Jeudi 20 Juillet 2017

Edition du 19 Aout 2017

Journal-du-19-07-2017-n°381

Affaire Ambohimahasoa : Un proche suspecté d’être le cerveau de l’incendie

11

L’insécurité gagne du terrain ces derniers temps, tout comme les faits de vindict populaire. D’ailleurs, ces deux phénomènes sont interdépendants : la justice populaire est désormais la suite (logique?) des actes manqués de banditisme.

La vérité sur l’incendie mortel – dont une famille entière composée de 8 personnes était victime dans la Commune de Fiadanana, District d’Ambohimahasoa  – voit de nouveau le jour. Les faits se sont déroulés le 9 juillet dernier. Une personne proche de la famille est actuellement recherchée. En revanche, 6 des 8 individus arrêtés sont actuellement placés sous mandat de dépôt à Fianarantsoa.
D’après les informations données par un élu proche des victimes, la personne recherchée est suspectée d’être le cerveau de cet acte de barbarie, depuis les attaques jusqu’à l’incendie mortel. Toujours d’après cette source, les investigations accordent plus d’importance à une éventuelle vengeance.
Pour rappel, cette famille avait été attaquée trois fois avant le 09 juillet dernier. Toutefois, elle avait toujours repoussé les malfrats et avait même tué un des bandits. Après la mort de ce dernier, un de ses complices l’avait transporté vers la cour de son grand-père. La vengeance avait commencé depuis. Des bruits circulaient, selon lesquelles, les bandits avaient crié «œil pour œil et dent pour dent». Est-ce le produit du hasard ? D’après les investigations, ce fut la nuit des funérailles de ce bandit tué que se déroulaient l’attaque et l’incendie mortel du 09 juillet.
L’on sait actuellement que le grand-père du bandit tué est également sous mandat de dépôt à la Maison carcérale d’Ankazondrano Fianarantsoa.

Fah A.

Imprimer Imprimer

Point de vue : Une femme à la tête du MFB

Sitôt parti, sitôt remplacé. Les Autorités n’ont pas mis du temps à remplacer le ministre Gervais Rakotoarimanana. Le décret de nomination est sorti hier pour désigner le nouveau ministre des Finances et du Budget, qui n’est autre que Dame Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona, Secrétaire Général du MFB de 2009 en 2015 époque durant laquelle le Président Hery Rajaonarimampianina assumait, durant un certain temps, les fonctions de MFB. Les choses bougent énormément. La ministre, fraîchement nommée, avait assisté au Conseil des ministres d’hier.
Une femme à la place d’un homme (nous ne sommes pas misogynes, loin de là ! Mais on parle de politique et tous les signes ont des sens particuliers). Est-ce un message pour dire que la tâche n’était pas si difficile que cela ne le paraisse, mais qu’il fallait tout simplement un peu de volonté ? Ou, est-ce que pour ne pas attarder le travail, il fallait nommer quelqu’un qui connaisse les rouages du métier, quel que soit le sexe ?
La remplaçante du Grand argentier Gervais Rakotoarimanana aura une grande tâche à accomplir. L’ancien ministre des Finances et des Budget avait dénoncé, lors de l’annonce de sa démission, la divergence d’opinions et l’insuffisance d’aides pour remplir ses tâches. Il avait également souligné qu’il n’est pas le genre d’hommes à abandonner aussi facilement. Mais puisque toutes les conditions ne sont pas réunies pour travailler efficacement, il avait préféré céder sa place.
Il se peut qu’avec une ministre femme, la divergence de points de vue et les méthodologies différentes, dénoncées par Gervais Rakotoarimanana disparaîtront. Vue d’extérieur, la divergence n’aura plus sa place, étant donné que tout le monde connaît tout le monde. Le copinage risque de supplanter le développement du pays.
Pourquoi faire autant de supputations ? Attendons la suite pour faire notre bilan. Le peuple malgache est habitué au copinage, alors que Madagascar aspire à un avenir meilleur… La route vers une transparence et vers un développement durable s’éloigne peu à peu. Mais pourquoi désespérer ? La nouvelle ministre pourrait changer beaucoup de choses.

Imprimer Imprimer

Pêche illicite dans l’Ocean Indien : Un milliard de dollars de pertes annuellement

33

La surveillance de nos frontières et de notre espace maritime devrait être une affaire de tous, dans la mesure où c’est de ces endroits que proviennent les actes illicites et autres trafics.

Les pertes engendrées par la pêche illicite non déclarée et non réglementée (INN) sont considérables dans la Région du Sud-ouest de l’Océan Indien. lire la suite…

Vonintsalama Andriambololona : Nouveau ministre des Finances et du Budget

44

C’est la première fois dans l’histoire du pays qu’un Ministre des Finances et du Budget démissionne. Mais c’est également la première fois qu’une femme est nommée à ce poste. Vonintsalama Andriambololona, un nom qui n’est pas étranger à ce département, prend les rênes du Ministère.

“Soyez sans crainte, ce qui a été bâti, je ne le détruirai pas. Les efforts qui ont été concédés et les réalisations effectuées, je les poursuivrai”. lire la suite…

Procès Alain Ramaroson : Verdict pour ce 25 juillet

55

Les magistrats ont repris du service depuis hier au terme d’une semaine de grève. Les audiences se sont succédées au Tribunal de Première Instance (TPI) d’Anosy. Il en est ainsi de celle de l’affaire Alain Ramaroson et consorts.
Incarcéré depuis le mois d’août 2016 à Antanimora, Alain Ramaroson attend toujours l’issue de son procès. Pour la cinquième fois consécutive, la demande de liberté provisoire, formulée par son avocat est rejetée par la Justice.   lire la suite…

Mahafaly sur Gervais Rakotoarimanana : “Personne n’est irremplaçable”

66

Vonintsalama Andriambololona, nouveau Ministre des Finances et du Budget, connait bien les rouages de ce Ministère, en ayant travaillé dans ce département depuis plus d’une trentaine d’années, a indiqué hier le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier. Compte tenu de son cursus et de son expérience professionnelle, Vonintsalama Andriambololona n’avancera pas à tâtons, a poursuivi le Chef du gouvernement. lire la suite…

Régis Gizavo : Des funérailles nationales en son honneur

77

Une cérémonie funèbre, digne d’un héros national, sera réservée à la grande étoile de la musique malgache Régis Gizavo. Depuis l’arrivée de sa dépouille mortelle dans le pays, jusqu’à ses obsèques, Régis Gizavo aura des funérailles nationales, tel que l’a fait savoir le Chef du Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier, en marge de la célébration de la journée Nelson Mandela, hier au Carlton d’Anosy.   lire la suite…

Coopération bilatérale : L’Afrique du Sud en faveur d’un résultat gagnant-gagnant

88

Les liens de coopération entre Madagascar et l’Afrique du Sud ne cessent de se raffermir. Chaque année, Madagascar célèbre la Journée Internationale de Nelson Mandela, ce pionnier du combat contre l’apartheid.

“L’Afrique du Sud travaille d’arrache-pied pour garantir un résultat gagnant-gagnant de la coopération avec Madagascar”, a indiqué hier SEMme Maud Dlomo, Ambassadeur de l’Afrique du Sud à Madagascar au cours d’une double célébration hier au Carlton : la Journée internationale de Mandela ou Mandela Day et la Journée de la liberté, Freedom Day. lire la suite…

Orange Madagascar : Don de matériel à la Commune Anosizato

99

Habaka, GIZ et Orange Madagascar allient leurs capacités d’innovation pour accompagner la transformation digitale de la Commune d’Anosizato, à travers le projet «Open Fokontany».
Ce projet prévoit la mise à disposition des données de la Commune en libre accès et sur une plateforme géo-spatiale, facile d’utilisation. Une innovation qui va permettre aux 7 Fokontany de la Commune de s’ouvrir à de nouveaux horizons de développement et d’accéder à de nouvelles opportunités d’investissement. lire la suite…

Paositra Malagasy : De nouveaux timbres à l’effigie de Nelson Mandela

1010

Nelson Mandela est une grande figure de la lutte contre l’apartheid et la discrimination raciale. C’est pour lui rendre hommage que la Paositra Malagasy met en circulation des timbres à son effigie.

De nouveaux timbres postaux à l’effigie de Nelson Mandela sont mis en circulation depuis hier, avec des produits philatéliques correspondants, auprès de tous les bureaux de Poste ainsi qu’à l’Espace Paositra d’Antaninarenina, à la vitrine postale des 67Ha. Le timbre a une valeur faciale de 3.500 Ariary. Un million d’exemplaires ont été tirés. lire la suite…