Samedi 24 Juin 2017

Ariary : La dépréciation va s’amplifier

Hier, sur le Marché Interbancaire des Devises, l’Euro s’échangeait à 3.216,97 MGA et le Dollar à 2.306,11 MGA. L’an dernier, à la même date, ils s’échangeaient respectivement à 2.854,23 MGA et 2.177,78 MGA.    lire la suite…

Ouverture de la session ordinaire de l’A.N  :  Appel de Jean Max Rakotomamonjy

Jean Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée nationale,  a appelé à la solidarité des députés de Madagascar dans son discours d’ouverture officielle de la session ordinaire du Parlement, hier, au palais de Tsimbazaza. Les anciens membres du bureau permanent de l’Assemblée ont brillé par leur absence à cette cérémonie qui, en revanche, a vu la participation de la majorité des députés dont ceux de la plateforme politique MAPAR. lire la suite…

Diplomatie : Fin de mission pour la SADC

Mission terminée pour les médiateurs de la SADC à Madagascar. Le ministère des Affaires étrangères a annoncé hier la cessation de ses activités à Madagascar. Cette disposition survient, visiblement, après la réussite du processus électoral dans le pays, le retour à l’ordre constitutionnel et à l’Etat de droit, qui se traduisent par l’instauration, dans les règles, du gouvernement Kolo Roger. Elle survient également après le Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la SADC, en marge du Sommet de l’Union Africaine d’Addis-Abeba, la fin du mois de janvier dernier. Ces deux Sommets avaient en effet, recommandé la cessation des activités de la SADC à Madagascar. lire la suite…

Asthme chez l’enfant : Des indications à respecter pour réduire la fréquence des crises

L’asthme est une maladie chronique qui affecte surtout les enfants, plus vulnérables aux changements climatiques. Elle peut être fatale chez ceux qui souffrent d’allergies.Une maladie à ne pas prendre à la légère. lire la suite…

Madagascar : Fumer en public : bientôt interdit

Fumer dans les lieux publics sera désormais interdit sous peine d’amende. L’Office National de Lutte contre le Tabac (OFNALAT) a vivement rappelé, hier, au Live Hôtel d’Andavamamba, que cette disposition, en application à l’arrêté interministériel n° 29.511/2013, entrera en vigueur à partir du 4 octobre prochain dans la Grande île. Ainsi, tous ceux qui dérogent à la loi seront passibles d’une amende de 2.500 Ar par tige de cigarette fumée. lire la suite…

Edition du 06-05-14

Président de l’Assemblée nationale : Christine Razanamahasoa bloque la passation

 

Que va-t-il se passer à Tsimbazaza ce jour? Le bras de fer continue entre le MAPAR et le PMP. La session ordinaire de l’Assemblée nationale risque d’être houleuse…

Prévue pour hier, la passation de pouvoir entre Christine Razanamahasoa et Jean Max Rakotomamonjy n’a finalement pas eu lieu. Le groupement politique MAPAR refuse d’admettre l’élection, de samedi dernier, des membres du bureau permanent et en avait saisi la Haute Cour Constitutionnelle.
Si la passation en question avait été annoncée pour 11h30 hier, aucun membre de l’ancien bureau permanent n’avait été aperçu à Tsimbazaza à l’heure prévue.
Le nouveau Président de l’Assemblée nationale n’a pas voulu polémiquer et s’est contenté de faire preuve de compréhension. « Christine Razanamahasoa est une juriste, je ne pense pas qu’elle ait eu de mauvaises intentions, ce n’est qu’une question de détails politiques ».
Jean Max Rakotomamonjy a rappelé hier, au palais de Tsimbazaza, que les actes ayant permis l’élection des nouveaux membres du bureau permanent de l’Assemblée étaient tout à fait légaux. La Haute Cour Constitutionnelle avait précisé dans sa décision N°5 du 11 avril 2014 que le règlement intérieur ayant servi à l’élection de l’ancien bureau était « inapplicable » et précisait que l’ancien bureau reste en place jusqu’à l’élection des nouveaux organes. Le vote a été réalisé, le nouveau bureau permanent prendra dorénavant ses fonctions, a-t-il insisté.

Qui présidera la séance de ce jour ?

Jean Max Rakotomamonjy a fait savoir, dans son intervention d’hier, à la presse qu’il présidera la séance d’ouverture de la session ordinaire de ce mardi 06 mai 2014. De son côté, Christine Razanamahasoa a insisté sur son statut de Présidente de l’Assemblée Nationale et n’envisage pas du tout, pour l’instant, de céder le perchoir.
Le palais de Tsimbazaza risque de devenir le théâtre de querelles politiques, avancent des députés de la PMP qui ont clamé leur victoire à l’élection des membres du bureau permanent.
En tout cas, les députés du MAPAR seront présents à l’ouverture, ce jour, de la première session ordinaire du parlement. Selon les indiscrétions, ces députés réclament le respect des textes en vigueur qui, d’après eux, avaient été violés ces derniers temps.
Hier après-midi, Abel Razafimahatratra, vice-président de l’Assemblée, pour le compte de la province de Fianarantsoa, a cédé sa place au profit de Harimanana Andrianarivo, son successeur.

Marc A.

Aux députes de donner l’exemple

Christine Razanamahasoa n’est pas disposée à céder sa place facilement. Elle n’a pas dit son dernier mot.  Le MAPAR a saisi la HCC pour ouvrir, à son tour, les hostilités sur le plan juridique. Motif invoqué : le renouvellement des membres du bureau permanent est anticonstitutionnel. En sachant quand même qu’il n’obtiendra pas gain de cause. Cette plateforme a affaire à une nouvelle HCC et l’initiative de la PMP s’est basée sur une décision de  cette HCC justement.
La mouvance Rajoelina est donc  à deux doigts de basculer totalement dans l’Opposition.   En tout cas, son attitude s’y prête.  Mais elle va batailler jusqu’au bout pour empêcher le nouveau bureau permanent de travailler. Primo : retarder les passations, secundo : introduire une nouvelle requête à la HCC, tertio : boycotter les travaux de l’Assemblée nationale. Autrement dit,  boycotter l’ouverture de la session ordinaire de ce jour.
Dur apprentissage  de l’Opposition et de la résistance lorsqu’on se retrouve brusquement de l’autre côté, pour la mouvance Rajoelina.  Ce qui lui arrive est arrivé  à la mouvance Ravalomanana  pendant des… années.  Il manque la matraque et les bombes lacrymogènes … Déplorable alternance démocratique.
L’après-transition a besoin d’acteurs  capables de cristalliser le changement promis.  De personnes  qui sont à même d’apporter la réconciliation nationale dont le pays a besoin. Il n’y a rien à prouver. L’opinion n’a plus rien à apprendre d’elles.  L’Assemblée nationale sera en session ordinaire ce jour. La première session ordinaire. Elle a commencé à siéger dans la tourmente. Et c’est à elle de démontrer que les députés sont capables de se réconcilier, de transcender leurs divergences pour l’intérêt supérieur de la Nation. Et non de leurs familles politiques et ceux qui se cachent derrière…

Heurts à Ankatso II : Situation explosive

Après les bourses, les logements. Les problèmes sont récurrents à l’Université d’Ankatso et sont loin de trouver leurs solutions. Ce qui est désolant, c’est que la violence commence aussi à gagner du terrain dans ces hauts-lieux du savoir malgaches…. lire la suite…

Ambohitsorohitra : Les membres du bureau permanent de l’Assemblée nationale reçus à la Présidence

Les membres du bureau permanent de l’Assemblée nationale, présidé par Jean Max Rakotomamonjy,  ont été reçus hier au palais d’Ambohitsorohitra. lire la suite…

Me Willy Razafinjatovo : «La structure du nouveau bureau permanent reflète la réconciliation nationale…»

Me Willy Razafinjatovo admet que l’élection des nouveaux membres du bureau permanent de l’Assemblée Nationale s’est déroulée dans légalité totale. lire la suite…