Confédération du Tourisme de Madagascar : Formation en Dialogue Public-Privé

Dorénavant, tous les secteurs d’activité privilégient le dialogue public-privé et tablent sur ce mode d’échanges pour booster leur secteur respectif. Pour le secteur Tourisme, l’objectif est de renforcer les capacités du secteur privé à élaborer des politiques publiques en matière de tourisme.

Les membres de la Confédération du Tourisme de Madagascar (CTM) ainsi que les acteurs clés du tourisme au sein du gouvernement se retrouvent depuis hier, et pour trois jours pour renforcer leurs compétences en matière de dialogue public-privé. Les deux premiers jours sont dédiés à l’acquisition de techniques et d’outils pour mener un dialogue efficace et cohérent permettant aux participants d’avancer dans la mise en place des priorités du secteur tourisme. Hier, Noro Andriamamonjiaraison, consultante experte en DPP, a partagé son expertise en la matière. La journée de demain permettra aux participants de mettre en pratique les connaissances acquises à travers l’organisation de deux tables rondes autour de deux thématiques: le développement des ‘avions taxis’ pour certaines routes aériennes nationales et l’amélioration de services touristiques dans les parcs nationaux. L’objectif final est de renforcer les capacités des acteurs du secteur privé à parler d’une seule voix au gouvernement afin de contribuer pleinement et de manière efficace à l’élaboration des politiques publiques en matière de tourisme. Pour les membres du gouvernement, il s’agit d’acquérir les outils et les techniques nécessaires pour mener un dialogue public-privé efficace leur permettra d’asseoir leur légitimité en améliorant la transparence, la qualité et l’efficacité de leurs politiques afin de contribuer à faire du secteur tourisme un levier de développement économique et social pour Madagascar. Nul besoin de préciser que le tourisme à Madagascar est un des trois premiers secteurs pourvoyeurs de devises pour le pays et son développement fait partie des priorités du gouvernement avec comme objectif d’atteindre 500.000 touristes d’ici 2020. Cet atelier est possible grâce au financement de l’Union Européenne à travers Le programme d’Appui à l’Emploi et à l’Intégration Régional (PROCOM). La CTM, créée en septembre 2017 a pour but de représenter les intérêts des associations, des groupements professionnels et des entreprises privées opérant dans le secteur du tourisme à Madagascar. Nous en reparlerons.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.