Coopération allemande : Appui au secteur privé

la Coopération allemande, par le biais de la GIZ est un des partenaires stratégiques et de longue date de Madagascar en termes d’économie. Pour cette fois, le GIZ soutient les efforts du secteur privé malgache.

La Coopération allemande, à travers la GIZ appuie le secteur privé de Madagascar depuis des années, selon les précisions apportées par Konrad Sternisko, Chargé de Coopération de l’ambassade d’Allemagne. Il est convaincu que le secteur privé joue un rôle-clé dans le développement de Madagascar dans son ensemble. Et d’ajouter que les partenariats publics privés peuvent être un outil très puissant avec des retombées sur l’économie et la population
L’Unité «Competence Center for the Private Sector» CCPS, mise en place par la GIZ, financé par le Ministère fédéral allemand de la Coopération Econo-mique et du Développement BMZ, en partenariat avec l’EDBM, s’attèle à la création de liens d’affaires durables entre le secteur privé malgache et international. Elle vise également à renforcer le dialogue public-privé. Le CCPS soutient la participation d’entreprises à certains événements/ foires/ salons à caractère économique aussi bien nationaux qu’internationaux afin de favoriser le matchmaking d’entreprises engagées pour le développement durable.

Salon BIOFACH

Tel qu’il a été annoncé la semaine dernière au siège de l’EDBM, 18 entreprises membres du Syndicat Malgache de l’Agriculture Biologique SYMABIO présidé par Gaëtan Entancelin participeront au plus grand salon mondial de l’agriculture biologique BIOFACH qui ouvrira ses portes demain à Nuremberg en Allemagne, et qui se poursuivra jusqu’au 15 Février. Pour les entreprises malgaches, BIOFACH est une occasion d’envergure pour échanger autour des dernières tendances du marché mondial des produits biologiques, pour cibler de nouveaux marchés et créer de nouveaux contacts à travers des rencontres B to B qui seront facilitées par l’EDBM. L’objectif est que chacune des entreprises du SYMABIO qui participera à cet événement mondial de l’agriculture biologique puisse concrétiser au moins 10 nouveaux partenariats commerciaux. Une liste de clients potentiels ainsi que leurs demandes et exigences sera établie afin de créer des conditions favorables au montage de nouveaux partenariats, éventuellement appuyées dans le futur par le programme «develoPPP» financé par le BMZ, aussi bien qu’à travers des partenariats publics privés intégrés avec les projets bilatéraux mis en œuvre par la GIZ à Madagascar. A travers ces différents projets, la GIZ encourage l’engagement du secteur privé là où opportunités entrepreneuriales et atteintes des objectifs du développement durable se croisent.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.