Dimanche 17 Decembre 2017

Justice malgache : Appui de l’OIF

La reprise de l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie à la justice malgache a été confirmée hier par la visite de la délégation de cette organisation auprès du ministère de la justice à Faravohitra. lire la suite…

Douanes : Une recette de 735 milliards d’Ariary en 8 mois

Une nette amélioration des recettes est constatée grâce aux efforts déployés par la Direction Générale des Douanes. Depuis la mise en place du Service de renseignement et des analyses des risques, les opérations de dédouanement sont facilitées. lire la suite…

Air Madagascar : Nouvel aéronef avant décembre : Airbus ou Boeing ?

La compagnie Air Madagascar va renouveler sa flotte avant le mois de décembre de cette année, afin de remplacer les Boeing 737. Les tractations se multiplient pour acquérir les nouveaux appareils dans les délais convenus, a indiqué Hery Rambeloson, Directeur Commercial de notre compagnie aérienne nationale. lire la suite…

Natation : Le champion olympique Alain Bernard attendu à Madagascar

Madagascar célébrera, cette année, la Journée mondiale du Tourisme dans le faste et en grandes pompes. A preuve, un invité de marque sera de la partie, en la personne d’un champion olympique. lire la suite…

Transporteurs routiers : Le ministre des transports  demande plus de patience

Le ministre des Transports a appelé les transporteurs routiers, hier, à observer une patience jusqu’à la fin des travaux de réhabilitation des ponts de Betsiboka et de Kamoro, reliant Antananarivo à Mahajanga. lire la suite…

BFV SG : Soutien à l’initiative des jeunes pour le  développement de l’entrepreneurship

Quoi de mieux qu’une banque pour soutenir les initiatives des jeunes? Pour la BFV, il ne s’agit pas d’une filière juteuse, mais d’une action citoyenne dont le but est le développement de Madagascar. La JCI a trouvé le bon partenaire… lire la suite…

Edition du 17 Septembre 2014

edition du 17-09-2014

Gouvernement : Un ministre dans une position inconfortable

 

Il avait été récemment annoncé que la porte de sortie est ouverte pour les ministres qui rechignent à assumer correctement leurs fonctions…

Les rumeurs de remaniement du gouvernement persistaient hier. Certains hommes politiques annonçaient une retouche imminente, depuis hier. Une information que les proches des deux responsables de l’Exécutif n’ont pas confirmée.
Toutefois, le Chef de l’État malgache a lancé le ton et réclame des résultats. Ce fut, entre autres, la raison pour des déplacements inopinés des membres du gouvernement dans les régions connues comme sources d’expéditions illégales de bois de rose ainsi que le règlement de la question d’insécurité.
Des sujets qui ont eu des échos positifs, voire, des félicitations de la part des politiciens partisans du régime.
La valorisation du retour de Madagascar au sein du Programme américain African Growth and Opportunity Act (AGOA) est un sujet que le Chef de l’État malgache tient à cœur. Un point qui demeure en suspens jusqu’ici, alors que le programme risque de s’arrêter en 2015 sauf prorogation du Congrès américain pour une nouvelle durée.
C’est également le cas des relations extérieures notamment des relations entre Madagascar et la Chine, qui deviennent un sujet de convoitise et de lutte de clans dans les hautes sphères du gouvernement.
En tout, c’est l’économie du pays qui est en jeu. Un point qui ne laisse indifférent ni le Chef de l’État, ni le Chef du gouvernement, qui souhaitent tous deux accélérer le redécollage économique du pays.
L’initiative d’un remaniement n’est pas pour autant ignorée par le Chef du gouvernement, lorsqu’il avait avancé, sur un air de plaisanterie, la confirmation des ministres qui étaient présents au petit-déjeuner de presse de vendredi dernier au palais de Mahazoarivo tout en indiquant que si un ministre n’arrive pas atteindre les objectifs fixés, il sera remercié et ne fera plus partie de son équipe.
Mais d’après certaines sources informées, le sort d’un ministre est actuellement en jeu. Il fait toujours cavalier seul dans ses démarches et dans ses initiatives, nous a-t-on rapporté. Un ministre qui s’écarte davantage de l’équipe gouvernementale, apprend-on. En tout cas, la décision finale sur ce sujet appartient au Président de la République et au Premier Ministre.

Marc A.

Point de vue : Zéro pointé

Zéro pointé

L’opinion attend des grosses prises en ce qui concerne la lutte contre l’exportation de bois de rose. Officiellement, aucune nouvelle coupe n’est permise. Et l’objectif est d’arriver au stock zéro. Autrement dit, il faut vendre ce qui existe et ne permettre aucun renouvellement de stock. Nous assistons à un chassé-croisé entre les Forces de l’ordre et les trafiquants. Presque chaque semaine, des rondins, prêts à l’embarquement, sont découverts dans la région SAVA. Notamment, à Mananara-Nord. Cela signifie qu’au large, des bateaux étrangers attendent cette cargaison. Autre chose, de telles opérations ne s’improvisent pas. Elles ont été préparées depuis au moins deux mois. Cela concerne le navire et la procédure financière. Sur ce dernier point, il existe certainement un carrefour financier de transfert de fonds à Madagascar. Une sorte de banque parallèle. Et on sait que les enquêteurs portent leur attention sur toutes les activités hors du circuit bancaire, mais dans lesquelles, on fait tourner rapidement des liquidités et des devises.
Dans un pays comme Madagascar, tout se sait, au fond. Mais il existe une sorte de code du silence, de copinage et de jeu d’intérêts qui s’imbriquent à tous les niveaux, de telle sorte que la vie publique est majoritairement constituée de dossiers classés sans suite. Bien dommage.

Hollande/Rajaonarimampianina : Des dossiers brûlants au centre des discussions

 

Les problèmes qui affectent la compagnie Air Madagascar, la restitution des Iles Eparses à Madagascar, entre autres, sont autant de sujets brûlants qui méritent une discussion au sommet… lire la suite…

Ministère de l’Intérieur : Les 72 mairies gérées par des pds

Des 1 549 communes, 72 sont actuellement gérées par un président de la Délégation Spéciale (PDS). Pourquoi ce remplacement ?
La nomination de PDS est indispensable dans quatre cas précis : lorsque le maire décède en cours de mandat, lorsqu’il est élu député, lorsqu’il est désigné à un autre poste incompatible avec ses fonctions de maire ou encore lorsque le maire en exercice est condamné par la Justice, selon les explications apportées par Thierry Rakotonarivo, SG du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation. Par la même occasion, ce dernier récuse les affirmations selon lesquelles les élections communales ont été reportées afin de pouvoir remplacer tous les maires élus par des PDS. lire la suite…