Dimanche 20 Mai 2018

Edition du 27 Janvier 2015

edition du 27-01-2015

Nouveau gouvernement : Déception pour Ravalomanana et ses alliés

La formation du nouveau gouvernement n’a pas fait que des heureux. Des particuliers autant que d’éminentes personnalités ainsi que des membres ou proches de partis politiques ont cru en leur chance. Hélas, il n’y eut que peu d’élus…

Les membres du TIM et, notamment, leur lea­der, l’ancien président de la République Marc Ravalomanana, ne sont pas satisfaits de la composition du nouveau gouvernement, dirigé par le Gal Jean Ravelonarivo. Les élus de ce parti, par le biais de Guy Rivo Randrianarisoa, ont fait remarquer que ce gouvernement n’est pas du tout représentatif. L’équilibre du pouvoir au sein de l’Assemblée nationale n’a pas été considéré. Le TIM s’estime mal représenté dans cette équipe gouvernementale alors qu’il constitue une force politique non négligeable au sein de la Chambre basse avec ses 21 députés. Guy Rivo Randrianarisoa a rappelé que le parti TIM fait partie des 18 entités politiques de la majorité présidentielle qui avaient proposé des noms de premier ministrable à Ambotsorohitra, le 13 janvier dernier. Les députés TIM se sentent lésés et ne digèrent pas d’être mis à l’écart, lors de la nomination des membres du gouvernement. Quoi qu’il en soit, l’équipe de Marc Ravalomanana ne basculera pas dans le camp de l’opposition, selon les déclarations faites par Guy Rivo Randrianarisoa.

Précisions sur la dissolution de la mouvance Ravalomanana 

Marc Ravalomanana ainsi que les leaders des partis MFM, AMF3FM, Teza ainsi que le TIM, ont décidé de dissoudre la mouvance Ravalomanana à l’issue d’une réunion organisée dimanche dernier à Faravohitra. Me Hanitra Razafima­nantsoa, dé­puté du 1er arrondissement et non moins vice présidente de l’Assemblée Nationale, a précisé hier que la mouvance Ravalomanana n’est qu’une structure ponctuelle et a été mise en place juste pour les élections de 2013. L’équipe de Ravalomanana préconise de créer une nouvelle structure en vue des prochaines élections, notamment, les prochaines communales, prévues se tenir au pays au mois de juillet 2015,
Notons que les députés élus de la mouvance Ravalomanana ont distribué des vivres constituées de sacs de riz aux sinistrés des six arrondissements de la capitale, victimes du passage du cyclone Chezda.

Vola R

Imprimer Imprimer

Regard sur le nouveau  gouvernement

Le nouveau gouvernement est mis en place. En termes de genre… le nombre n’a pas spécialement changé. Deux femmes ministres sont parties et deux nouvelles femmes sont rentrées. Mme Béatrice Atallah, ex Présidente de la CENIT, figure bien connue du monde diplomatique, et Mme Onitiana Realy, figure connue des médias.
Mme Béatrice Attalah n’aura certainement pas de problèmes d’adaptation dans son nouveau travail, étant donné que son ancienne fonction lui a permis de côtoyer le monde diplomatique. Elle a été citée comme un exemple de réussite pour avoir bien mené les élections durant la transition lors de la cérémonie de voeux présidentiels par le doyen du corps diplomatique.
Le nouveau Ministre des Finances et du Budget, François Marie Maurice Gervais n’est pas connu du public. Mais les avertis le connaissent comme un expert en finances et rompue aux arcanes internationaux en la matière. En tout cas, il est connu des bailleurs de fonds. Beboarisoa Ralava a remplacé Anthelme Ramparany au ministère de l’Environnement, de l’Ecologie, de la Mer et des Fôrets. On le dit technicien et proche du Président. Il va gérer un secteur sensible et stratégique. En face, une véritable mafia qui s’est inserée dans le systeme administratif et qui est spécialisée dans le trafic de bois precieux.
Ulrich Jacques Andriantiana voit son ministère renforcé car il hérite aussi du tourisme. Horace Gaetien passe d’un ministère modeste à un grand ministère stratégique, celui de l’Energie et des Hydrocarbures. Il aura fort à faire avec le délestage et la hausse du prix des carburants. Andriamanarivo Mamy Lalatiana est connu du monde médical. Le Ministère de la Santé, c’est celui des défis, surtout en cette période de pluies. On ne peut pas passer sous silence la reconduction de Paul Rabary au ministère de l’Eduction nationale qu’il maîtrise en tout cas. Et le passage de Rafidimanana Narison au Ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé. Une promotion expliquée par le succès de sa gestion au ministère du Commerce. L’Inspecteur Général, Blaise Richard Randimbisoa, a également pu produire un bilan positif en matière de sécurité publique et il est logiquement reconduit. Rivo Rakotovao ajoute à son tableau de chasse les projets présidentiels. Histoire de laisser entendre qu’il est bel et bien le numero un du HVM. Elections communales dites vous?

Imprimer Imprimer

Pour une gestion coordonnée des frontières : Trop de fouilles et trop de paperasses

 

En cette période de bouleversement économique mondial, il est nécessaire d’améliorer la situation financière. Le commerce est l’un des principaux moteurs de performance économique et l’on considère que la mise en œuvre d’une stratégie de gestion coordonnée des frontières est indispensable pour soutenir les flux commerciaux afin d’atteindre facilement les objectifs économiques et sociaux. lire la suite…

Trafic de bois de rose : Les 18 chinois enquêtés au parquet de Toamasina

 

Le combat contre le trafic illicite de bois précieux malgaches semble bien démarrer, après la saisie et la capture d’un bateau et de ses occupants. Des zones d’ombre entourent, notamment, l’identité de l’embarcation. Avons-nousaffaire également à des voleurs de bateaux? lire la suite…

Pour le MAPAR  : Bonnet blanc, blanc bonnet

 

Après la formation du gouvernement Jean Ravelonarivo, le groupement politique MAPAR, fondé par Andry Rajoelina, revient à la charge. «Rien a changé dans le gouvernement», a annoncé, hier, Naivo Raholdina, député élu du 5ème arrondissement. «C’est pa­reil au gouvernement Roger Kolo, l’article 54 de la constitution n’a pas été respecté lors de la mise en place du gouvernement Jean Rave­lonarivo ».
La mission du gouvernement sera de répondre aux préoccupations des Malgaches : emploi, sécurité, services publics, logement, mais également d’assurer la croissance économique du pays. Ce député MAPAR s’est dit sceptique quant à la réussite de ce gouvernement. « Qui pourrait croire que le nouveau gouvernement aura la capacité de mener les réformes annoncées ? » s’est-il interrogé. lire la suite…

Diplomatie  :  Renforcement de la coopération avec l’Inde 

 

L’Inde, par la voix de son ambassadeur, SEM Chandra Ballabh Thaplyal, s’est engagée dans le renforcement de la coopération avec la Grande île. Lors de la célébration du 65ème anniversaire de la République de l’Inde, ce diplomate a souligné que la coopération entre les deux pays touche divers domaines dont, entre autres, le commerce et l’enseignement. L’Inde accorde une attention particulière au transfert de compétences et de technologie, au renforcement de capacité des étudiants et professionnels mal­gaches, dans le cadre des projets et programmes gouvernementaux.
A travers le programme « coopération technique et économique indienne » (ITEC), l’Inde octroie des bourses aux étudiants malgaches, dont une centaine a été accordée pour l’année universitaire 2014-2015. lire la suite…

Gouvernement  : Le Gal Jean  Ravelonarivo  donnera ses directives aux nouveaux ministres ce jour 

Le Général Jean Ravelonarivo, le nouveau Premier Ministre, a dévoilé, hier, à son équipe fraîchement nommée, sa méthode de travail. À l’issue de son entretien avec SEM Harald Gehrig, l’Ambassadeur de la République fédérale d’Alle­magne, au Palais de Mahazoarivo,
le Chef du gouvernement a souligné ce qu’il attend de ses ministres et les moyens de réalisation des directives globales qu’il formulera, lui-même, en tant que Premier Ministre, Chef du gouvernement. lire la suite…

GasyNet  : Le point sur le commerce transfrontalier 

 

La lourdeur administrative est depuis belle lurette une des raisons qui handicapent le commerce malgache. Des mesures ont été prises, et leur application n’a pas tardé à apporter des résultats tangibles au niveau de la Douane malgache, pour nr citer qu’elle. Voici les perspectives… lire la suite…

Transport aérien : Le DG précise les missions de l’ ACM 

 

L’une des missions qui incombent à l’Aviation Civile de Madagascar est d’assurer une coordination étroite entre les activités des divers intervenants au niveau aéroportuaire. L’orientation première concerne la notion de sécurité et de sûreté des activités de transport aérien.
L’Aviation Civile de Madagascar, d’après son Directeur Général James Andrianalisoa, est chargée, entre autres, de la certification des opérateurs, de la surveillance des opérateurs par rapport aux normes de sécurité et de sûreté. L’ACM n’intervient pas comme acteur sur terrain pour exercer une activité spécifique puisqu’elle ne peut pas être à la fois juge et partie. D’après James Andrianalisoa, l’ACM joue, toutefois, le rôle de promouvoir et de développer le transport aérien à Madagascar. lire la suite…

Réconciliation nationale : 6ème rencontre des 5 ce jour

 

Les 4 anciens Chefs d’États et le président de la République en exercice se réuniront de nouveau ce jour, pour une 6ème rencontre avec les 4 Chefs d’Églises du Conseil Chrétien des Églises de Madagascar (FFKM), à Ivato. lire la suite…