Centrale de Volobe : Production du premier KW avant fin 2023

Depuis 2015, le projet Volobe travaille à produire de l’énergie. Mais la conception et le développement d’un aménagement hydroélectrique sont compliqués et prennent du temps. Aux dernières nouvelles, la construction va pouvoir commencer cette année. Une grande étape est franchie depuis hier.

Mettre en service le premier kilowattheure avant la fin de l’année 2023 constitue un défi majeur. Le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures Christian Ramarolahy a reconfirmé son engagement à accélérer tous les projets hydroélectriques. Hier, une étape décisive a été franchie. Le contrat d’achat d’énergie par la JIRAMA à la Compagnie Générale Hydroélectrique de Volobe (CGHV) et le contrat de concession de 35 ans par l’Etat à la compagnie ont été paraphés à Faravohitra. Un paraphe qui prélude de la signature officielle concrétisant le début d’un projet d’envergure pour la transition du pays vers une énergie renouvelable et modulable. Il s’agit d’un engagement fort en faveur de la transition énergétique.
Les travaux vont débuter cette année. Volobe se situe à proximité de Toamasina. Avec le développement du port qui est en cours, Volobe va permettre d’avoir un développement régional selon les précisions de Rémy Huber, Directeur Général de CGHV. Développé par la Compagnie Générale d’Hydroélectricité de Volobe, dont les actionnaires sont Jovena (groupe Axian), Colas, ainsi que SNPower et Africa50 du groupe de la BAD, cette production hydroélectrique d’une puissance de 120MW et d’une capacité de production de 750 GWh/an, soit près de 40% de la production électrique actuelle de Madagascar, permettra l’accès à l’électricité à un tarif compétitif. Rémy Huber a fait part de la volonté du consortium de travailler à livre ouvert. «Si on arrive à réaliser les travaux moins chers, le tarif en bénéficiera. Si on arrive à avoir les conditions de financement moins cher, le tarif en bénéficiera».
Cette centrale de 120 MW servira avant tout la région Antsinanana avec une capacité de production de 750 GWh ; mais elle sera également injectée dans le réseau interconnecté d’Antananarivo à Toamasina, un projet développé avec la BAD dont la signature a été faite quelques jours de cela. Près de 360.000 ménages seront les bénéficiaires de ce projet qui sera également créateur d’emplois.
Vonjy Andriamanga, Directeur Général de la Jirama ne manque pas de préciser que le projet Volobe figure parmi les stratégies adoptées pour le redressement de cette société d’Etat. Le principe, selon lui, est de réduire le coût de revient de cette société d’État qui avoisine les 25 cents dollars, actuellement. Avec le projet Volobe, ceci sera de 7 cents dollars. Pour rappel, un engagement fort de l’Etat Malagasy en faveur de l’impact et du développement du Le Plan de Développement à Moindre Coût (PDMC) lancé en novembre 2018, a permis de designer le projet de Volobe comme le projet hydraulique prioritaire pour Madagascar.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.