Lundi 21 Aout 2017

Abus de pouvoir dans le Sud : Le PM s’exprime

Des villageois de Besakoa, commune de Maromby, district d’Amboasary Sud, se sont plaints récemment de ce qu’ils qualifient d’exactions commises par les Forces de l’ordre. lire la suite…

Milieu rural : Production limitée à cause de l’insécurité

Le phénomène d’insécurité n’est plus un fait nouveau en soi. Toutefois, l’ampleur du phénomène gangrène la communauté au point de compromettre les rendements et, partant, les moyens de subsistance des paysans agriculteurs et leurs familles. Des dispositions s’imposent. lire la suite…

Litiges fonciers dans la Capitale : Naivo Raholdina préconise une mesure permanente

La décision de suspendre la démolition des constructions d’Ankadimbahoaka, adoptée en Conseil des ministres de mercredi dernier, est une étape importante mais insuffisante, estime Naivo Raholdina, député de Madagascar, élu du 5ème arrondissement, et non moins ancien président de la commission chargée de la gestion foncière et de l’aménagement du territoire au sein de l’Assemblée Nationale. lire la suite…

Edition du 30 mai 2014

Edition du 30-05-14

Présentation du parti HVM : Rajoelina le grand absent

Comme il fallait s’y attendre, le HVM s’était transformé en parti politique. Ceci, sans doute, en vue des prochaines élections. Si l’unité fait la force, surtout en vue du changement prôné par ceux qui l’ont voulu, un de ses initiateurs a fait faux bond…

Tous les représentants des entités politiques de la Grande île ont honoré de leur présence la présentation officielle du Hery Vaovao ho an’i Madagasikara (HVM), désormais converti en parti politique, à l’occasion d’une cérémonie organisée en grandes pompes à l’hôtel Carlton d’Anosy hier.
Tous, à l’exception d’Andry Rajoelina, président fondateur du MAPAR, qui a été le grand absent de cet événement à marquer d’une pierre blanche. Or, la cérémonie a été placée sous le signe du « soatoavina » ou des valeurs malgaches. Elle reflète également le fihavanana. Rivo Rakotovao, président national du parti HVM, a effectivement saisi l’occasion pour prôner le rassemblement en annonçant dans son allocution que le parti tend la main aux partis et autres entités partageant des valeurs communes et est, de ce fait, ouvert à toutes collaborations.
Une impression de déjà-vu ? En tout cas, Henri Rabary Njaka, Secrétaire Général du parti HVM se défend que si le HVM s’est transformé en parti politique, ce n’est pas pour perpétuer les erreurs du passé, mais de faire en sorte que la population et le pays puissent avoir un avenir meilleur. Il a notamment indiqué que ce changement de statut du HVM est légitime après toutes les étapes traversées. Il a emprunté une expression du Président de la République Hery Rajaonarimampianina lors de son investiture du 25 janvier, selon laquelle  « un Exécutif fort a besoin d’un socle politique solide ». Me Henri Rabary Njaka a ajouté que le HVM met un point d’honneur à certaines valeurs. Il a ainsi mis en relief l’amour de la patrie, la solidarité, la notion de famille. Ces principes constituent les fondements même du fampihavanana ou de la réconciliation nationale. Cette réconciliation fait d’ailleurs partie des priorités du Président de la République, au même titre que le développement du pays, la liberté et le sens du devoir, la démocratie, le respect des droits de l’homme, la justice et la probité ainsi que la préservation de l’intérêt général.  Enfin et non des moindres, le HVM entend participer aux Communales afin de répondre aux attentes de ses partisans.

L.R

Nouvelle victoire diplomatique pour le président

L’insécurité dans le Sud, les rivalités claniques sont de nature à inquiéter la classe politique. A plus forte raison, lorsque ces incidents sont détournés à des fins inavouables. Des députés haussent le ton. Ils viennent d’interpeller le gouvernement sur la question.
Ces députés ont leur raison. Mais d’autres députés peuvent également s’engouffrer dans cette voie pour réclamer du gouvernement de trouver les moyens rapidement pour scolariser les enfants gratuitement ou encore pour trouver des emplois aux nombreux chômeurs. Ou bien d’éradiquer la malnutrition et la pauvreté et les maladies tropicales infectieuses transmissibles ou non, qui tuent plus facilement que les… dahalo. Ceci pour dire que tout est prioritaire à Madagascar. Et qu’il faut des actions non pas isolées, mais intégrées.
Le défi qui se pose pour le gouvernement est d’arriver maintenant à harmoniser ses actions. C’est-à-dire les actions de chaque ministère, chargé de traduire en actes concrets la politique générale de l’État.
Il faut mobiliser toutes les forces vives locales. Car jusqu’ici, c’est la Communauté internationale qui réagit positivement et concrètement aux donnes de l’après-crise politique. Les États-Unis viennent de lever toutes les restrictions envers Madagascar. Signe que le voyage de Hery Rajaonarimampianina aux États-Unis a eu des impacts positifs sur les relations entre les deux pays. Et il rencontrera Barack Obama au mois d’Août dans le cadre du sommet États-Unis/Afrique. Madagascar est invitée officiellement. Un mois d’août chargé pour le Président de la République : après le voyage officiel aux États-Unis, une visite officielle en France. En attendant celle de la Namibie.
Le nouveau régime fait le plein sur le plan diplomatique. Le PM est rentré de Genève : la Suisse, le CNUCED, l’OMS, la CCI et autres organismes onusiens et industries pharmaceutiques mondiales ont signifié leur appui.
Il nous reste à faire l’Asie. C’est-à-dire les pays du dragon et la Chine. Mais aussi, pourquoi pas des pays émergents comme le Brésil ou l’Inde ? Ils ont des expériences à partager…

Washington lève les restrictions : Hery Rajaonarimampianina invité au sommet USA/Afrique

Les Etats-Unis étaient parmi les pays qui, sans être réticents à l’endroit du nouveau régime malgache, attendaient l’évolution de la situation. Comme celle ci était positive à leurs yeux, ils ont pris LA décision… lire la suite…

Groupes parlementaires : Mise en place décalée pour le 6 juin

La date limite de la formation des groupes parlementaires au sein de l’Assemblée nationale a été repoussée au 6 juin prochain. Plusieurs groupes se sont déjà constitués, dont le groupement «Hiaraka Isika ho an’ny Fanarenana an’i Madagasikara», ainsi que le VPM-MMM. lire la suite…

Bois de rose : 34 conteneurs saisis à Mombassa Kenya grâce aux services de renseignements américains

Trente-quatre containers de bois de rose ont été saisis mardi par les autorités kényanes, a-t-on appris hier d’une dépêche de l’ambassade des Etats-Unis à Madagascar. Cette expédition était prévue pour Hong Kong et avait été chargée depuis Zanzibar. lire la suite…

Infrastructures à Tsimbazaza : Des travaux de réhabilitation en vue

Le Premier ministre le Dr Kolo Roger a effectué une descente à l’Assemblée Nationale de Tsimbazaza mercredi dernier pour constater de visu l’état des infrastructures, notamment celles du centre d’accueil des députés, lesquelles sont suffisamment vétustes. Des travaux de réhabilitation sont en vue. lire la suite…

BIANCO : 1089 dossiers de corruption traités en 2013

Parmi les secteurs recensés par le Bureau indépendant anticorruption (BIANCO), les collectivités décentralisées  comme les bureaux d’arrondissement, les  Communes, les Régions,  restent  les secteurs les plus corrompus en 2013, selon le rapport du BIANCO. lire la suite…