Compteurs intelligents : Installation en cours

L’installation des 8500 compteurs intelligents est en cours, a indiqué Lantoniaina Rasoloelison, ministre de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures en marge du reboisement effectué par son département à Talatavolondry, vendredi dernier. Comme prévu, cette première vague sera d’abord installée au sein des gros clients, une initiative qui s’inscrit dans le cadre du projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l’électricité (PAGOSE), financé par la Banque Mondiale.
La mise en place de ces compteurs permettra de s’assurer de la consommation réelle de ces établissements et d’éviter les pertes en ce sens que ces compteurs constituent une interface de communication entre le réseau électrique et l’installation du consommateur. Un appel d’offres pour la fourniture de la prochaine vague de compteurs intelligents a été lancé.

Hausse de tarif
Pour l’heure, le souci des abonnés concerne surtout la hausse du tarif de l’électricité, ayant reçu les factures du mois de janvier. «Dans le cadre du redressement de la Société Nationale JIRAMA, il est procédé à un ajustement des tarifs Électricité à compter de Janvier 2018», peut-on lire, dans la note de publication ORE/NP02/2017. Cette hausse ne touchera cependant pas les usagers de la basse tension, le KW étant tarifé à 141 Ar pour les consommations inférieures à 25 KW. Combien de ménages seront donc épargnés ? La grogne des usagers est constatée de part et d’autre.
Le défi pour la JIRAMA est de parvenir à un équilibre opérationnel d’ici 2020. A maintes reprises, il a été indiqué que la JIRAMA vend à pertes et il importe ainsi de réduire progressivement ces pertes. Pour rappel, les subventions octroyées à la JIRAMA cette année ont été réduites et se chiffrent à 209 milliards d’Ar. Ces 209 milliards d’Ariary devront notamment permettre de soutenir les réformes en cours. Parmi les dispositions prises, l’on peut citer l’installation de compteurs intelligents sus-citée qui per­-
mettront de sécuriser les recettes de la société ou encore le recours au fuel lourd pour diminuer le coût de production.

C.R

Imprimer Imprimer