COMESA : Passeport unique effectif d’ici deux ans

D’après les prévisions des responsables, la délivrance du passeport unique au sein du marché commun de l’Afrique devra être effective d’ici deux ans. Ce document de voyage devrait favoriser la libre circulation des personnes au sein de la Comesa.

Le processus pour la délivrance du passeport unique au sein du marché commun de l’Afrique Orientale et Australe se poursuit. Sindiso Ndema Ngenya, Secrétaire Général de la Comesa en a touché mot hier au cours de l’atelier national sur la zone de libre-échange tripartite qui s’est tenue au Carlton Anosy. Cette opération se fait en plusieurs étapes et devra être effective d’ici deux ans d’après ses dires.
La première phase, actuellement en cours, concerne l’octroi dudit passeport aux institutions de la Comesa (Conférence des chefs d’Etat, Conseil des Ministres, Cour de Justice, Comité des gouverneurs des banques centrales). La prochaine étape, prévue pour l’année prochaine, concernera l’octroi du passeport unique aux hommes d’affaires. Les citoyens eux pourront user de ces passeports uniques d’ici deux ans. Ce document de voyage devrait favoriser la libre circulation des personnes au sein de la Comesa dont fait partie Madagascar.

ZLE Tripartite
Sindiso Ndema Ngenya, a également mis en exergue l’importance de la Zone de Libre Échange Tripartite. Pour Madagascar, cela permettra entre autres d’augmenter les produits exportés et de créer des emplois. La récente descente que le Secrétaire Général de la Comesa a effectuée à Toamasina lui a par ailleurs permis de voir des industries de transformation. «Les fruits peuvent être transformés en jus et la production ainsi obtenue peut être exportée».
L’atelier qui s’est tenu hier au Carlton et qui a vu notamment la présence du secteur privé a permis aux différentes parties prenantes d’en apprendre davantage sur les enjeux de la Zone de Libre Echange Tripartie. Nourdine Chabani, ministre du Commerce et de la Consommation n’a pas manqué de préciser que les pays membres devraient tirer pleinement profit des trois grands marchés que sont dont la Comesa, la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC). La ZLE Tripratite permettra de contribuer au développement économique et social de la région à travers une libre circulation des biens et des services. Les exportations intra-Afrique ne sont que de l’ordre de 12% alors que les exportations vers l’Union Européenne se chiffrent à 70%. Des efforts doivent être déployés pour y pallier.
Dans la mise en œuvre du Plan National de Développement dictée par la vision du Président de faire de Madagascar une nation moderne et prospère, le commerce joue un rôle majeur dans le développement économique et social inclusif de Madagascar, d’après les précisions de Nourdine Chabani. Promouvoir exportations et tirer profit des intégrations régionales font partie des objectifs du département dont il est à la tête. Les défis restent nombreux et nécessitent l’implication de tous.

C.R

Imprimer Imprimer