Samedi 21 Avril 2018

Edition du 19 Juillet 2014

edition du 19-07-2014

Marchés publics, trafics de drogue, blanchiment d’argent : Les révélations du SAMIFIN

 

Conformément à la loi, le Service des Renseignements Financiers SAMIFIN est tenu de présenter chaque année son rapport d’activités. Ce qui fut chose faite hier, au cours de laquelle le Pr Jean Claude Razaranaina, son DG a révélé au grand jour les points saillants de ce rapport allant des infractions d’origine dans le domaine des marchés publics, au trafic de drogue…

Le Pr Jean Claude Razaranaina, DG de SAMIFIN a rappelé qu’un blanchiment se base sur une infraction d’origine, source de produits illicites à recycler. Parmi les faits marquants de l’année 2013 figurent la recrudescence des infractions d’origine dans le domaine des marchés publics. La corruption et le favoritisme prennent le dessus dans l’octroi des marchés publics. Il arrive souvent également que des prête-noms soient utilisés. Et pourtant, d’après le DG du Samifin, l’utilisation de prête-noms justifie l’absence de transparence et l’existence de corruption lors de la passation du marché public. Le SAMIFIN suggère d’organiser un atelier national des Responsables de la Passation des Marchés Publics afin d’analyser le cadre juridique de la procédure qui s’avère lourde, en vue d’une résolution pour une réforme d’allégement, entre autres.

Trafic de drogue
Madagascar est en phase de devenir une plaque tournante des trafics de drogue dans la zone de l’Océan Indien, notamment de Madagascar vers l’île Maurice. Nombreux sont les passeurs, dont des femmes de nationalité malgache et/ou indopakistanaise qui ont été interpellées par les autorités mauriciennes pour trafic de drogue.
L’île de Nosy-Be, selon le Directeur Général du Samifin, risque de devenir la plaque tournante du trafic de drogue, du blanchiment des produits de ceux-ci et de la piraterie. La région de Sambirano est réputée héberger la production illicite de ces drogues. Le Samifin recommande le contrôle rigoureux des trafics maritimes sans exception dans cette région, l’éradication des changes informels à Nosy Be Hell-Ville, puisqu’ils engendrent un risque de blanchiment. Il importe aussi d’améliorer le contrôle d’identité des étrangers et le renforcement de la vigilance en matière d’octroi de visa.

Lutte contre la piraterie
Des milliards et des milliards circulent dans le cadre de la lutte contre la piraterie dans l’Océan Indien. Des officiers responsables perçoivent des sommes faramineuses pour protéger les bateaux de passage dans l’Océan Indien. Ce sont les petits militaires de l’Etat, vêtus de tenue civile qui sont chargés de la tâche sans en connaître l’enjeu. Le risque, c’est qu’il n’y a pas de réglementation et cela peut être à l’origine de blanchiment. Des comptes bancaires y afférents ont été bloqués, mais curieusement, ce blocage a aussitôt été levé.
Comme ils sont armés, ceux qui, en principe, devraient lutter contre la piraterie pourraient être tentés de « collaborer » avec les pirates. Le SAMIFIN suggère la réglementation de l’accompagnement des bateaux de passage dans l’Océan Indien et dans le Canal de Mozambique, dans le cadre de la prévention de la piraterie.

Bilan
De 2008 à 2013, le SAMIFIN a reçu 440 Déclarations d’Opérations Suspectes et le montant du produit du crime total suspect à travers les rapports transmis au parquet s’élève à 724.123 millions MGA. 137 DOS ont été reçus l’an dernier, dont 04 concernent des Ministères.
La cérémonie d’hier, qui a vu la présence du Premier Ministre chef du gouvernement était également une occasion pour célébrer les 6 années d’existence du SAMIFIN. Il fallait de la persévérance pour faire face à la période transitoire et aussi de l’audace pour la mise en place des structures, selon le Pr Jean Claude Razaranaina. Beaucoup restent à faire dans cette lutte contre le blanchiment et le SAMIFIN ne constitue qu’un maillon de la chaîne.

C.R

Sans foi ni loi

Une semaine s’achève. Elle a été marquée par de nombreux événements dont l’atelier national sur les cantines scolaires, le rapport du SAMIFIN, la publication de la stratégie nationale sur le développement du tourisme à Madagascar. Sans oublier la lutte contre la défécation à l’air libre, une pratique qui cause la mort de 30 personnes par jour. Ajoutons à cela, l’initiative présidentielle associant l’assainissement des 6 arrondissements de la Capitale avec l’HIMO.
Les choses bougent, de l’avis des analystes. Bien sûr, l’insécurité sévit encore malgré le succès de l’opération coup d’arrêt à Amboasary Atsimo. Cette opération va être reconduite à Mandoto, une région écumée par les dahalo sans foi ni loi. Au bout du compte, le coup d’arrêt devrait être appliqué sur tout le pays. Et cela demande beaucoup d’investissements en ressources humaines et en équipements militaires.
Un fait extrêmement important a été soulevé par l’ambassadeur de France. Il s’agit de la petite corruption. Et il a été montré ces derniers temps que des Forces de l’ordre, dont les agents de circulation (policiers et gendarmes) en sont impliquées.
Il est vrai que le commun des usagers ignorent les règles en matière de circulation : quand, où, pourquoi, qui. Voilà des questions qui méritent des réponses transparentes de la part de la Gendarmerie et de la Police nationale. Il arrive que, sans crier gare, un policier (un seul) se met au travers de votre route pour demander les papiers de votre véhicule. Et 300m plus loin, vous vous faites arrêter par un barrage de gendarmes…
Tout cela mérite réflexion et action. Au nom de la bonne gouvernance.

Marc Ravalomanana : Stratégie pour revenir au pouvoir

 

Après sa conquête de sièges à l’Assemblée nationale, le parti TIM de l’ancien président Marc Ravalomanana brigue à présent les Communales. Pour le moment, le parti et les membres de la mouvance Ravalomanana veulent placer Lalao Ravalomanana sur la ligne de départ à la course à la mairie d’Antananarivo.  lire la suite…

Déclaration de patrimoine : Le gouvernement en règle

 

Les 31 membres du gouvernement, dirigé par le Docteur Kolo Roger, le Premier Ministre en exercice, se sont conformés aux textes en vigueur en matière de lutte contre la corruption. En effet, ils ont tour à tour déposé leur déclaration de patrimoine auprès du Bureau Indépendant Anti Corruption (BIANCO) avant la date limite, fixée hier 18 Juillet 2014. lire la suite…

HCC : Le CSM a choisi ses deux représentants

 

Il est temps. Le corps des magistrats du CSM est représenté au sein de la Haute Cour Constitutionnelle. Les membres du CSM ont voté hier leurs deux représentants dans cette haute juridiction. lire la suite…

Cantines scolaires : Un plan d’action au menu

 

Le Programme Alimentaire Mondial à Madagascar appuie le processus de développement d’un programme national d’alimentation scolaire du gouvernement, à travers le Ministère de l’Éducation Nationale, tout en renforçant son soutien aux institutions nationales œuvrant dans ce domaine. L’atelier qui s’est tenu pendant deux jours au Paon d’Or marque le début d’un processus de mise en place de programme national de cantines scolaires. lire la suite…

Office du Bacc Antananarivo : Acheminement des convocations des candidats en cours

 

Les épreuves du BEP et du CEPE 2014 ont pris fin. Place aux autres sessions qui sont encore nombreuses. Le BEPC et le Bacc n’en seront qu’une partie, ils seront encore suivis des examens des écoles supérieures. lire la suite…

Grève estudiantine à Vontovorona : La situation revient à la normale

 

La situation revient à la normale dans le campus universitaire de Vontovorona, après une rencontre entre l’équipe de la présidence de l’université d’Antananarivo, le directeur de l’Ecole supérieure de la Polytechnique et les représentants de l’association des étudiants, a fait remarquer le Pr Panja Ramanoelina, président de l’université d’Antananarivo. lire la suite…

Festival : “Le chant des chorales” Lancement de l’appel à candidature jusqu’au 14 août prochain

 

Une autre facette de la culture malgache est mise sur le devant de la scène: la chanson a capella. Mieux encore, le talent des uns et des autres sera mis en avant dans un concours où les meilleurs seront récompensés. Chorales, à vos solfèges…  lire la suite…

Jeu SMS Afrobasket U18 : Maurille Rasoanaivo, premier gagnant

 

Maurille Xavier Rasoanaivo est le grand gagnant du jeu SMS Afrobasket U18, organisé par TELMA. Comme son nom l’indique, ce jeu entre dans le cadre de l’Afrobasket U18 qui va se tenir à Antananarivo au mois d’août prochain. Il gagne ainsi la somme de 500 000 Ariary après avoir envoyé 4 SMS. lire la suite…