Dimanche 19 Novembre 2017

Edition du 17 Novembre 2017

Cession de la Villa Elizabeth : Le M2PATE accuse les dirigeants de la Transition

La cession, controversée, de la villa Elizabeth d’Ivandry continue d’alimenter les débats et les conversations. Le M2PATE se décide à lever un pan du voile.

“Ce sont les anciens tenants du pouvoir qui ont entrepris la cession de la villa Elizabeth”, a révélé Benjamina Ramanantsoa, ministre en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et de l’Equipement (M2PATE) en marge de la cérémonie d’ouverture du Salon international de l’Habitat, hier à Tanjombato. Il faisait ainsi allusion au pouvoir de la Transition. Le M2PATE a une bonne fois pour toutes, tenu à couper court aux rumeurs selon lesquelles son département ainsi que le ministère des Finances et du Budget seraient impliqués dans cette vente controversée de la résidence de l’ancien président Albert Zafy. D’après Benjamina Ramanantsoa, le gouvernement a pris les mesures qui s’imposent, dont la délivrance d’un arrêté ministériel annulant la procédure de vente, ainsi que la saisine du BIANCO pour faits de corruption. Le M2PATE a tenu à mettre en relief la gravité de la situation, en rétorquant qu’il ne s’agit pas du tout d’un «scénario» digne des plus grandes productions Hollywoodiennes, tel que certains le prétendent, faisant ainsi allusion à la déclaration de Serge Zafimahova, d’autant plus que la Villa Elizabeth constitue un patrimoine de l’Etat. Comme le régime actuel est jaloux de sa propriété, il importe de préserver cette infrastructure étant donné son statut. Affaire à suivre.

L.R

Imprimer Imprimer

 

Point de vue : L’indépendance énergétique en marche

Tous les signes avant-gardistes vers une meilleure indépendance énergétique de Madagascar se mettent en place. C’est, en tout cas, ce qui se traduit par les différentes réalisations inaugurées ou en cours d’inauguration, de ces derniers mois. SEMme Véronique Vouland Aniéni, ambassadeur de France à Madagascar, a été plus que concise dans ses propos sur Ma-TV : «orientez vous vers une énergie propre qui assurera votre développement à long terme sans que vous ne soyez dépendants, comme aujourd’hui, de l’énergie extérieure». Cela sous-entend alors que Madagascar ne devrait plus dépendre des énergies fournies par des matières provenant de l’étranger d’une part, mais également des énergies qui dépendent également de l’extérieur.
Les actuels dirigeants ont fait le choix. Développer les énergies renouvelables par l’usage du solaire et de l’eau ainsi que de l’agriculture pour développer la consommation de la population. L’énergie verte, c’est l’agriculture également à travers le développement du biocarburant tel que l’éthanol. Les productions électriques, alimentées par les centrales hydroélectriques et solaires, viennent en renfort à ce virage à 180 degrés de Madagascar en termes de consommation d’énergie. Cette initiative assure ainsi notre indépendance énergétique. Les ressources existent bel et bien à Madagascar : l’eau, le soleil, le vent, la terre. Des atouts qui peuvent facilement être transformés en énergie. L’hégémonie des énergies fossiles et, notamment du pétrole, touche à sa fin, du moins dans la Grande Île.
Certes, il y a une volonté accrue des Malgaches et de leurs dirigeants d’accélérer cette transition, mais cela demande également un changement de mentalité. L’utilisation de carburants ou de gaz naturels pour la consommation domestique, à la place du bois de chauffe ou du charbon, demeure une rude bataille. Il y aura encore beaucoup à faire pour arriver à éduquer notre peuple à ce changement de comportement pour une meilleure préservation de notre environnement d’une part, mais également à avancer vers l’utilisation de l’énergie verte et renouvelable.

Imprimer Imprimer

 

Groupe Tozzi Green : Centrale hydroélectrique de 22 MW à Mahitsy

Les relations bilatérales entre Madagascar et l’Italie sont au beau fixe. De nouveaux projets de coopération caractérisent cette affirmation. Des techniciens italiens du Groupe Tozzi Green entreprennent de grands chantiers dans notre pays.

Une nouvelle fois, le secteur privé s’engage dans le processus de développement du pays. Le partenariat public-privé (PPP) prend de plus en plus d’ampleur dans ce soutien au développement de la Grande Île. Cette fois, ce sont les Italiens, par le biais du Groupe Tozzi Green, qui s’attèlent avec l’Etat dans la mise en place d’infrastructures dont un pont, dans le désenclavement et le grand projet de centrale hydroélectrique d’une capacité de production de 22 Mégawatts à Farahantsana, de la Commune de Mahitsy. lire la suite…

Filière Cacao : Un laboratoire d’analyse opérationnel en 2018

La filière Cacao, une des plus rentables de Madagascar, est en plein essor. Les produits de nos cacaoyers ont la particularité d’être de très bonne qualité, voire, qualifiés de «bio» par l’ICCO.

La mise en place d’un laboratoire d’analyse, destiné à la filière cacao, s’avère indispensable pour garantir la qualité de ce produit qui a longtemps fait la renommée du pays. lire la suite…

Communes rurales : Création de l’association des maires

Les maires des communes rurales réparties dans le territoire national créent une association. AKAMA «Ainga ny Kaominina Ambanivohitra Mikambana eto MAdagasikara», c’est le nom de cette nouvelle association des maires, qui a été présentée officiellement hier à l’hôtel Colbert. L’objectif de l’association est de rassembler tous les maires des communes rurales, qui sont au nombre de plus de 1 500. lire la suite…

Ambohidahy : Le Dr Brice Randrianasolo arrêté à son domicile

Le Dr Brice Randrianasolo, spécialiste des Mines et de Géologie et membre de la diaspora malgache de France est arrêté à son domicile d’Ambohidahy, samedi 28 octobre dernier. Ses proches dénoncent un acte de harcèlement à son encontre de la part des deux dames qui portent plainte contre lui pour escroquerie internationale. De même, ces deux plaignantes exigent l’arrêt de ses cours de formation en faveur des concitoyens sur le secteur minier. lire la suite…

Sociétés de sécurité : Des contrôles à effectuer prochainement

Sur la question de la sécurité du territoire, le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana a évoqué la présence de sociétés de sécurités étrangères illégales dans le pays. Des contrôles seront faits dans les jours à venir sur ces sociétés de sécurités. Des mesures seront prises à l’encontre de ces entreprises.
La présence d’étrangers suspects dans les rues de la capitale a suscité beaucoup d’interrogation dans l’opinion publique ces derniers temps. Certains ont même évoqué la présence d’immigrés étrangers. lire la suite…

Chambre des Mines : Importance de la levée du gel des permis minier

4000 permis miniers sont enregistrés au Bureau du Cadastre Minier de Madagascar. Faut-il rappeler qu’aucun nouveau permis n’a été octroyé depuis la Transition. La Chambre des Mines estime que le gel des permis miniers a marqué un coup d’arrêt du secteur minier, l’attribution des permis miniers constituant le point d’entrée des investisseurs et la partie la plus visible de la gestion du secteur. Des dialogues ont déjà été entrepris par la Chambre des Mines et l’administration pour la levée du gel des permis, mais les avancées notées à ce jour n’augurent pas un retour imminent à la normale. lire la suite…

Salon International de l’Habitat : Des marques internationales mises en avant

«Le secteur de la construction, soit l’ensemble de la chaîne opératoire incluant le foncier, l’architecture, la fabrication de matériaux, la construction et le bâtiment, entre autres, fait vivre plus d’un million de personnes», a fait savoir Michel Domenichini Ramiaramanana hier, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 19ème édition du Salon International de l’Habitat, au parc des expos Forello, de Tanjombato. L’Agence Première Ligne, principal promoteur de l’événement, entend faire les choses dans les règles de l’art, en promouvant notamment le respect des normes en termes de construction, de politique de logement, d’investissement ou encore d’offres bancaires. lire la suite…

Journées nationales de la Sécurité sanitaire : Lutter contre les intoxications alimentaires

Les intoxications alimentaires peuvent être mortelles si mal soignées ou encore non traitées à temps. C’est dans cette optique que se tiennent les Journées nationales de la Sécurité sanitaire.

Dans le cadre de la protection de la santé publique et celle des consommateurs, le ministère de la Santé publique et ses partenaires techniques et financiers ont dédié des Journées nationales à la promotion de la sécurité sanitaire et de la qualité des denrées alimentaires. L’ouverture officielle de ces journées aura lieu ce jour au palais des Sports de Mahamasina. L’événement se poursuivra demain. lire la suite…