Mercredi 20 Septembre 2017

Pêche illicite : Un bateau pirate arraisonné

La zone territoriale maritime malgache est très riche en produits de mer. Ce qui suscite surtout les convoitises des pêcheurs étrangers qui n’hésitent pas à s’amener avec des bateaux équipés pour pêcher nos ressources marines. lire la suite…

MEN : Campagne d’insertion/réinsertion scolaire

L’abandon scolaire est à un taux alarmant dans nos zones rurales pour diverses raisons dont la pauvreté. Le ministère de l’Education nationale veut à présent y remédier. lire la suite…

Nouveau DG du BIANCO : Me Willy Razafinjatovo optimiste

Jean Louis Andriamifidy succède au Gal Faly Rabetrano à la  direction du Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO).  Me Willy Razafinjatovo, lui, approuve cette nouvelle nomination. lire la suite…

Travail social : Le SOS Village d’enfants se mobilise

SOS Village d’Enfants est une association qui oeuvre au soutien des couches les plus démunies. Aujourd’hui, l’association apporte son aide à la promotion des travaux sociaux qui devront servir à aider les populations qui se trouvent dans le besoin. lire la suite…

Edition du 05-06-14

Conjoncture : 37 chefs militaires, nommés du temps de Rajoelina, remplacés

Le grand assainissement de l’administration se poursuit depuis l’instauration des institutions de la République. Les limogeages et les nouvelles nominations aux hauts emplois de l’Etat se suivent. Aucune entité, aucun secteur n’en est épargné. Il en est ainsi du Corps d’Armée.

Trente sept hauts gradés militaires ayant occupé des postes importants et nommés pendant la transition ont été limogés et remplacés hier. La décision a été prise en conseil des ministres qui s’est tenu au Palais d’Etat d’Iavoloha.
Des responsables de postes importants au niveau du ministère des forces armées jusqu’à aux commandements militaires des régions ont été remplacés. Au niveau du ministère proprement dit, le Médecin Général de Brigade Rakotonirina Edmond a été nommé Directeur Général des Organismes de Défense, le Général de Brigade Rabeharindranto Samitiana Radona, Directeur Général de la Planification et des Opérations, le Général de Brigade See Rakotoarison Bruno, Coordonnateur Général des Projets, le Col Nirina Fructueux, Directeur Administratif et Financier, le Col Rajaonarivony Alexandre, Directeur des Ressources Humaines, le Col Razafimahatratra Jean Jacques, Directeur des Etudes et de la Planification, le Col Miha, Directeur des Infrastructures et des Domaines, le Capitaine de Vaisseau Ranaivoseheno Louis Antoine de Padoue, Directeur de la Défense, le Col Ranjaka Jacques Armand, Directeur du Système Informatique et des Télécommunications auprès du Ministère de la Défense Nationale, le Col Ralaivaomisa Ndrianjakarilala Josephson,  Directeur des Combattants Nationalistes, le Médecin Général de Brigade Rakotovao Andrianohasoavimbahoaka Winoc, Directeur Central des Services de Santé Militaire, le Col Laivaomanaja Rémi Appolinaire, Directeur de l’Usine Militaire de Moramanga et enfin le Col Joelison Georges a été nommé Directeur Responsable du Bureau de l’Ethique et la Déontologie.
Au niveau de l’État-major, le Général de Division Razafimanantsoa Samuel Jean a été nommé  Premier Adjoint au Chef de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy, le Contre Amiral Rakotoarisoa Marie Jean Lucien, Deuxième Adjoint au Chef de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy, leGénéral de Brigade Aérienne Mazana Stéphan, Chef d’Etat-Major auprès de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy, le Colonel Rabesihanaka Solofonome, Directeur des Ecoles et de la Formation Militaire, le Colonel Bira Jhonson, Directeur de la Gestion du Personnel de l’Armée Malagasy, le Colonel Rabearivazaha Hery, Directeur Technique des Travaux de Développement, le Colonel Rakotonirina Dieudonné Bernard, Directeur de Télécommunication et des Systèmes Informatiques auprès de l’Etat Major Général de l’Armée Malagasy, le Colonel Rajaonatahina Milison Henri, Directeur de l’Inspection au sein de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy, le Colonel Raherisolofo Mamy, Directeur de l’Ecole d’Etat-Major, le Colonel Rakotoarimanana Théophile Claud, Directeur de l’Intendance de l’Armée, le Colonel Rakotonirina Théophile Justin, Directeur des Opérations et des Renseignements, le Colonel Razanajaona Mamy Alison, Directeur de la Logistique et des Domaines de l’Armée, le Colonel Andriamahazoarivo Alex Patrick, Directeur du Centre de Perfectionnement des Officiers et enfin le Colonel Ralala Alain Dominique, Directeur des Matériels Techniques de l’Armée.
De nouvelles têtes occuperont également les hautes instances de commandement militaire. Le Colonel Razafindrakoto Lantoarinjaka a été nommé Commandant des Forces de Développement, le Contre Amiral Rakotoarison Herinirina, Commandant des Forces Navales, le Général de Brigade Rabetokotany Jean Andrianaivosoa, Commandant des Forces d’Intervention et le Général de Brigade Aérienne Jean Baptiste Aubert, Commandant des Forces Aériennes.
Les chefs de commandement militaire des régions ont également été remplacés. Ainsi le Général de Brigade Rakotosolofo Raymond Laurent a été nommé Commandant de la Région Militaire Numéro Un d’Antananarivo ; Le  Général de Brigade Randriambahiny Simon, Commandant de la Région Militaire Numéro Deux de Fianarantsoa ;  Le Colonel Golo Arthur, Commandant de la Région Militaire Numéro Trois de Toamasina ; Le  Colonel Etono Avilaza Robert Bellarmin, Commandant de la Région Militaire Numéro Quatre de Mahajanga ; Le Colonel Rakotonarivo William, Commandant de la Région Militaire Numéro Cinq de Toliara ; Le  Général de Brigade Ramarosaona Léon Jack, Commandant de la Région Militaire Numéro Six d’Antsiranana.
Cette nouvelle vague de nomination aux hauts emplois de l’Etat témoigne de nouveau la volonté du régime actuel de mettre en place une réforme au sein des instances chargées de la sécurité après celles de la police, de la gendarmerie et cette fois, de l’Armée.

Marc A.

Réconciliation et pardon

Nous sommes dans un contexte de reconstruction économique et… politique. La transition a laissé d’énormes séquelles à guérir. D’où l’importance de la réconciliation nationale. Mais comment parler de réconciliation lorsque les forces en présence ne partagent ni les mêmes priorités ni les mêmes visions des choses ?
La réconciliation nationale n’a même pas commencé. En fait, seul l’office/bureau a été mis en place. Quant au travail proprement dit, nous faisons du surplace. Fort heureusement, il y eut des amnisties, mais l’amnistie n’efface pas les rancœurs. Et ce fut, principalement, une amnistie politique pour les besoins électoraux, selon les analystes.
Cela dit, il semble judicieux de séparer maintenant les affaires civiles des affaires militaires. Un tribunal militaire devrait être mis en place pour reconsidérer tous les dossiers, même déjà traités.
C’est la classe politique dans son ensemble qui est concernée par la réconciliation. Nous sommes un petit pays géographiquement et démographiquement, mais nous disposons d’un grand nombre de partis politiques : 300 associations politiques sont recensées en ce moment. C’est trop comme nombre. Mais c’est significatif en termes de coercition.
La réconciliation nationale sera théorique sans le pardon national. L’Afrique du Sud est passée par là. Et, apparemment, cela lui a réussi. Il n’y a pas d’apartheid à Madagascar. Mais une certaine pratique politique cultive le tribalisme. C’est malsain. Car cela nuit au sens d’unicité et d’homogénéité de la culture malgache et son peuple uni par une seule langue.

Bois de rose : 29.000 rondins saisis à Singapour

La fôret malgache se vide et les conteneurs se remplissent de nos bois de rose. Le constat est édifiant. Malgré des mesures que l’on croyait efficaces, du moins dissuasives, les trafics se poursuivent et les saisies sont nombreuses… hors de nos côtes. lire la suite…

Diplomatie : Trois ambassadeurs chez le Président

Trois nouveaux ambassadeurs ont présenté officiellement, hier, leurs lettres de créances au Président de la République Hery Rajaonarimampianina. lire la suite…

Soldes et pensions : Une procédure accélérée, annonce le PM

Tous les Services Régionaux de la Solde et des Pensions de Madagascar ont été représentés hier dans la Ville des fleurs à l’occasion du 20ème anniversaire des Services Régionaux des Soldes et des Pensions. Un événement rehaussé par la présence de la première dame Voahangy Rajaonarimampianina et du chef du Gouvernement, le Dr Kolo Roger. lire la suite…

Assemblée nationale : “La honte”, selon Pierre Tsiranana

Les évènements qui se sont déroulés au sein de l’Assemblée Nationale, mardi après-midi, ont suscité des vagues de réactions au sein de la classe politique Malagasy. lire la suite…