substances narcotiques, d’où le poids total estimatif de 300g. Hier, la nature exacte de ces substances n’a pas encore été déterminée, mais il s’agit soit de cocaïne, soit d’héroïne. La division de la douane spécialisée dans les stupéfiants se charge de s’assurer de ces produits.
Le colis devait être envoyé par transport express et ce, n’est qu’une fois à l’Aéroport d’Ivato que son contenu a été découvert. Nul besoin de rappeler que les services de transport express disposent de nombreux points de vente. C’est au niveau d’un point de vente de Soarano que le colis a été collecté et le responsable des lieux, un ressortissant africain a fait l’objet d’interrogatoire. Affaire à suivre.

C.R

Imprimer Imprimer

 

Point de vue : Non à la malédiction !

Madagascar et le peuple malagasy ne sont pas maudits. L’on se rappelle du discours du Président Hery Rajaonarimampianina qui voulait démontrer que la pauvreté n’était pas une fatalité, on pouvait la surmonter par la mise en œuvre d’une batterie de stratégies de développement. Nous y sommes et sur la bonne voie. Les signaux sont là, les instances internationales le disent : la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International, les diplomates étrangers… tous le constatent. Il y a, certes, des signes positifs, mais des efforts restent encore à faire. Les mots reviennent souvent, des hauts responsables internationaux. Ceci, pour dire que les Malagasy peuvent surmonter leurs problèmes. Ceci requiert, en revanche, une meilleure implication, une bonne éducation et une gouvernance impeccable du peuple. Et que la tenue d’élections ne soit pas une nouvelle emprise d’une crise pouvant remettre en question tous ces efforts.
Malédiction ou ironie du sort ? Le Liban traverse une crise politique sans précédent, qui peut remettre le pays des cèdres dans une incertitude totale et mettre la stabilité, acquise depuis plusieurs années, au ras du sol. Démission, pas démission, acceptée, non acceptée, reconnue ou non, autant d’incertitudes qui mettent ce pays ayant connu des guerres civiles et des conflits politiques hors du commun, dans le flou. Serait-ce un pays en proie à une déstabilisation du Moyen-Orient ? La question se pose.
Les mauvais signes, ce sont encore la Communauté de Développement d’Afrique Australe (SADC) et l’Union Africaine qui les endurent. La division de l’opinion sur l’éventualité d’une intervention de ces instances internationales dans la résolution de la crise zimbabwéenne, rappelle la crise politique de 2009 de Madagascar. La médiation mozambicaine de l’époque avait été fortement critiquée par les dirigeants de la Transition de l’époque, voire, d’une partie des opposants du régime de Rajoelina. La SADC, l’Union Africaine, tête de liste de la Communauté Internationale dans la tentative de médiation politique au Zimbabwe, sont mises à l’épreuve. Ceci pour tenter de sortir de la malédiction des coups d’Etat militaires qui ont toujours miné le continent africain.

Imprimer Imprimer

 

Administration publique : 19 personnes devant la barre pour corruption

Le BIANCO assume les fonctions qui lui incombent. La nouvelle stratégie nationale de lutte contre la corruption, mise en place depuis 2015, donne ses fruits. L’assainissement de l’administration publique suit son cours.

Le Bureau Indépendant Anti Corruption, à travers ses actions dans les différentes Régions de Madagascar, ne cesse de mener son combat. Une lutte qui consiste à assainir le pays du joug de la corruption qui gangrène non seulement l’administration, mais également notre société. lire la suite…

Omer Beriziky : Candidat de l’UNDD aux Présidentielles 2018

Les partis et associations politiques se préparent activement pour les prochaines échéances électorales. Si le parti du pouvoir avait annoncé la donne, ceux d’autres camps, tel que l’UNDD, ne veulent pas non plus être en reste.

Le président national du parti “Union Nationale pour le Développement et la Démocratie” (UNDD) le Dr Emmanuel Rakotovahiny a confirmé la participation de son parti aux prochaines élections présidentielles, prévues pour 2018. lire la suite…

Valentina Busi : «Il y a possibilités d’investir librement»

Les opérateurs italiens sont bel et bien intéressés par les opportunités d’affaires existantes à Madagascar. En prospection dans la Grande Île, Valentina Busi, de la Raffinneria Metalli Valsabbina, femme d’affaires opérant dans le secteur des mines, notamment le métal, a donné une esquisse du climat des affaires de Madagascar, sur la volonté des autorités du pays à aller de l’avant. Interview. lire la suite…

Ivato : Trois Iraniens interpellés pour usage de faux passeports

Trois ressortissants iraniens ont été appréhendés à l’aéroport d’Ivato hier par le Service Central de la Police de l’Air et des Frontières (SC-PAF) pour usage de faux passeports, jeudi dernier. Selon les explications du commissaire de police adjoint du SC-PAF, Bernadette Razafindrasoa, les Iraniens incriminés, fraîchement débarqués du vol en provenance d’Istanbul, se sont présentés au guichet d’enregistrement avec des passeports espagnols et des visas touristiques. lire la suite…

Résilience par chaînes de valeur : Intégration de plus de 20.600 ménages

Le projet «Résilience par Chaînes de Valeur» mis en œuvre par GIZ depuis 2013 dans les Régions Androy, Anosy et Atsimo Andrefana, prend fin. «En termes de résultats, plus de 20.600 ménages sont intégrés dans les chaînes de valeur et 15.000 producteurs ont pu augmenter leur revenu en moyenne de 52% dont 6246 sont des femmes chefs de ménages» a indiqué le 16 novembre dernier Claudia Maier, Chef de Projet Résilience par Chaînes de valeur. lire la suite…

Groupe STAR : 30.000 contrôles-qualité par semaine

Près de 30.000 contrôles-qualité sont effectués par semaine pour garantir la satisfaction clientèle dans les 6 usines STAR du territoire national, a-t-on appris de la célébration les Journées nationales de la promotion de la sécurité sanitaire et de la qualité des denrées alimentaires hier, au palais des Sports et de la Culture de Mahamasina. A travers une politique d’amélioration continue effectivement, le Groupe STAR met ainsi en place des systèmes de contrôle rigoureux et quotidien durant chaque étape de la production de ses boissons afin d’assurer la satisfaction des consommateurs. lire la suite…

Vitrine de l’Industrie : Promotion du “Vita malagasy”

Contribuer à la promotion des produits made in Madagascar et à l’amélioration de la qualité des produits. Tel est l’objectif de la Vitrine de l’Industrie qui se tiendra d’ici peu sur le parvis de l’hôtel de ville d’Analakely.

Comme tous les pays, Madagascar a besoin de faire connaitre ses produits «vita malagasy» non seulement sur le marché local, mais également sur le marché extérieur. lire la suite…

Marathon de Tanà : La 17e édition du 2 au 3 décembre

La 17e édition du Marathon de Tana se tiendra les 02 et 03 décembre prochain. Cet événement devait avoir en octobre dernier, mais a été repoussé à cause de l’épidémie de peste. «Suite au circulaire du gouvernement, portant levée de l’interdiction générale d’activités sportives à titre de mesures de prévention de la propagation de la peste, la 17ème édition du Marathon de Tana aura lieu les 02 et 03 décembre 2017 sur le parvis de l’hôtel de ville d’Analakely, le parcours reste inchangé», indique le communiqué de Word Trade Center, promoteur de l’événement. lire la suite…