Mardi 20 Fevrier 2018

Conjoncture : “Mea culpa” d’Andry Rajoelina

«L’heure de la rivalité politique est passée, l’heure du développement a sonné». C’est l’appel lancé par Andry Rajoelina à ses anciens alliés ainsi qu’à ses rivaux en cette veille des présidentielles. lire la suite…

“Fisandratana 2030” : La formation des jeunes comme pilier, selon Lydia Toto

La vision «Fisandratana 2030» ne pourra pas se faire sans une formation adéquate de la jeunesse d’aujourd’hui. Le ministère de l’Emploi, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle en est un des piliers et bases pour atteindre les objectifs prévus par cette vision. lire la suite…

Transporteurs : Front commun pour interpeller l’Etat

Suite à une réunion qui s’est tenue à Ampefy le 3 Février dernier, les différentes associations de transporteurs se sont regroupées pour ne former qu’un seul bloc, a indiqué Tinot Abdou, président des Associations des Transporteurs Camionneurs. lire la suite…

Ampamarinana : Une famille décimée par l’écroulement d’un rocher

Les pluies diluviennes de ces dernières semaines ont eu raison de la terre sur laquelle reposait ce bloc de rocher d’Ampamarinana. Un glissement de terrain a eu cette fois encore des conséquences des plus dramatiques. Les faits. lire la suite…

Engagement citoyen de la STAR : 1000 jeunes plants mis en terre

L’heure est au reboisement, voire, à la reforestation. Des associations, des groupements, diverses entités et des entreprises s’engagent dans cette action citoyenne humanitaire. Le groupe STAR ne veut pas être en reste. lire la suite…

Edition du 17 Février 2018

Fasan’ny Karana : Un homme arrêté, avec une cloche de 100 Kg

Quelque peu délaissées au profit de sujets plus «brûlants», les affaires de vols de cloche d’église sont remises sur le tapis. Cette reprise est fortuite car un individu a été surpris hier en train de transporter une… cloche d’église. Les faits.

Un homme a été arrêté avec une cloche de 100 Kg sur une charrette à la station de taxis-brousse «Fasan’ny karana», jeudi dernier. Cet homme a avoué qu’il l’a acheté à Anosizato. Des policiers qui faisaient la ronde sur place ont aperçu le sac dans lequel il a enveloppé la cloche en question. Après la fouille, effectivement, une cloche de 100 Kg a été saisie.
D’après les informations reçues, un groupe d’hommes l’a vendue à cet homme, et cette cloche venait de Miarinarivo. D’après le receleur, qui se dit être un brocanteur, un groupe d’hommes l’a contacté car ils ont une marchandise de plus de 100 Kg.
Le marché conclu, ils se sont mis d’accord pour faire la transaction à Anosizato. L’acquéreur a payé 200.000Ariary et une fois l’affaire conclue, les vendeurs se sont sauvés. En revanche, l’acheteur sur le chemin du retour à Ankadindratombo a été arrêté par la police. Il a reconnu qu’il savait pertinemment que cette cloche a été volée mais il l’a quand même acheté. Il est maintenant mis en garde à vue et l’enquête suit son cours.

Tantely A

Imprimer Imprimer

La grogne se lève…

Que se passe-t-il ? La grogne commence à se faire entendre du côté des consommateurs. La hausse de prix de l’électricité soulève une série de consternations dans les foyers. Bon nombre d’abonnés de la JIRAMA se perdent en conjectures et ne comprennent pas cette hausse de facture et encore moins les modes de calculs adoptés par la compagnie pour dégager les montants à acquitter.
Les dirigeants de la compagnie nationale de production et de distribution d’eau et d’électricité avaient annoncé, depuis plusieurs mois, cette éventualité. Si une hausse de 8,5% avait été annoncée, les factures reçues, en revanche, font état d’une hausse de l’ordre de 80%. Y a-t-il erreur de calcul ou bien est-ce vraiment la réalité ? Les ménages n’arrivent pas à soutenir une telle hausse qui impacte, certes, sur leurs dépenses quotidiennes qui grèvent déjà leur faible revenu. Un revenu qui n’a pas connu une telle hausse.
Les mesures gouvernementales devraient ainsi considérer de manière ferme cette situation. Personne ne va sans doute hausser le ton si les revenus des ménages grimpent au même titre que l’inflation galopante. La fermeté des dirigeants étatiques à l’endroit du patronat en vue d’appliquer les règles et les textes en vigueur en matière de salaire, laisse à désirer. Le changement de comportement concerne tout le monde : ce n’est pas seulement le petit peuple qui doit respecter ces règles, les gros bonnets en sont également concernés.
Ce n’est pas seulement l’électricité, ni le carburant qui connaissent une telle hausse de prix, quelques produits de première nécessité, à l’instar du riz, voient également leurs prix grimper en flèche. Si le prix de l’huile alimentaire a connu une baisse significative, les consommateurs s’attendent à ce que la mercuriale des prix connaisse une chute réelle.

Imprimer Imprimer

SEMM : Non à une privatisation de la JIRAMA

Les rumeurs, ou l’éventualité, c’est selon, de la privatisation de la JIRAMA ne datent pas d’hier. Le sujet avait circulé depuis des années et avait même alimenté les conversations à un moment donné. Le sujet esty aujourd’hui remis sur le tapis… lire la suite…

Madagascar – Corée du Sud : 100.000 dollars pour le développement rural

Les liens de coopération bilatérale entre Madagascar et la Corée du Sud se raffermissent davantage notamment dans le domaine économique. Ce pays d’Asie est disposé à soutenir les efforts de la Grande île pour aboutir à une autonomie en riz. lire la suite…

Kidnapping de «Karàna» : 100 cas en 10 ans

Le ressortissant Karana Akyl Cassam, enlevé à Toamasina le 02 février dernier a été relâché avant-hier après presque deux semaines de captivité. lire la suite…