Samedi 29 Avril 2017

Edition du 27 Avril 2017

édition 27-04-2017

Phénomène “Rabokona” : Entre hallucination et trouble à l’ordre public

Ce phénomène quelque peu étrange commence réellement à semer la terreur dans plusieurs localités de la Région Itasy, entre autres. Devenu une psychose, le phénomène «Rabokona» commence à prendre de l’ampleur.

Le phénomène «Rabokona» devient le sujet de conversation de tout le monde. Ce phénomène intrigue étant donné qu’«il» peut s’introduire, de manière mystérieuse, dans une maison dont les portes et fenêtres sont fermées hermétiquement. Et pourtant, nul ne connaît encore ses véritables traits. Une fois à l’intérieur de la maison qu’il cible, «il» viole les femmes, agresse les hommes et coupe le pénis des jeunes garçons non circoncis, selon les témoignages des populations locales.
La Région Itasy est la plus concernée par ce phénomène étrange. Les bruits circulaient selon lesquels un village tout entier est déserté, les habitants ont peur de «Rabokona» et se sont retirés dans un autre endroit, étant donné que de nombreux ménages et familles ont été victimes de ce phénomène.
Devant l’ampleur de la situation, une équipe de la Gendarmerie d’Itasy a effectué une descente sur terrain dans le but précis de s’assurer de la véracité du phénomène, du moins à partir des témoignages récoltés.
Selon les explications du Commandant Herilalatiana Andrianasirisaona, une fois arrivé dans ledit village, les agents n’ont obtenu aucune information tangible attestant de l’existence de Rabokona, aucun des habitants n’a pu témoigner, ni confirmer l’existence de «Rabokona». De plus, personne ne s’était plaint auprès du bureau de la Gendarmerie ni de la Commune d’avoir subi des violences sexuelles ou physiques causées par ce phénomène. Les éléments de la Gendarmerie ont lancé un appel à témoin mais cet appel est demeuré vain, nul n’y a répondu.
Suite à cette descente, la Gendarmerie a conclu que «Rabokona» n’existe pas, ce ne sont que des rumeurs destinées à créer un trouble à l’ordre public.
Un Fokontany de la Région Itasy est le théâtre du commencement de ce phénomène. Selon les témoignages de la population locale, relayés par la Gendarmerie, «Rabokona» porte des chaînes lorsqu’il se déplace dans le village. Suite à cette révélation, la population locale s’est décidée à effectuer des tours de guet. Résultat : un soir, autour de minuit, un individu, portant des chaînes, avec la ferme intention de voler des volailles, a été arrêté.
Devant ces faits, la Gendarmerie fait appel à la vigilance de la population pour que celle-ci ne soit pas victime des rumeurs et devra garder son calme. La gendarmerie invite également la population à signaler à ses services tout fait étrange, similaire ou non à celui-ci.

Tahina R.

Imprimer Imprimer

Il y aura du pain sur la planche

La fusion du ministère de l’Energie et des Hydrocarbures avec celui de l’Eau, la nomination d’un ministre qui a été auparavant ministre des Finances et du Budget et qui a récemment occupé le siège de la direction de la JIRAMA, la nomination d’un nouveau Directeur Général de la JIRAMA, autant de signaux qui en disent long. Ce sont des signes que des mesures importantes et une nouvelle politique de gestion se mettent en place.
Le redressement de la compagnie nationale, entre autres, est l’une des priorités qui attendent à la fois le gouvernement et les nouveaux dirigeants de la compagnie nationale de distribution et de production d’eau et d’électricité. Redressement signifie amélioration de la gestion, fin de la gabégie, fin des vols de branchement, fin du délestage, fin des vols de carburant et fin des histoires de petites corruptions qui prévalent au sein de  la compagnie. Rappelons que la JIRAMA est un Etat dans un Etat.
La grande mission qui incombe au pays est l’augmentation de la capacité de production d’électricité et d’eau sur toute l’étendue du territoire. Rappelons que l’accès à l’eau et à l’électricité demeure un luxe et encore un privilège accordé aux grandes villes. A noter que seuls, 14% des Malagasy ont accès à l’électricité, alors que l’Etat injecte, à titre de subvention, 300 milliards d’Ariary annuellement dans les caisses de la compagnie nationale.
Ceci dit, les investissements dans la construction de centrales hydroélectriques, solaires et thermiques usant de combustibles non fossiles sont à multiplier. Comment la JIRAMA va-t-elle gérer sa coopération avec les investisseurs privés disposés à lui vendre de l’électricité à moindre coût ? Quoi qu’il en soit, tous les ingrédients sont réunis : les investisseurs sont prêts, de même que les ressources humaines. Il ne manque plus que le feu vert. Alors, tout semble aller dans le bon sens…

Imprimer Imprimer

 

Olivier Aimé Jaomiary  : Nouveau Directeur Général de la JIRAMA

Fin du suspense. Chose promise, chose due. Le nouveau DG de la JIRAMA a bien été nommé avant la fin du mois d’avril à l’issue d’un processus de recrutement. Si plus de 90 candidats ont postulé pour être à la tête de la JIRAMA, l’un d’eux a émergé du lot. Ayant un parcours exceptionnel, son nom demeurait jusqu’ici inconnu du grand public. lire la suite…

Développement décentralisé : Le PRM à l’écoute des maires de DIANA

Le président Hery Rajaonarimampianina a conduit une délégation gouvernementale à Antsiranana. Une visite de travail, articulée autour de plusieurs thèmes ayant trait au développement décentralisé. lire la suite…

Opposition : Naissance de la solidarité des partis politiques de gauche

Sept partis politiques dont le PSD, présidé par Eliana Marie Bezaza, le RDS de Fetison Rakoto Andrianirina, le Freedom de  Lalatiana Rakotondrazafy, le DHD de Hary Naivo Rasamoelina, le PATRAM de Célestin Randrianarivonizandriny, le SOLID de Félix Rajoharison et le parti HEM, s’associent à créer une nouvelle force politique baptisée «Solidarité des partis politiques de gauche». lire la suite…

Election : Les Etats-Unis prêts à soutenir  Madagascar

A l’approche des échéances électorales de 2018, la question de l’inclusivité et de la transparence des élections sont sur les lèvres de la population malgache. Les moyens de tenir les élections font également partie des préoccupations de tout un chacun. Les Etats-Unis d’Amérique ont fait savoir, par le biais de leur ambassadeur SEM Robert Yamate, que le pays de l’oncle Sam est prêt et a déjà contribué au processus électoral. lire la suite…

Marc Ravalomanana : Opération de séduction dans la SAVA

Marc Ravalomanana a rendu visite durant quelques jours à la Région SAVA, depuis le début de cette semaine. En mode séduction, le numéro un du parti Tiako I Madagasikara a rencontré la population dans leur foyer. Durant ce périple dans le Nord-est de Madagascar, le candidat déclaré aux prochaines élections présidentielles a pu visiter les quatre Districts de la SAVA, à savoir Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa. lire la suite…

Claudine Razaimamonjy : Toujours à l’HJRA, assure le Directeur de l’Etablissement

Décidément, les avis sont par trop nombreux et d’ailleurs divergents chaque jour quant à l’endroit exact où se trouve en ce moment Claudine Razaimamonjy. Cette fois, ce fut le directeur d’établissement de l’HJRA qui s’exprime. lire la suite…

Pavillons d’Analakely  : Mise en place d’un Comité des représentants

Un comité qui regroupe les représentants des commerçants des pavillons d’Analakely devra être mis en place d’ici peu. Telle était la décision adoptée à l’issue de l’Assemblée Générale des commerçants de pavillons d’Analakely, qui s’est déroulée hier, en présence des représentants de la Commune Urbaine d’Antananarivo, à la Tranompokonolona d’Analakely. lire la suite…

Météo : Des pluies provoquées dans trois localités

La période de sécheresse relative semble se réitérer au détriment de l’agriculture, notamment. Les conditions climatiques sont quelque peu versatiles. A une première longue période de sécheresse s’est succédée une courte période de pluies diluviennes, suivies depuis peu d’une seconde période de faible pluviométrie… lire la suite…