Mercredi 21 Fevrier 2018

Investissements : “Tout doit se faire dans la transparence”, selon Roger Ralison 

 

Le fait que Michel Wormser, Vice-Président de l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) ait effectué une mission dans nos murs pour soutenir le retour des investisseurs est une bonne chose, de l’avis du Pr Roger Ralison, économiste gestionnaire. Il espère que les opérateurs nationaux puissent bénéficier des échanges nés de la collaboration avec la MIGA. lire la suite…

Plan d’assainissement de la filière bois précieux : Sidonie Raharinirina demande plus de considérations aux régions d’origine des bois

 

La question de répartition des recettes sur les ventes de bois précieux malgaches avait été évoquée par Sidonie Raharinirina, député de Mananara-Nord élue sous les couleurs du VPM-MMM. Elle a ainsi demandé à ce que l’on accorde plus de considérations aux régions d’origine des bois précieux ayant fait l’objet de trafics. lire la suite…

Service ophtamologie du CHU-HJRA : Des équipements destinés à des consultations externes

 

Le centre hospitalier universitaire HJRA d’Ampefiloha fait partie des centres les mieux équipés en termes de soins médicaux dans toute la zone de l’Océan Indien. Aujourd’hui, son service Ophtalmologie s’enrichit de nouveaux équipements. lire la suite…

Sport Scolaire  :  1.980 participants attendus

 

Le ministère de l’Education nationale veut promouvoir et améliorer non seulement l’enseignement pédagogique, mais également le sport en milieu scolaire. Il met en oeuvre, pour la première fois, les jeux nationaux. lire la suite…

Edition du 08 juillet 2014

Edition du 08-07-14

Réconciliation nationale : Rencontre au sommet le 25 juillet

La véritable Réconciliation nationale va-t-elle enfin se concrétiser ? Plusieurs entités dont les chefs d’Eglise, la Communauté internationale, entre autres, avaient tenté cette approche qui s’est toujours soldée par un échec. La balle est dans le camp du CRN.

Le Comité pour la Réconciliation Nationale (CRN) créé par le Pr Albert Zafy prône depuis une dizaine d’années la réconciliation nationale. Ce comité persiste dans son objectif et poursuit les démarches en vue de réconcilier  les Malgaches.
Après le conclave des  forces vives de la nations (Plateformes politiques, partis politiques, associations ainsi que des sociétés civiles) au BUCAS d’Antanimena, le CRN organisera un important événement ce 25 juillet prochain au Carlton Hôtel d’Anosy.
Ce rendez-vous permettra de rassembler les forces vives du pays, selon les précisions de Tabera Randriamanantsoa, Secrétaire Général du CRN. Les formations politiques de tout-bords seront invitées à cet événement. Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina, les quatre  anciens chefs d’État dont l’Amiral Didier Ratsiraka,  le Pr Albert Zafy, Marc Ravalomanana et Andry Nirina Rajoelina feront également partie des invités de marque du CRN à cette occasion.
Rappelons que les quatre anciens chefs d’État ont eu l’occasion de se rencontrer à plusieurs reprise lors du règlement de la crise de 2009. Hery Rajaonarimampianina, Didier Ratsiraka,  Albert Zafy,  Marc Ravalomanana et Andry Nirina Rajoelina pourraient ainsi se rencontrer pour  la première fois ce 25 juillet prochain, si la démarche menée par le CRN aboutirait…

Le CRN favorable au retour de tous les exilés politiques
Interrogé sur le cas de Ravalomanana, toujours en exil en  Afrique du Sud depuis 2009, Tabera Randriamanantsoa a répliqué qu’il ne perd pas espoir.  Le Chargé d’affaires auprès de l’ambassade américaine  a déjà réitéré la nécessité du retour au pays des exilés politiques malgaches lors de la célébration de l’Independance Day du 3 juillet dernier. Les objectifs de réconciliation nationale doivent être à tout prix concrétisés, estime  Tabera Randriamanantsoa. A son avis, le rapatriement de tous les exilés politiques constitue une  étape incontournable. Ceci est écrit noir sur blanc dans la Feuille de route, et il n’y a pas besoin que les Américains nous le rappellent pour que l’on déploie tous les moyens pour ce faire, a-t-il rappelé.

Présentation du manifeste de réconciliation nationale
Outre les cinq importantes personnalités, les quatr chefs des églises FFKM qui concrétiseront la réconciliation nationale seront également conviées à ce grand rendez-vous. Cette réunion verra également la participation des membres des institutions de la 4ème République, des représentants diplomatiques, des membres  de la Société civile…
Le manifeste qui tracera les grandes lignes pour assurer la réconciliation nationale sera présenté par le CRN durant cette rencontre au sommet qui se tiendra au Carlton Hôtel d’Anosy. Celui-ci est inspiré des réalités  historiques, politiques, économiques et  sociales du pays, précise Tabera Randriamanantsoa.

Vola R

 

Classe politique à moderniser

Nous avions célébré il y a quelques jours la fête nationale. 26 juin 2014.  Un nouveau Président élu démocratiquement avait présidé les cérémonies. Cet anniversaire coincide également avec celui de l’Armée malgache.
La Grande muette, actuellement, est en plein changement. Les postes de commandement passent la main. Il en est de même pour la Gendarmerie et la Police nationales. Mais il existe un dénominateur commun : le souci de rénover, de redorer le blason des Forces de l’ordre.
En fait, où sont passés les responsables militaires, fers de lance de la Transition, et qui ont maté avec poigne toutes les velléités d’opposition au régime de Rajoelina ? Un aspirateur passe actuellement. Et on subodore que les nouveaux dirigeants, au nom de la bonne gouvernance et de l’éthique, sauront défendre les valeurs républicaines et non le régime politique et qu’il faut taper sur les dahalo et autres malfaiteurs, que sur ceux qui expriment des idées autres que celles du pouvoir en place.
C’est maintenant que Madagascar et ses politiciens doivent s’initier au jeu politique sain et démocratique. Il faut une opposition intelligente et constructive. C’est une autre gageure, car nous avons été habitués à l’opposition musclée. Celle qui s’exprime dans la rue ou sur la Place du 13 mai. De 1972 jusqu’à maintenant, les choses ont empiré. C’est d’autant plus grave que le renouvellement de la classe politique  est lent. Les partis politiques n’ont pas préparé la relève. Faute de vision et de structure.
La classe politique doit se moderniser. Il faut une loi-cadre pour le financement des campagnes électorales pour qu’au sortir d’un scrutin majeur, le pays réel soit adéquat au pays… électoral (lire légal).

Plan d’action pour le BDR  : Zéro tolérance, zéro stock

Le gouvernement malgache, dirigé par le Dr Kolo Roger, Premier ministre, a dévoilé hier au Colbert d’Antaninarenina le Plan d’Action pour l’assainissement de la filière bois de rose. Dans son allocution, le Premier ministre avait souligné sa détermination, avec l’ensemble de son équipe et l’appui du Président de la République, à mener à terme la lutte contre le trafic de bois précieux. « La gravité de la situation est manifeste, les coupes continuent dans plusieurs régions de Madagascar », a-t-il fait remarquer. Raison pour laquelle, le chef du gouvernement avait insisté sur la prise de responsabilité de son équipe. « Mon gouvernement refuse l’inaction et nous voulons agir efficacement », a-t-il précisé. En somme, le gouvernement n’entend plus se laisser faire. Zéro tolérance et zéro stock dans cet assainissement du secteur bois précieux. lire la suite…

TIM : Réunion de tous les chefs pour la réunification

Le TIM veut retrouver son unité. Pour assurer la réconciliation et la cohésion au sein de ce parti, son comité de coordination est mis en place. lire la suite…

Ministère de l’Intérieur : Après Pety,  3 autres PDS limogés

Après la Commune Urbaine de Fianarantsoa, trois grandes villes  touristiques  du pays, Taolagnaro, Sainte-Marie et Nosy-Be, changeront de dirigeants, a-t-on appris de source  concordante. lire la suite…

Assemblée nationale : Litige financier entre un ex questeur et le Bureau permanent

Les conflits persistent dans la gestion financière de l’Assemblée nationale. Des tensions règnent en coulisses et bien sûr, les deux équipes, celle de l’ancien Bureau permanent et celle du nouveau, se rejettent la faute. lire la suite…