Samedi 24 Juin 2017

Critique contre le gouvernement : Hery Rajaonarimampianina prend la défense du gouvernement

Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina est intervenu hier à la cérémonie d’ouverture officielle du dialogue national sur la croissance verte. A cette occasion, il s’est exprimé en faveur du gouvernement Kolo Roger. lire la suite…

Vie de parti : Le HVM courtise des députés pour renforcer sa base

Le parti politique Hery Vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) prévoit d’élargir sa base à Madagascar. Pour ce faire, plusieurs députés indépendants et d’autres membres de partis politiques déjà existants se sont réunis avec le bureau exécutif de ce parti nouvellement créé le soir du Lundi 03 Juin 2014. lire la suite…

Banque Mondiale : Atelier sur la gestion des stocks de bois de rose d’ici fin juin

S’il y a un fait qui a beaucoup fait parler de lui ces dernières années, c’est le trafic de bois de rose. Le Président Hery Rajaonarimampianina a fait savoir, il y a quelques mois de cela, qu’il mène un combat sans merci contre les trafiquants de bois précieux. La Banque Mondiale s’est toujours engagée dans une telle lutte. lire la suite…

Sécurité publique : Restauration de la sécurité dans les Fokontany

La Police nationale va adopter une nouvelle stratégie destinée à maîtriser la sécurité publique. Ainsi, des policiers seront placés dans chaque Fokontany pour restaurer la sécurité publique. lire la suite…

BTP : Le problème de l’accès au financement

Plusieurs thèmes sont traités durant la manifestation Journées du BTP. Les acteurs du secteur BTP sont en effet très nombreux si bien que les sujets à discuter, à examiner ensemble et à traiter foisonnent. lire la suite…

Opération d’urgence : Plan d’engagement de la Banque Mondiale

Le plan d’engagement de la Banque Mondiale a été présenté hier par Keiko Kubota, lead de l’équipe économique de la Banque Mondiale à Madagascar. La formation du nouveau gouvernement, a-t-elle rappelé, s’est faite en avril 2014. C’est par la suite que la Banque Mondiale a élaboré les 18 notes de politiques économiques. lire la suite…

Bazar Chic : Ouverture des portes ce jour au palais des Sports

Les événements commerciaux se suivent mais ne se ressemblent pas. En effet, après les salons et les braderies divers, place à présent au Bazar Chic. La FIMAFM, promotrice de l’événement reste très optimiste quant au succès de cette manifestation qui se déroule en cette veille des fêtes de Pentecôte et fêtes nationales. lire la suite…

Brasseries STAR : Fanta est désormais disponible en format 35cl

Après le succès des boissons gazeuses conditionnées en bouteille plastique à la portée de toutes les bourses, les Brasseries Star viennent de lancer des produits de la gamme Fanta (orange, ananas et grenadelle) en bouteille de 35cl. lire la suite…

Edition du 03-06-14

Tanjombato : 80 milliards d’Ariary dans des cartons dérobés

Décidément, les malfrats seraient toujours bien informés. Avant d’agir en effet, ils s’assurent que la cible se trouve bien en possession du butin escompté. Pour les faits relatés suivants, le butin est faramineux…

Dix-huit hommes armés et cagoulés ont pris d’assaut une habitation de Tanjombato, appartenant à un opérateur économique étranger. Les faits se sont produits du dimanche au lundi 02 juin, peu après minuit. Les assaillants étaient armés de pistolets automatiques, de fusils Kalachnikov et de matraques. Notre source d’avancer qu’ils étaient venus à bord d’un minivan Sprinter.
Le butin de ces cambrioleurs était considérable, nous a-t-on confié. En effet, de l’argent liquide d’une valeur de 80 milliards d’Ariary, répartis dans 7 cartons avait été dérobé par ces malfrats. Outre cette énorme somme, 2,5 kg d’or massif, un scooter et plusieurs appareils électroniques faisaient partie du lot.
Notre source a avancé que les assaillants avaient malmené les trois domestiques après avoir neutralisé l’un des gardiens. Le maître des lieux, quant à lui, ne se trouvait pas sur place au moment des faits. Mécontents de cette absence, les malfrats avaient ouvert le feu, blessant à la jambe l’une des domestiques gardées en otage.
En attendant, ils avaient tout le temps d’investir les lieux et de fouiller chaque pièce de cette propriété de Tanjombato. Ils avaient quitté les lieux à 02h45, après un échange de tirs avec des éléments des Forces de l’ordre, dépêchés sur place. Ils avaient eu le dessus et avaient profité du sous-effectif des éléments de force venus sur place pour s’échapper avec leur butin.

Marc A./T.R.

BTP, Quand la transparence va, tout va

Quand le bâtiment va, tout va. Les états généraux des BTP sont significatifs. Ce secteur constitue un appoint et un levier majeur du développement. Il est créateur d’emplois. Il encourage les initiatives. Il rend une économie intégrée et il est générateur de croissance économique…
Ce secteur BTP a beaucoup souffert durant la transition. Outre la politique, souvent politicienne, on notera également les effets néfastes de la gabegie, de la corruption et autres délits d’initié qui gangrènent la passation des marchés.
Après le grand atelier sur le tourisme, tenu à Nosy-Be, en présence d’un haut responsable de la Banque mondiale, place aux bâtiments et autres travaux publics. C’est-à-dire l’artillerie lourde, lorsqu’on parle de développement durable.
Ce secteur est appelé à jouer un rôle-clé dans la reconstruction du pays. Il n’est pas question uniquement de bâtisses, de cités et autres opérations immobilières qui immobilisent les capitaux, il s’agit aussi de tout ce qui est travaux d’infrastructures en tout genre.
Dans cette optique, les opérateurs évoluant dans les BTP devraient connaître la vision du régime et s’approprier du programme général de l’Etat, non pas avec des arrières pensées partisanes, mais en qualité de professionnel. Ce secteur est l’un des espaces concrets pour le partenariat public/privé sans aucun copinage ou de considérations s’apparentant au népotisme.
Le débat, pendant ces états généraux, devrait être transparent, porteur d’informations, notamment sur les différents projets et sur l’accès aux financements. Mais, surtout, sur les règles en vigueur concernant la passation des marchés. Quand la transparence va, tout va dans ce secteur, qualifié de cheville ouvrière du développement.