Samedi 24 Juin 2017

Changement climatique : Les lauréats du concours de projets les plus innovants primés

99

Les lycéens sont encouragés aux actions de protection de l’environnement. Pour ce faire, des concours leur ont été proposés et dans lesquels ils devaient présenter des projets innovants articulés autour de la lutte contre le changement climatique.

Au total, 2026 projets émanant de 372 lycées répartis sur l’ensemble du territoire national ont été soumis auprès du ministère de l’Éducation Nationale (MEN) dans le cadre du concours de « Projets Innovants contre le Changement Climatique », respectivement organisé par le MEN et Vivo Energy Madagascar. Cette situation témoigne de l’intérêt que portent les élèves dans la préservation de l’environnement. lire la suite…

La nuit des arts sino-malagasy : Soirée réussie au CCI Ivato

1010

Le Tout-Tana s’est donné rendez-vous mercredi dans la soirée au CCI d’Ivato pour assister à un spectacle inédit intitulé «La nuit des arts sino-malgaches», avec à l’affiche les groupes Yu Nan Chine et Rakoto Frah Junior. Il s’agit d’une initiative de l’agence Universal Exhibition. Les spectateurs en ont eu plein les yeux avec les prestations exceptionnelles des 2 groupes, qui les ont emportés à travers un voyage à la fois mémorable et culturellement riche, ayant permis de découvrir tantôt la dynastie chinoise, tantôt le folklore malgache. lire la suite…

Edition du 22 Juin 2017

Journal-du-22-06-2017--n°37

Propriété foncière : La cession de terrain aux étrangers, punie par la loi

11

Désormais, la loi est formelle, il est interdit de contracter une cession de terrain avec des ressortissants étrangers. Toutefois, la démarche de bail emphythéotique reste en vigueur.

Le problème foncier demeure un problème de société, source de plusieurs discorde. Les Autorités étatiques en sont conscientes. Hier, le Président Hery Rajaonarimampianina a été ferme à ce sujet. Les cessions de terrains aux étrangers sont prohibées et les auteurs  seront poursuivis et punis par la loi. C’est ce qu’a fait savoir le Président de la République depuis Toliara, où il a donné une conférence de presse avant la tenue du Conseil des ministres décentralisé dans l’après-midi d’hier.
En effet, les protestations et les conflits engendrés par les cessions de terrains aux étrangers ont fait couler beaucoup d’encre ces dernières décennies dans la Grande Île. Les étrangers peuvent certainement jouir des propriétés foncières, tel que fixé par la loi, mais ne peuvent aucunement être propriétaires directs des terres. Ce qui signifie que les étrangers qui possèdent des terres à Madagascar seront désormais punis par la loi. A noter également que les conditions de jouissance partent d’un bail emphytéotique de plusieurs années renouvelables. Les amateurs de business fonciers et les rabatteurs ainsi que les corrompus ont été avertis par cette déclaration du Président de la République.

Infrastructures de développement
La journée d’hier a été marquée par la série d’inaugurations et de visites de projets visant à améliorer la relance économique du pays et à accélérer le développement du pays. La Province de Toliara ne sera pas en reste dans cette initiative de développement, puisque le Chef de l’Etat a été sans équivoque dans sa série de discours. «Toliara sera un pôle de développement et sera délivrée de l’emprise de l’insuffisance alimentaire», a-t-il souligné.
4,5 km de route de la ville, un nouveau bâtiment du bureau de l’enseignement technique, le marché filongoa ainsi qu’un nouveau bureau de la Chambre de Commerce. Telles ont été les infrastructures inaugurées, qui ont été soutenues par la Banque Mondiale à travers le programme Pôle Intégré de Croissance (PIC2). La délégation présidentielle a également visité le port de Toliara, qui sera rénové afin qu’il puisse être conforme aux normes internationales. Les financements de cette rénovation sont prêts, a fait savoir le Numéro Un malgache à l’occasion.
Aéroport rénové, travaux d’extension des périmètres irrigués à hauteur de 10.000 Ha, désenclavement à travers la construction de ponts et de chaussées, intensification des appuis aux paysans… autant de projets qui devront sortir cette Région riche en ressources naturelles et agricoles de la… pauvreté.

Marc A.

Imprimer Imprimer

Education électorale : des efforts à concéder

L’éducation et la sensibilisation électorale deviennent un fer de lance que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) souhaite parfaire dans sa mission de crédibiliser le processus électoral. Pour ce faire, la commission mobilise l’ensemble de ses partenaires ainsi que tous les acteurs concernés par le domaine des élections. Les médias, la société civile, la société politique, l’administration  ainsi que les partenaires internationaux sont secoués afin que cette campagne d’éducation et de sensibilisation se mette en place avant la tenue même des élections.
Certes, les travaux ont démarré depuis les différentes structures d’Organisme de Gestion des Elections, notamment durant la Transition. Des travaux entrepris avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’Union Européenne (UE), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ainsi que la Commission de l’Océan Indien (COI). A présent, il appartient à la CENI d’élaborer la nouvelle formule pour appuyer son initiative de renforcement. Des travaux avaient été entamés par le biais de la mise en place d’une stratégie nationale ainsi que d’une direction chargée de ce volet au sein de la commission.
Persuader la population à s’intéresser au processus électoral requiert ainsi des efforts de la part de l’ensemble des acteurs. La CENI, en sa qualité d’organisateur, est consciente des efforts à concéder. Dans plusieurs endroits du pays, les efforts de sensibilisation ont porté leurs fruits lorsque l’affluence est constatée au cours des opérations de révision annuelle de la liste électorale.
Mais les résultats sont encore loin des estimations. Toutefois, lorsqu’on parle de sensibilisation et d’éducation, il faudra partir de la base et multiplier les partenariats. La société civile et la société politique ont une part de responsabilité importante dans ce processus. La CENI a ouvert une porte. Il appartient aux acteurs de saisir cette opportunité pour aboutir à des élections libres, transparentes et crédibles, garantes de la stabilité et du développement de notre pays.

Imprimer Imprimer

Défense et Sécurité : 5,5 milliards Ariary transférés au MFB

33

Le système de gestion financière des crédits alloués à des départements ministériels est sujet à polémique. Le Directeur Général du Budget et le SG du MFB tiennent à apporter quelques éclaircissements.

La révision à la baisse des crédits alloués au Ministère de la Défense, au Secrétariat d’Etat à la Gendarmerie ainsi qu’au Ministère de la Sécurité Publique dans la Loi de Finances Rectificative 2017, soulève la polémique. lire la suite…

ENS Ampefiloha : Droits pédagogiques révisés à la baisse

44

Les droits pédagogiques des étudiants en Master I et II de l’École Normale Supérieure (ENS) ont été révisés à la baisse, d’un montant respectif de 70.000 ar et 130.000 ar. Désormais, les frais pédagogiques en Master I sont de 170.000 ar contre 240 000 ar auparavant et de 270 000 pour le Master II s’ils étaient de 400.000 ar avant la grève. Cette décision a été adoptée lors de la réunion d’hier des membres du Conseil d’école.
Cependant, ces résolutions ne répondent pas à l’intégralité des revendications des étudiants. Ces derniers réclament en effet un montant unique de 100 000 ar de frais pédagogiques pour tous les étudiants en Master. lire la suite…

Aéroport de Fascène : Grogne des usagers

55

La société Ravinala Airport a décidé de fermer le restaurant-buvette de l’Aéroport international de Nosy-Be, plus connu sous le nom d’Aéroport de Fascène.
En effet, le restaurant n’est plus ouvert au public depuis plus de deux mois. La grogne monte du côté des usagers qui déplorent l’absence de service de restauration, d’un endroit pour se désaltérer durant l’attente d’embarquement.
En vertu de son statut d’aéroport international, l’Aéroport de Fascène doit disposer de différents services et prestations, dont la restauration. Il s’agit, en effet, d’un minimum pour une ville comme Nosy-Be où le soleil tropical brille presque à longueur d’année. lire la suite…

Emprunt auprès de la Deutsche Bank AG : Alexandre Randrianasolo explique

66

Madagascar, dans son processus de développement, n’est pas encore en mesure de se passer complètement des emprunts financiers. Toutefois, ces systèmes d’emprunt sont bien maîtrisés par le Gouvernement. Le MFB s’explique.

“L’Etat n’a pas effectué un prêt auprès d’une banque primaire étrangère pour payer les soldes des fonctionnaires », a indiqué Alexandre Randrianasolo, Secrétaire Général du Ministère des Finances et du Budget, suite à un article publié dans un quotidien de la capitale et selon lequel l’Etat serait en faillite et aurait contracté un prêt pour payer les salaires des fonctionnaires. lire la suite…

Cancers gynécologiques : La Première Dame lance une consultation nationale

77

La Première Dame Voahangy Rajaonarimampianina a officiellement lancé hier la première consultation nationale des cancers gynécologiques.
La moitié des cancers diagnostiqués à Madagascar sont des cancers gynécologiques. La première consultation nationale des cancers gynécologiques, portant sur le thème de « Ensemble, faisons face aux cancers gynécologiques », se déroule du 21 au 23 juin au Carlton d’Anosy. Elle est organisée afin d’échanger des connaissances, des expériences et des recommandations à des actions coordonnées, dans le cadre de la lutte contre les cancers gynécologiques. lire la suite…

CEPE : Résultats prévus pour ce dimanche

88

Le rideau est tombé sur le premier examen officiel de cette année scolaire, le CEPE. Les potaches s’apprêtent à passer des vacances bien méritées, surtout si leur nom figure dans la liste des reçus au CEPE. Toutefois, l’attente ne sera pas longue…

La publication des résultats d’examen du CEPE est prévue pour ce dimanche dans la Circonscription d’Antananarivo-ville. Cette information émane du chef de la CISCO Ramasy Harisoa Rakotozafy. lire la suite…