Vendredi 19 Janvier 2018

Edition du 19 Janvier 2018

Affaire Houcine Arfa : Le Procureur de la République a refusé à trois reprises d’être soudoyé

Les déclarations du détenu Houcine Arfa tendent à ternir l’image de la Justice malgache. Les autorités, à commencer par les personnalités citées dans la fameuse déclaration, ne manquent pas de réagir.

Le procureur de la République, Balisama Razafimelisoa, a affirmé hier lors d’une rencontre avec la presse, qu’elle a été soudoyée par trois fois de la part de Houcine Arfa. «Pour le transférer à l’hôpital, le médecin chef de la prison l’a envoyé vers moi pour les autorisations. On m’a soudoyé par trois fois, mais j’ai, par trois fois, refusé préférant le renvoyer à la ministre de la Justice», a expliqué le procureur de la République. «Je n’ai jamais accepté d’argent venant de Houcine Arfa», a fait savoir le procureur de la République.
Elle n’a pas non plus nié que l’ordre de transfert de cet individu de la maison de force de Tsiafahy à la maison centrale d’Antanimora émane du ministre de la Justice. «Je pense que la ministre a pris cette décision en considérant la situation sanitaire du détenu, et qu’elle aurait plié sous sa menace d’observer une grève de la faim», a annoncé le procureur de la République. Elle a également expliqué que la procédure concernant la plainte internationale lancée contre Houcine Arfa est actuellement en cours. Et d’après les explications reçues cet après midi, Houcine Arfa a déjà été condamné trois fois par la justice Française dans le temps.
D’après les explications reçues hier au tribunal d’Anosy, l’argent appartenant à Houcine Arfa est encore sous scellé à la brigade criminel. Deux valises ont été saisies lors de son arrestation. Ces deux valises contiennent respectivement 180 millions d’Ariary et 32 millions d’Ariary, avec également 25.000 euros.
Le procureur de la République Balisama Razafimelisoa a donné une explication concernant le cas de Houcine Arfa, affirmant que les déclarations et accusations perpétrées par cet individu est totalement fausse et montées de toutes pièces. Elle a expliqué que cet individu s’est bel et bien évadé avec la complicité d’autres personnes.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer

Politique et Football

L’organisation d’élections au sein du monde du football malgache est sensiblement similaire à une bataille politique. Hautement politique. L’intervention de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est signe de désaveu des organisateurs des élections dans les sections et les ligues avant celles de la Fédération malgache. La FIFA qui a indubitablement remis en cause la crédibilité à la fois de la Commission électorale et des actuels dirigeants de la Fédération Malgache de Football.
Il faut noter que la FIFA est l’instance suprême du monde footballistique et c’est rare qu’elle intervienne dans des élections locales. Mais, personne ne peut faire obstacle et tout le monde doit s’y plier. C’est dire que lorsque cette instance suprême agit, c’est qu’il y a anguille sous roche… Quoi qu’il en soit, les manœuvres dilatoires constatées durant les élections des ligues et des sections, notamment sur les cas d’exclusion et de sabotage de certains candidats, ont terni l’image du monde footballistique de la Grande Île, élections sensées être démocratiques et libres.
Cette affaire semble aller loin. Certes, les coups bas s’invitent dans cette course à la tête de la FMF. Les couleurs politiques des candidats, même s’ils ne se sont pas encore prononcés, sont bel et bien présentes. Il faut dire que saper les élections depuis la base était déjà synonyme de calcul politique bien rodé. Heureusement que certains individus, plus malins, ont immédiatement interpellé la FIFA à prendre des dispositions légales et la manœuvre a été stoppée à temps. Maintenant, il faut assainir le milieu et avancer vers un Football beaucoup plus fair-play pour éviter que les acteurs du monde du football ne soient sanctionnés d’un carton rouge ! L’idée est désormais de porter haut une image plus moderne et sensée, ainsi que crédible du Football malgache.

Imprimer Imprimer

Houcine Arfa : L’Ambassadeur de France réagit

Pour la première fois, SEMme Véronique-Vouland Aneini, Ambassadeur de France, s’est exprimée dans l’affaire Houcine Arfa, bien que ses propos fussent très diplomates. lire la suite…

AFD : 27 milliards Ariary pour la conservation des aires protégées

Le ministère des Finances et du Budget a signé hier la première convention de l’année, laquelle a été conclue avec l’Agence Française de Développement. Cette convention vise la conservation des ressources naturelles et le développement économique durable de la région DIANA. lire la suite…

Me Willy Razafinjatovo : La condamnation de Ravalomanana ne fait pas jurisprudence

L’ancien président de la République Marc Ravalomanana ne reconnaissait pas sa condamnation aux travaux forcés à perpétuité, rendue par la Justice an 2010 pour l’affaire 7 février 2009. lire la suite…

Assainissement des fonctionnaires : 45 millions Ariary de pertes évitées

L’Etat Malagasy a évité 45 milliards d’Ariane de pertes, grâce à l’assainissement de la liste des fonctionnaires. A ce jour, 4521 agents de l’Etat n’ont pas encore justifié leur statut et sont considérés comme «fonctionnaires fantômes» jusqu’à ce qu’ils fournissent la preuve du contraire. lire la suite…

Affaire Houcine Arfa : Le SMM interpelle le BIANCO

Le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) porte l’affaire Houcine Arfa devant le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) suite à la déclaration publique de l’évadé, Houcine Arfa. lire la suite…

Nosy-Be / Antsiranana : La ligne aérienne rétablie

Une des conditions du développement des régions est la desserte aérienne entre les villes. Deux ans après une suspension, la desserte directe entre Antsiranana et Nosy-Be est désormais opérationnelle. lire la suite…

Iavoloha : Présentation des 58 Généraux nouvellement promus au PRM

Les 58 généraux nouvellement promus ont été présentés au Président de la République, qui est également chef suprême des forces armées hier. lire la suite…

CENHOSOA : 81 employés décorés

Le domaine de la Santé mérite un personnel qualifié, compétent, intègre et quelque peu passionné par sa vocation. Les dirigeants du centre CENHOSOA reconnaissent ces qualités dans leurs équipes. lire la suite…