Lundi 18 Decembre 2017

25ème anniversaire de l’Akamasoa  :  Hery Rajaonarimampianina au chevet des démunis

 

L’association humanitaire Akamasoa se charge de venir en aide aux couches les plus démunies depuis 25 ans. Le Père Pedro, son fondateur, est aujourd’hui un pionnier grâce à ses efforts pour trouver les moyens divers de remplir sa mission sacrée. Des efforts qui méritent des éloges.  lire la suite…

Manifestation des Zanak’i Dada  :  Un blessé et trois arrestations

Si les partisans de la mouvance Ravalomanana avaient bravé les dangers d’un samedi à risque, les leaders, eux, sont restés introuvables. Le mouvement a été violemment réprimé. Les faits. lire la suite…

CENIT : Séance de travail sur l’Audit au  fichier électoral malgache

 

Une séance de travail entre la CENIT et ses partenaires s’est tenue jeudi dernier dans les locaux de la CENIT d’Alarobia. Cette séance d’information entre dans le cadre de l’exécution du projet «Audit au fichier électoral malgache». lire la suite…

Crises cycliques à Madagascar : « Il faut changer le cours de l’histoire » dixit le Pr Alain Tehindrazanarivelo

 

Le Professeur Alain Tehindrazanarivelo, ancien Vice-Premier ministre de la Santé et non moins président national du parti politique ENINA a réagi à la situation politique actuelle et aussi à la mise en œuvre du processus de réconciliation nationale.
D’après ses dires, les Malgaches méritent mieux et ne sont pas obligés de recourir à la violence ni à la déstabilisation pour arriver à changer le courant de leur histoire. Il a tenu à rappeler la série d’instabilités politiques qui survenait souvent à l’aube des déblocages de financements et de raffermissement des relations internationales de Madagascar avec l’étranger et les bailleurs internationaux. Il a cité, entre autres, les années 1970, 1991, 1995, 2001, 2008 et 2014 où le pays s’efforce constamment de se relever de sa crise politique et socio-économique.
lire la suite…

EPP Ilafy-Rova : MDF et son parrain au chevet des élèves

 

Si on le connaît habituellement pour ses activités d’adduction d’eau potable en milieu rural, l’Ong MDF intervient cette fois dans le domaine de l’éducation nationale proprement dite. lire la suite…

Soroptimist Antananarivo Tanamasoandro : Don à l’EPP Mendrikolovana, Alasora

 

 

La centaine d’élèves de l’EPP Mendrikolovana, commune rurale d’Alasora vient de bénéficier d’un don de Soroptimist Club International Antananarivo Tanamasoandro. Une énième action sociale réalisée par cette association au profit des enfants dont ceux des familles nécessiteuses, dans le but de favoriser l’assiduité des élèves à l’école. Le meilleur moyen pour ce faire est de leur assurer une bonne santé tout au long de l’année scolaire. lire la suite…

Edition du 18 Octobre 2014

edition du 18-10-2014

Conjonture : Un samedi de tous les dangers

A présent que d’un côté comme de l’autre, les pros régimes et les pros Ravalomanana aient bien assimilé les faits, les réactions et les prises de position ne se font plus attendre. Des réactions quelque peu contradictoires…

Le gouvernement persiste et signe, « Marc Ravalomanana n’est pas emprisonné, il est placé en résidence surveillée ». Les termes étaient de Noëline Ramanantenasoa, la ministre de la justice et garde des sceaux. Selon elle, les mesures prises à l’endroit de l’ancien Chef d’État sont d’ordre administratif et non judiciaire. « Ces mesures ont été prises pour préserver à la fois sa vie et l’ordre public », a-t-elle indiqué.
De son côté, Désiré Randrianandrasana, le Directeur Général de l’Administration Pénitentiaire, a avancé que son entité n’est pas chargée de la surveillance de l’ancien Chef d’État puisqu’il ne s’agit pas d’une détention ordonnée par une instance judiciaire.
De son côté, le Dr Kolo Roger, Premier Ministre, Chef du gouvernement, a avancé que l’apaisement et la réconciliation doivent primer sur les querelles politiques. Une occasion pour le PM d’avancer que l’ancien Chef d’État avait violé certains principes en s’introduisant dans le pays à bord d’un aéronef non autorisé. En revanche, pour la préservation de l’intérêt de la population et dans le but de préserver la stabilité et l’ordre public, le gouvernement avait pris les dispositions nécessaires.

Manifestation d’Ambohijatovo

Les membres de la mouvance Ravalomanana envisagent de manifester ce jour au jardin d’Ambohijatovo avec ou sans autorisation. Une initiative qui n’est pas du goût du Chef du gouvernement qui estime qu’il sera difficile pour les organisateurs de cette manifestation de contrôler la foule. Les forces de l’ordre seront ainsi obligées de prendre des dispositions pour préserver l’ordre public, a fait savoir le PM. Les manifestations de ce genre sont parfois sources de tension, selon ses dires. De ce fait, il juge une telle manifestation inopportune pour le moment.

Les Forces de l’ordre sont prêtes

Les Forces de l’ordre sont prêtes à faire face à la manifestation populaire prévue par la mouvance Ravalomanana pour ce jour à Ambohijatovo. Les dirigeants des Forces Armées dont l’Emmofar et l’Emmoreg ont tenu à apporter cette précision hier à l’occasion d’une conférence de presse qu’ils sont donnée à Ankadilalana.Les effectifs des éléments ont été renforcés en nombre, les équipements prévus pour pallier aux débordements sont également prêts, ont-ils souligné. Ils ont précisé que le mouvement prévu par la mouvance Ravalomanana ni du préfet de Police. Les Forces de l’ordre ont le devoir d’assurer à tout prix le maintien de l’ordre et de la paix.

Marc A.

 Ravalomanana coûte cher

Un samedi de tous les dangers ? Les « Zanak’i dada » menacent de ne pas rester les bras croisés tant que Marc Ravalomanana ne reviendra pas dans la Capitale. C’est-à-dire parmi les siens. Sa famille et sa mouvance. Mais, jusqu’ici, les autorités persistent et signent : il restera en résidence surveillée, une mesure administrative.
Le leitmotiv des pros Ravalomanana n’est plus le retour au pays, mais le retour à… Faravohitra. Ou au Magro, un endroit qu’il connait de voix, mais qu’il n’a pas encore foulé. En tout cas, Magro bouillonne actuellement. Comment faire pression sur le régime ? Pas grand-chose. Sauf une communication pour diaboliser le régime et « victimiser » davantage la famille Ravalomanana.
Les stratèges de Ravalomanana tentent de remettre sur les rails le vieil antagonisme des années 2002. Ils y associent l’Eglise FJKM. Ils essaient de discréditer les dernières élections et les institutions en place. Malheureusement pour eux, la Communauté internationale s’est dressée en véritable barrage. Cette Communauté internationale soutient le gouvernement qui devrait échapper à une condamnation pour atteinte aux droits de l’homme.
La classe politique est ce qu’elle est. Elle n’a pas changé. Ses membres changent de camp sans broncher. MAPAR hier, HVM aujourd’hui et indépendant demain… Quand l’herbe est verte d’ariary, la transhumance est de rigueur. Au bout du compte, l’arrivée de Ravalomanana est devenue une bonne chose pour… la Communauté Internationale. Plus d’exil, finis les traitements de roi, l’Afrique du Sud pousse un ouf de soulagement. Passation de dossier a l’Etat malgache. Obligatoirement. Et si le ministère des Finances veut aller aux économies, il devra encourager le gouvernement à organiser rapidement la réconciliation nationale. En termes financiers, cette mesure administrative à l’endroit de Marc Ravalomanana coûtera cher à l’Etat. A moins de demander une aide aux bailleurs de fonds…

Remous sur le retour de Ravalomanana : Deux grands absents

 

Le basculement de la situation en 2009 n’aurait pu avoir lieu sans les deux personnages qui ont joué les premiers rôles: Andry Rajoelina et Norbert Lala Ratsirahonana.. Mais si l’un se mure dans un silence éloquent, l’autre a disparu de la circulation… lire la suite…

Pasteur Lala Rasendrahasina : “Le régime actuel est une transition bis”

 

La réconciliation nationale suivant les principes du 4F ou « fieken-keloka, fibebahana, fahamarinana, fihavanana », telle que le conçoit le Conseil des Églises chrétiennes de Madagascar ou FFKM, constitue l’ultime solution, a réitéré le pasteur Lala Rasendrahasina, président de l’église FJKM. Il a manifesté son avis à son retour de la réunion de l’église Peace Fellowship Presbytèrien aux USA. lire la suite…