Lundi 21 Mai 2018

Edition du 19 Mai 2018

Requête au fin de déchéance : Mémoire de défense déposé, une inquisition n’est pas exclue

Les parlementaires pro-régime sont venus soutenir les avocats venus déposer le mémoire de défense du Président de la République, hier, à la HCC. Selon ces parlementaires, la décision finale revient uniquement à la HCC.

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina a répondu à la demande de la Haute Cour Constitutionnelle. Le mémoire en défense du Président de la République Hery Rajaonarimampianina, suite à la requête en déchéance formulée par les 73 députés pour le changement, a été déposé par ses avocats à la Haute Cour Constitutionnelle, hier. Le mémoire, selon les explications des parlementaires venus à la HCC hier, est soutenu par 137 parlementaires dont 79 députés et 58 sénateurs.
Profitant de cette occasion, les parlementaires pro-régime ont rappelé que la décision finale revient uniquement à la HCC, laquelle ne devrait faire l’objet d’aucune pression. En effet, ces parlementaires dénoncent les agissements des députés pour le changement qui n’arrêtent pas, selon leurs dires, de faire pression à cette Cour. «Le respect de la Constitution, de la démocratie et de l’Etat de droit doit primer sur toutes les actions», ont-ils déclaré hier à la Haute Cour Constitutionnelle. Les parlementaires pro-régime ont réitéré leurs condamnations de toutes formes de coup d’Etat ainsi que les actes de déstabilisation.
La bataille juridique commence dans cette affaire. La semaine dernière, les députés pour le changement sont venus étoffer leurs dossiers accablant le Président de la République de ne pas avoir mis en place jusqu’à maintenant la Haute Cour de Justice. Avec ce mémoire en défense déposé hier, les membres de la HCC auront maintenant à se pencher sur le fond de cette affaire.
Mais de l’autre côté, cette bataille juridique risque d’être longue. En effet, aucun délai n’est prévu par les textes en vigueur pour que la Haute Cour Constitutionnelle prenne sa décision. Selon une source informée, la HCC a le pouvoir de lancer une inquisition et demander ainsi une réplique des requérants. Cette initiative peut être prise par les juges de la Haute Cour pour mener à bien leur enquête.
Les dispositions constitutionnelles n’imposent pas un délai minimum à la Haute Cour Constitutionnelle pour statuer sur un dossier.

Rapport dans les régions

Les parlementaires pro-régime, lors d’un bref rencontre avec les journalistes hier à la Haute Cour Constitutionnelle ont fait savoir qu’ils vont faire des rapports à leurs électeurs dans les régions dans les prochains jours. En effet, depuis le début de cette crise politique, les parlementaires pro-régimes n’ont pas daigné une seule fois défendre leurs idées devant leurs électeurs.
Mais quid de la décision prise en conseil du gouvernement d’il y a une semaine sur l’interdiction de la tenue de réunion publique dans les régions. Les observateurs se demandent si les parlementaires pro-régimes auront l’accès libre de se manifester dans des endroits publics.

Velo Ghislain/Marc A.

Imprimer Imprimer

L’heure du bilan est arrivée

A quelques mois de l’organisation des futures élections, l’heure est actuellement au bilan. Les politiciens de tous les niveaux sont devant leurs responsabilités respectives. Ce n’est pas uniquement au Chef de l’Etat de donner les preuves de ses 5 années de mandat. Il appartient également aux autres responsables élus et désignés de se retourner et de comptabiliser leurs réalisations.
Les réalisations ne sont pas pour autant identiques. Les opposants au régime ont d’ailleurs tenu des postes à responsabilité dans le pays. Si les infrastructures structurantes sont installées ici et là, les autres ne se privent pas de masquer ces réalisations à travers des désinformations destructives. A l’aube de la célébration du 26 juin, le peuple a droit à un minimum de respect, notamment en ayant une ville propre, des festivités célébrées dans la liesse. Mais est-ce le cas actuellement ? Il ne faut pas oublier que plusieurs chefs lieux de régions sont dirigés par des opposants à l’instar de la Capitale. Ou bien faut-il encore attendre l’Etat centrale pour se décider de réhabiliter les routes communales et les routes dans les grandes villes alors que les dirigeants de ce même Etat central sont fortement critiqués par ces dirigeants des villes accompagnés de leurs députés.
Mais c’est peut être une machination visant à torpiller les actuels dirigeants du pays. Ce qui forcera ces dirigeants à redoubler d’efforts. Il n’est plus permis que ces responsables à tous les niveaux s’amusent à bloquer toutes les réalisations au détriment du bien être de la majorité. Les opposants comme les tenants du régime sont co-responsables des réalités que connaissent le pays ces jours-ci. Le Saint Esprit est vivement appelé à descendre dans notre pays pour illuminer chaque foyer qui en a grandement besoin. La pentecôte sera une belle occasion pour chacun des leaders de se ressaisir et de faire un examen de conscience.

Imprimer Imprimer

Douanes à Toamasina : La tension monte

La situation est loin de se décanter dans la ville du Grand Port. Au contraire, la tension est montée d’un cran hier au bureau des Douanes si bien que les forces de l’ordre ont dû intervenir. lire la suite…

Crise politique : L’Afrique du Sud dépêche ses émissaires à Tanà

La conjoncture politique à Madagascar ne laisse pas insensible les pays partenaires à l’instar de l’Afrique du Sud. Pas plus tard qu’hier, le Président Cyril Ramaphosa a envoyé ses deux émissaires dans la Grande Île. Il s’agit ainsi de Roelf Meyer et Eby Ebrahim, deux hommes politiques bien connus pour leur engagement au sein du parti African National Congress (ANC). lire la suite…

DGSF : Appel à un service minimum

Les responsables du ministère auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement (M2PATE) ont effectué une visite à la Direction Générale des Services Fonciers. lire la suite…

Sortie de crise La mouvance Zafy : prône le dialogue malgacho-malgache

La mouvance Zafy, par le biais de Fanja Lalaina Lazarre Ignace, affirme que le dialogue malgacho-malgache constitue «la meilleure et seule voie» pour mettre fin à la grave crise qui divise le pays entre les partisans des 73 députés pour le changement et les partisans du régime en place. lire la suite…

Police Nationale : Valse des ambassadeurs

Les ambassadeurs de la Corée, du Japon et des Etats-Unis d’Amérique, ont effectué une visite de courtoisie au ministre de la Sécurité Publique, le contrôleur général de police Mamy Jean jacques Andrianisa, à son bureau, à Anosy. lire la suite…

Manifestation pour le changement : De manifestants des régions attendus ce jour

Les députés pour le changement espèrent voir les rangs de leurs partisans grossir. Ce sont les manifestant venant des régions qui sont attendus ce jour pour aider à durcir le mouvement. lire la suite…

Start-up Fianarantsoa : Rendez-vous du 25 au 27 Mai

Après une édition à Antananarivo et une autre à Paris en 2017, l’événement entrepreneurial Startup Weekend aura cette année lieu à Fianarantsoa. Le Startup Weekend Fianarantsoa aura lieu du vendredi 25 mai au dimanche 27 mai 2018 à «e-Atiala» Andrainjato. lire la suite…

Week-end de la Pentecôte : Température en baisse

L’hiver est là ! Les techniciens du service de la météorologie prévoient une baisse de la température à partir de cette fin de semaine. Vivement les pull et vêtements chauds. lire la suite…