Lundi 21 Mai 2018

PGE présentée avec brio et à  sa manière par le PM Dr Kolo Roger

La Politique Générale de l’Etat (PGE) présentée par le Premier ministre Kolo Roger a séduit l’Assemblée Nationale, d’une manière générale. Après tout,  c’est une présentation des grandes lignes. Mais qui a permis de relever la volonté réelle du Chef du gouvernement et de son équipe d’aller de l’avant suivant les consignes et les « exigences »  du Président de la République, qui rappelons-le,  a présidé hier, dans la matinée, un Conseil des ministres pour exposer cette PGE qui  serait présentée dans l’après-midi.
Le programme est ambitieux.  Mais réaliste et faisable. Il « faut se faire violence », a répété à trois reprises le Premier ministre qui a souligné dans son intervention que tout repose sur les grandes orientations définies par le Président de la République.
Des députés lui ont reproché de faire son exposé en français. A  la décharge du Chef du Gouvernement, ce fut  une séance  de travail  entre le Chef du Gouvernement justement et avec les députés de Madagascar. Il a commencé son discours en malgache, mais pour des raisons techniques (et non linguistiques car il a expliqué avec brio et avec passion en malgache du terroir des points qu’il a estimés essentiels)  il s’est lancé en utilisant la langue française. Ce fut un peu, de manière tacite,  comme un examen de passage de niveau  également pour les députés qui,  finalement, ont tout compris. (D’ailleurs, ils avaient déjà devant eux  la version en malgache du programme). La PGE passait comme une lettre à la poste.
Taux de croissance de 7% cette année, 10% l’année prochaine, tolérance zéro pour les trafiquants de bois de rose, 500 000 nouveaux emplois d’ici 2015, lutte sans merci contre l’insécurité,   Fonds de secours d’urgence, Fonds de solidarité, Fonds d’insertion et de réinsertion sociale, bonne gouvernance, Etat de droit, droits de l’homme, dépolitisation de l’administration, « Réconciliation nationale et fihavanana »,  rétablissement de la confiance de la population envers l’Administration, envers la Justice, décentralisation effective, amélioration de l’accès aux services publics comme la santé, eau potable, renforcer la place de Madagascar, développer les infrastructures, améliorer le climat des affaires, observer la transparence budgétaire, développer les énergies renouvelables, développer le secteur privé, créer des emplois, mettre en branle rapidement des mesures pour une croissance rapide, inclusive, durable, et qui impacte positivement sur la population. Et last but not least : des médias libres et responsables.
Le PM Kolo Roger a rempli sa mission hier à Tsimbazaza. Avec la manière. Sa manière. Il a fait parler son cœur. Défenseur du concept sacerdoce et chrétien, Kolo Roger invite ses ministres  à travailler avec passion  et avec ferveur pour la grande majorité de la population.
Le Dr Kolo Roger a… surpris tout le monde par la particularité de son exposé et la clarté de ses propos. L’essentiel a été fait : les députés ont compris. Ce Premier ministre a du caractère. Et c’est un homme d’Etat qui en veut. Pour le bien des 20 millions de Malgaches. Hery Rajaonarimampianina a de quoi être satisfait. Le Premier ministre  Kolo Roger s’est présenté devant les députés comme  l’homme, non seulement qu’il lui faut, mais surtout, comme le médecin qu’il faut  pour soigner et guérir un pays moribond.

Dr Kolo Roger : Les chiffres clés du changement

Un taux de croissance de 7% dès le deuxième semestre de cette année et une croissance à deux chiffres en 2015 : c’est le défi à atteindre, a précisé le Premier Ministre, le Dr Kolo Roger, au cours de la présentation de la politique générale de l’Etat à l’Assemblée Nationale de Tsimbazaza. Il n’a pas manqué de souligner que le Président Hery Rajaonarimampianina se fixe comme objectif de parvenir à un  changement immédiat et efficace de manière à ce que la croissance soit accélérée, inclusive et durable. lire la suite…

Union Européenne : Levée des sanctions contre Madagascar décidée le 19 prochain

L’Union Européenne sera la première institution étrangère à décider de la levée des sanctions prononcées contre Madagascar. Son ambassadeur, SEM Leonidas Tezapsidis l’a laissée entendre hier. lire la suite…

CENI-T : Législatives partielles : le choix entre le 4 juillet et le 29 août

La date d’organisation des législatives partielles prévue pour la fin de ce mois de Mai 2014 a été reportée. Deux nouvelles dates ont été proposées par la Commission Électorale Nationale Indépendante pour la Transition (CENI-T), nous a indiqué Béatrice Atallah, présidente de cette commission. La première est celle du 04 Juillet 2014 et la seconde le 29 Août 2014, comme l’avait décidé l’Assemblée Générale de la Cénit du 06 Mai dernier. Selon la Présidente de la CENI-T, le vide juridique concernant la convocation des électeurs pour le cas des législatives partielles avait motivé le choix de 2 dates. lire la suite…

Conseil des Ministres : Série de nominations aux hauts emplois de l’Etat

Le conseil des ministres a adopté la nomination de plusieurs personnalités aux hauts emplois de l’État. Mahazoarivo aura un nouveau secrétaire général en la personne de Hugues Laurent Guy Mahonjo qui a succédé à Faratiana Tsihoara Eugène. Toujours à la Primature, Naivo Marius Rakotozafindrabe a été nommé directeur de cabinet civil du Premier Ministre. lire la suite…

CED Atsimondrano : Des indemnités impayées des membres des CEC

Les membres des Commissions Electorales Communales (CEC) des 26 communes du district d’Antananarivo Atsimondrano n’ont toujours pas perçu leurs indemnités pour le compte du second tour des élections présidentielles, jumelé aux législatives du 20 décembre dernier. Les responsables de la Commission Electorale de District (CED) d’Atsimondrano ont en effet ajourné le paiement de leurs indemnités depuis le mois d’avril dernier. lire la suite…

Gisèle Rabesahala : Un site Internet a été créé

La vie exemplaire ainsi que les réalisations de Gisèle Rabesahala méritent d’être connues par la jeune génération. Le modernisme aidant, les jeunes portent un intérêt accru aux sites web au détriment des papiers. Le site «Women in Africa» leur est destiné. lire la suite…

Emploi et entrepreneuriat : Les jeunes s’intéressent peu à la création d’entreprise

La détermination et la patience à monter une entreprise ne sont pas tellement le fort de la jeune génération malgache. Celle-ci  se complait apparemment à la recherche d’un hypothétique emploi aléatoire et souvent précaire. L’absence de fonds de démarrage est souvent évoquée comme cause de ce désintérêt. lire la suite…

Brasseries STAR Judor : un jus plat sans gaz sur les étals

Les Brasseries STAR viennent de présenter leur dernier-né en termes de boisson. Il s’agit de Judor, la nouvelle boisson aromatisée à l’orange et qui fait une entrée triomphale sur le marché. Fort de leur savoir-faire, les Brasseries STAR se lancent sur le segment des jus plats, sans gaz, et présentent Judor, la nouvelle boisson aromatisée à l’orange élaborée de manière à émoustiller les papilles des adeptes de boissons non gazeuses. lire la suite…

edition du 09-05-2014

Conjoncture : Maharante et Razanamahasoa : hostilités ouvertes

La guerre des sièges n’est pas terminée du côté de l’Assemblée nationale de Tsimbazaza. L’ancien président de l’AN, Christine Razanamahasoa continue d’être dans le collimateur.

Les membres de la plateforme politique Miaraka Amin’ny Prezida Andry Rajoelina (MAPAR) s’entredéchirent. Cette situation, qui décrédibilise l’image de cette plateforme déjà mise à mal après la dissolution de l’ancien Bureau Permanent de l’Assemblée Nationale, survient alors que son président fondateur est actuellement en voyage à l’étranger.
Pas plus tard qu’hier, le MAPAR a prévu de tenir son Assemblée Générale dans son QG d’Antaninarenina. Cette séance devait consister à faire un état des lieux des affaires nationales. Prévue se tenir à 17h, cette AG a finalement été ajournée.
Des rumeurs ont circulé quant à l’existence d’une mésentente entre les MAPAR pro-Christine Razanamahasoa et les pro-Maharante. Alors qu’il est accusé, à tort ou à raison, de dissident du MAPAR, Jean de Dieu Maharante, Coordonnateur Général du MAPAR, a tenu un point de presse au « Le Buffet du Jardin », situé non loin du siège de cette plateforme politique afin de faire le point de la situation.
D’après le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Lois sociales, il a reçu un appel de Christine Razanamahasoa selon lequel il est chargé de prévenir les membres du MAPAR de ce report. En sa qualité de Coordonnateur Général effectivement, il s’est vu attribuer le pouvoir de convoquer les éléments du MAPAR en vue de leur AG. Jean de Dieu Maharante a saisi cette occasion pour confirmer qu’il demeure bel et bien l’unique Coordonnateur Général de la plateforme politique.
Le ministre de la FOP a reconnu qu’il y divergence au sein du MAPAR et non pas un conflit, susceptible de provoquer une scission. Il a également tenu à préciser qu’une trentaine de députés MAPAR l’a rejoint dans cette cause.
Les pro-Christine Razanamahasoa ne l’entendent pas de cette oreille. De l’avis de Roberto Timoka, Jean de Dieu Maharante avait bafoué la ligne de conduite du MAPAR, par conséquent, ses anciens frères d’arme n’ont plus aucune considération à son égard. Il a été remplacé par Christine Razanamahasoa, élue à l’unanimité au poste de nouveau Coordonnateur Général du MAPAR. Les pro-Christine Razanamahasoa ont fait savoir que le président fondateur du MAPAR, Andry Rajoelina, sera mis au courant de l’attitude des dissidents et qu’à son retour, les membres seront de nouveau convoqués à une nouvelle AG. La réunion d’hier s’est transformée en simple séance d’information.

 L.R