China Exhibition Madagascar : Créer une dynamique de coopération

Depuis l’établissement des rapports diplomatiques entre la Chine et Madagascar, les relations n’ont cessé de progresser. Aujourd’hui, la Chine est le premier investisseur, tant dans le domaine public que privé . C’est de là qu’est née l’initiative de créer une plateforme sino-malagasy «China Exhibition Madagascar» et de renforcer la coopération multisectorielle dans tous les domaines.

“La plateforme économique de coopération internationale <China Exhibition Madagascar> (CEM), une plateforme de rencontre et d’échange entre la Chine et les îles de l’Océan Indien aura pour but de créer une dynamique de coopération économique et commerciale sur tous les secteurs d’activité : infrastructures mines, énergie, commerce, agriculture, finance, transport…”, selon les précisions de Kane Ramanantsoa, Co-Fondateur et Organisateur de la CEM.
Une centaine de sociétés en provenance de plusieurs provinces de Chine, ainsi que des délégations officielles chinoises seront accueillies à Madagascar dans le cadre de l’événement économique «China Exhibition Madagascar» qui se tiendra du 21 au 24 septembre prochain au CCI Ivato. A titre de rappel, la visite du Président Hery Rajaonarimampianina en Chine, il y a quelques mois de cela, avait été marquée par la signature de six traités entre les deux Présidents pour développer une coopération durable. Pour l’Océan Indien, ce sont les sociétés leaders dans les secteurs d’activité qui seront sollicitées. Il y aura également une présence fortement marquée de certaines PME.

B to B

China Exhibition Madagascar n’est pas seulement une plateforme commerciale B to C, l’aspect B to B sera favorisé par un forum économique, avec le partenariat officiel du FIVMPAMA, du SIM et du Groupement des Concessionnaires Automobiles. Ce sera l’occasion de débattre sur les points essentiels de la situation à Madagascar, tant dans le domaine public que privé. Des interventions s’articuleront autour du contexte économique de Madagascar et des solutions à apporter aux problèmes les plus délicats.
200 stands sont également prévus et les exposants auront l’occasion de s’exprimer pour solliciter la réalisation de certains projets entre la Chine et Madagascar et aussi les îles de l’Océan Indien.

Ceinture- Route

D’après les précisions de Kane Ramanantsoa, la Chine doit pouvoir préserver sa politique intérieure, tout en accentuant son ouverture vers l’extérieur. D’où la réalisation du projet de la «nouvelle route de la soie», une «ceinture économique» qui relierait l’Est de la Chine à l’Europe occidentale. Madagascar, de part sa position géostratégique dans l’Océan Indien, fera partie de ce projet.

C.R

Imprimer Imprimer