Samedi 29 Avril 2017

Edition du 26 Avril 2017

édition du 26-04-2017

Affaire Claudine : Les Etats-Unis souhaitent la poursuite des actions judiciaires

Les Etats-Unis, par la voix de leur ambassadeur à Madagascar SEM Robert Yamate, persistent et signent. Ils tiennent absolument que les investigations entamées dans le cadre de l’affaire Claudine Razaimamonjy soient menées jusqu’au bout.

L’ambassadeur des Etats-Unis SEM Robert Yamate a livré son avis hier sur l’affaire Claudine Razaimamonjy. Le diplomate a fait savoir qu’il ne faudra pas accorder à cette affaire des couleurs politiques ni une quelconque forme d’ingérence. L’ambassadeur souhaite la poursuite des enquêtes judiciaires dans cette affaire. «Nous avons souhaité il y a une semaine que Claudine Razaimamonjy regagne le pays au terme de son traitement médical à l’île Maurice. Maintenant qu’elle est de retour au pays, nous souhaitons que la procédure judiciaire suive son cours», a fait savoir le diplomate américain. «Je suis ravi qu’elle soit rentrée au pays après avoir subi des examens médicaux à l’étranger», a-t-il poursuivi.
L’ambassadeur a fait savoir de manière ferme que son pays ne fait aucune ingérence dans cette affaire et respecte l’indépendance de la Justice malgache. «C’est une affaire cruciale pour le peuple malgache», a admis l’ambassadeur du pays de l’oncle Sam.
Faut-il rappeler que la Communauté internationale est toujours derrière le BIANCO et réclame le respect de la décision de la chaîne pénale anti-corruption ? Il y a une dizaine de jours, des représentations diplomatiques à Madagascar ont exprimé leur souhait de voir respecter l’indépendance de la Justice. Ces représentations diplomatiques n’ont pas mis beaucoup de temps depuis l’éclatement au grand jour de l’affaire Claudine Razaimamonjy, pour montrer leur soutien au BIANCO. Certaines ont même déclaré leur satisfaction sur les actions entreprises par le BIANCO. La Représentation de la France, pour sa part, s’est même rendue à Ambohibao pour apporter du matériel informatique à cette entité. L’après-midi même, après la visite de SEMme Véronique Vouland Aniéni à Ambohibao, SEM Robert Yamate, l’ambassadeur américain, lui aussi, s’est rendu au BIANCO d’Ambohibao pour exprimer son soutien au BIANCO.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer

La qualité encore loin de nous

La qualité et le respect des normes demeurent deux points encore invisibles à Madagascar. Le petit consommateur, dans la majorité des cas, se soucie peu ou prou de l’origine ou du mode de fabrication et encore moins de la conservation des marchandises qu’il achète ou qu’il consomme. Il se contente simplement de l’acheter et de l’utiliser ou de le consommer.
S’assurer des dates de péremption des marchandises est encore loin d’être ancré dans les coutumes de notre pays. Par conséquent, les fraudes et les étiquetages illégaux deviennent monnaie courante. Les conséquences sont encore aggravantes lorsque ces produits affectent la santé publique. Les urticaires, les diarrhées, sont autant de conséquences directes des intoxications dues à la consommation de produits périmés. Osons dire que les Malgaches consomment fréquement du fromage, du riz, de l’huile et, parfois, des biscuits périmés à l’insu des inspecteurs du Commerce.
Mais ce problème ne concerne pas uniquement les produits alimentaires. Les produits chimiques, tels que les accumulateurs, les cosmétiques ainsi que les médicaments en sont également concernés. Des magasins ne se privent pas de mettre sur leurs étalages des produits non alimentaires dont l’usage est limité dans le temps.
La question de qualité et des normes est une priorité absolue. Mais les actions du gouvernement ne peuvent suffire à faire respecter les règles. Il faut également inculquer une éducation et un esprit méticuleux de discernement chez les consommateurs. Une attitude qui devra, par la suite, améliorer le quotidien et permettre aux petits consommateurs d’être plus exigeants sur la qualité des produits qu’on leur vend. Les industriels et les producteurs locaux doivent également améliorer la qualité de leurs produits afin que les citoyens puissent consommer sans crainte et, pourquoi pas, sans… modération…

Imprimer Imprimer

Service de Métrologie Légale : Sécurisation des vignettes de vérification des stations services

Dans le cadre de la mise aux normes des stations services de Madagascar, le Ministère du Commerce et de la Consommation, par le biais de son Service de la Métrologie Légale (SML) veut sécuriser les vignettes de vérification des stations services. lire la suite…

Participation des femmes leaders : Taux très faible pour les Malgaches

L’égalité de genre est un concept loin d’être entièrement acquis à Madagascar quoique l’on en parle bien souvent. Depuis ces derniers temps, la participation féminine dans les instances de décisions est régulièrement mise en exergue. Qu’en est-il aujourd’hui ? lire la suite…

Assemblée Nationale : Un projet de motion de censure dans l’air

Les Parlementaires des deux Chambres entreront en session ordinaire à partir de ce mardi
2 mai. Les séances de questions-réponses et de présentations des textes constitueront une occasion pour le Gouvernement Mahafaly de brosser un rapport de ses réalisations. lire la suite…

Pavillons Analakely  : Grève des commerçants

Les commerçants des pavillons d’Analakely ont observé une grève, hier, à travers un sit-in qu’ils ont tenu à la Tranompokonolona d’Analakely. Ils voulaient contester l’organisation du marché, initiée par la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) et le 1er arrondissement. Il s’agit de la mise en place des commerçants ambulants au milieu des deux places des pavillons d’Analakely. lire la suite…

Vaccination de bovidés : Campagne lancée dans la Région Analamanga

Une nouvelle méthode de protection-santé du cheptel bovin est adoptée à Madagascar. Il s’agit d’une nouvelle campagne de vaccination qui sera effectuée, désormais, de manière optimale en couvrant le maximum de têtes de zébu. lire la suite…

Formation professionnelle : Mise en place d’un fonds de financement

Un fonds de financement de la formation professionnelle sera mis en place à Madagascar. Il démarrera ses activités au début de l’année 2018, selon les prévisions. Sa structure de gestion lancera dès le premier trimestre 2018 le premier appel à projet pour les actions de formation interentreprises sectorielles et intersectorielles. lire la suite…

Hospitalisation de Claudine : Le SMM encourage la chaîne pénale anti-corruption à entreprendre une contre-visite médicale

Le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) exhorte la chaîne spéciale anti-corruption à entreprendre des séances de contre-visite médicale sur Claudine Razaimamonjy. En effet, d’après la présidente de ce syndicat, Fanirisoa Ernaivo, la chaîne pénale est en mesure de requérir cette contre-visite médicale. lire la suite…

APMF : Ratification de la Convention AFS d’ici peu

L’Agence Portuaire Maritime et Fluviale (APMF) organise hier et ce jour un atelier national relatif à la Convention internationale sur le contrôle des systèmes antisalissures nuisibles. Et ce, en perspective de la prochaine ratification par le gouvernement de la Convention AFS. lire la suite…