Mardi 20 Fevrier 2018

Orange Solidarité / SOS Village d’enfants : Mise en œuvre du projet “6 Maisons de femmes”

L’opérateur Orange Madagascar renforce son engagement dans le social et multiplie ses actions humanitaires en faveur des plus démunis. Le volet social, initié par l’opérateur, est géré par la Fondation Orange qui mène d’innombrables activités à travers tout le pays. lire la suite…

Edition du 05 février 2014

Edition du 05-02-14

LP pour 5 soldats du 1er RFI : Les explications du ministre des Forces armées

L’affaire de disparition spectaculaire de munitions à la base aéronavale d’Ivato (BANI) avait défrayé la chronique il y a quelques semaines. La prolifération des armes à feu et munitions gagne de l’ampleur, les auteurs de délits et d’actes malhonnêtes divers évoluent souvent avec des armes à feu.

Le Général Lucien Rakotoariamasy, ministre des Forces armées, a confirmé au Conseil des ministres d’hier, que les 5 soldats du 1er Régiment des Forces Intervention avaient bénéficié d’une liberté provisoire, prononcée le 31 Janvier 2014 par la Chambre de détention du Tribunal de Première instance d’Antananarivo.
Ces 5 soldats avaient été impliqués dans l’affaire de vol de munitions à la Base Aéronavale d’Ivato (BANI). Ils ont été détenus provisoirement après leur comparution devant le parquet, le 29 janvier dernier.
Le ministre des Forces armées a ainsi donné plus de précisions au sujet de la libération de ces soldats. Cette libération a été organisée en toute légalité et non par la force. Leur chef de corps a été sollicité pour les attendre devant la maison centrale d’Antanimora, selon les explications rapportées par le Gal Lucien Rakotoarimasy. Le chef de corps d’armée du 1er RFI, suite cette requête, avait mobilisé un véhicule militaire avec, à bord, un chauffeur militaire et un sous-officier qui avait pour tâche de transporter ces soldats qui venaient de recouvrer leur liberté. Une mission accomplie étant donné que les 5 militaires ont été embarqués dans la voiture quelques mètres devant l’entrée de la maison centrale d’Antanimora.
Le ministre des Forces armées a ainsi expliqué au Conseil des ministres d’hier qu’aucune opération militaire illégale n’avait été ordonnée dans le cadre de la libération de ces soldats du 1er RFI.
Plus de 25 individus, civils et militaires, avaient été impliqués dans cette affaire de vol de munitions auprès de la BANI. 20 d’entre ont été placés en détention provisoire tandis que les 5 autres, des militaires, ont bénéficié d’une liberté provisoire, vendredi dernier.

Marc A.

En attendant la proclamation officielle des résultats des Législatives….

Nous sommes dans l’attente de la proclamation officielle des résultats des élections législatives programmée pour demain jeudi. Il appartient à la CES de statuer officiellement sur le sort des 1500 candidats.
Nous savons déjà que des partielles seront organisées dans au moins 7 districts pour cause d’irrégularités. Cela dit, la physionomie de la nouvelle chambre basse est déterminante pour la mise en place de toutes les structures institutionnelles.
Cette Chambre devrait refléter le rapport de forces en place. Les manoeuvres politiques politiciennes qui se jouent actuellement ne sont qu’un miroir aux alouettes. Toutes les négociations vont obligatoirement se ramener vers la composition de l’Assemblée nationale.
Le MAPAR exerce une forte pression en ce moment pour mettre dans son escarcelle la Primature et quelques postes clés du gouvernement, à savoir, les ministères de souveraineté.
On comprend pourquoi le président de la République a dû remettre les pendules à l’heure, car  c’est à lui de nommer le futur Premier Ministre. A lui seul. Et c’est à lui également de nommer  les gradés aux fonctions de chefs d’Etat-major de l’Armée et de la Gendarmerie. Autrement dit, Hery Rajaonarimampianina, chef suprême des Armées, dispose maintenant du pouvoir nécessaire et de l’autorité légale pour restructurer l’Armée, la Gendarmerie et la Police nationale.
Le régime transitoire a grandement éprouvé les Forces de l’ordre en termes de nominations et de respect de la hiérarchie des grades. La politique est entrée dans les  camps.
Le Général Richard Ravalomanana, lui, a convoqué la presse hier matin pour expliquer qu’il est favorable à l’alternance, autrement dit l’homme qui s’est battu bec et ongles pour défendre le régime de transition s’est dit prêt à passer le flambeau. Une fuite en avant ?  Ce Général se fraye de la sorte une porte de sortie…
Une ère nouvelle s’ouvre dans tous les domaines. L’Armée ne peut pas y échapper.

Conseil de gouvernement : Arrêt immédiat de tout remblayage à Antananarivo

La saison des pluies n’est généralement pas recommandée pour effectuer des travaux relatifs à la construction. La terre, imbibée d’eau, ramollit facilement pour devenir de la vase. Les autorités ont adopté des dispositions à ce sujet. lire la suite…

Henri Lecacheur : Rajoelina ne doit pas  briguer la Primature”

Henri Lecacheur, à la fois président du Parti Fédéraliste de Madagascar (PFM) et membre du CST, a livré son point de vue au sujet de la nomination du premier chef du gouvernement de la 4ème République. Qui  devrait ou ne devrait pas faire partie du nouveau gouvernement ? Henri Lecacheur répond aux questions de Ma-LAZA.  lire la suite…

FFM : Pour la mise en place du Fonds national d’indemnisation

Le Fonds National de Solidarité doit être mis sur pied avec le concours de la Communauté Internationale, a insisté, hier, le Général Sylvain Rabotoarison, président du Conseil de Réconciliation Malagasy (FFM). lire la suite…

COMGN : Le Général Ravalomanana soigne sa sortie

Le Général Richard Ravalomanana a apporté un démenti concernant l’information selon laquelle il a démissionné de ses fonctions de Commandant de la Gendarmerie nationale. lire la suite…

JIRAMA : L’eau est jaunâtre, mais potable

L’eau est un produit hautement stratégique. Si, autrefois, l’eau distribuée par la Jirama était claire et limpide, maintenant, il arrive qu’elle soit jaunâtre, mettant ainsi les abonnés dans le doute quant à la qualité et la salubrité de cette denrée ô combien indispensable au quotidien de tout un chacun. Des explications ont été apportées par Feno Randrianarisoa, un responsable de la Jirama, au cours d’une interview accordée à la Rédaction. lire la suite…

SIRAMA : Polémique sur l’annulation de l’AG

La société SIRAMA d’Ambilobe n’a pas fini de faire parler d’elle. Récemment, les nouvelles de sa réouverture prochaine circulent et alimentent les espoirs. D’ailleurs, son nouveau statut devrait être élaboré d’ici peu. lire la suite…

INFA : La 25è promotion contre le sursis à exécution de leur  arrêté de nomination

Cent soixante-huit adjoints d’administration issus de la 25ème promotion de l’Institut National de Formation Administrative d’Androhibe réclament l’annulation de la décision du Conseil d’Etat en date du 24 juin 2013 portant sursis à exécution de l’arrêté de nomination collective par le ministère de la Fonction publique, du Travail et des Lois sociales. lire la suite…