Cinéma : Canal olympia Iarivo ouvre ses portes

Canal Olympia Iarivo sera un haut lieu de la culture articulé autour du cinéma et de l’expression artistique sous toutes ces formes. C’est en ces termes que s’est exprimée hier Christine Pigeyre, Présidente Directrice Générale de Canal Olympia au cours de la cérémonie d’inauguration de cette infrastructure située dans le quartier en plein développement de l’Akoor Digue. Cette nouvelle expansion dans les territoires de l’Océan Indien constitue une étape clé dans le développement de CanalOlympia, filiale du groupe Vivendi qui compte 13 salles aujourd’hui.
Dès ce jour, le public pourra expérimenter cette nouvelle salle de cinéma. Cinq séances sont au programme ce samedi dont la première à partir de 11h. Il en est de même pour le dimanche 21 juillet. Ouverte du mardi au dimanche, Canal Olympia Iarivo propose 19 séances de cinéma par semaine. Pour permettre au plus grand nombre d’en profiter, le ticket d’entrée a été fixé à 10.000 Ar pour les adultes et 7.000 Ar pour les enfants de moins de 12 ans. Les plus grands films sortiront en simultané avec le reste du monde lors de « week-end premières » pour un ticket à 30.000 Ar.

Lien entre culture et
économie

Ayant rehaussé de sa présence cet événement, le Président Andry Nirina Rajoelina loue une telle initiative. La promotion et le développement de la culture fait partie des « velirano » ou engagements pris pour faire de Madagascar un pays émergent. La culture ne peut aller sans l’économie selon ses dires, mais l’économie et le développement ne peuvent pas non plus exister en négligeant les notions culturelles. Il a profité de l’occasion pour annoncer la création dans les prochains mois d’une académie nationale des arts et de la culture, une structure qui détectera les meilleurs talents artistiques de toutes les régions de Madagascar et qui les formera pour les faire rayonner tant sur le plan national qu’international.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.