- Madagascar Television - http://matv.mg -

Coronavirus en Chine : La capacité d’importer des médicaments réduite à 50%

Bien qu’aucun cas de Coronavirus n’ait encore été détecté à Madagascar, sa propagation en Chine et dans de nombreux autres pays se fait ressentir jusque dans notre pays. L’impact concerne entre autres les échanges commerciaux et le tourisme. Le sujet a été abordé hier, lors de l’Assemblée générale ordinaire de l’exercice 2019 suivie d’une réunion du Conseil exécutif du Groupement des Entreprises de Madagascar (GEM).

La Chine étant le foyer du coronavirus encore appelé Covid 19, les impacts sur les échanges commerciaux entre autres sont considérables. Un des secteurs qui subit des impacts majeurs selon Thierry Rajaona, nouveau président du Groupement des Entreprises de Madagascar est le secteur pharmaceutique. «La capacité d’importer des médicaments génériques en provenance de la Chine est réduite à 50%. Les acheteurs de médicaments génériques risquent donc d’avoir du mal à en trouver» a indiqué ce président du GEM. C’est la raison pour laquelle une commission a été mise en place au niveau du Groupement des Entreprises de Madagascar pour dialoguer avec les autorités étatiques. De telles discussions permettront non seulement de mesurer les impacts du coronavirus, mais aussi de se concerter sur les mesures à prendre.
Par ailleurs, la suspension des vols d’Air Madagascar vers la Chine, tout comme l’interdiction pour les compagnies aériennes d’embarquer de passagers et équipages en provenance ou ayant séjourné en Italie, Corée du Sud ou Iran….impacte considérablement sur le tourisme. La santé avant tout, il faut prendre des mesures pour protéger la population. «Tout ce que nous souhaitons, c’est que la situation avec le coronavirus ne dure pas longtemps». Néanmoins, il faut voir comment mitiger ces impacts. Une entreprise membre du GEM estime qu’il importe de voir comment Madagascar pourrait profiter du malheur qui frappe certains pays comme la Chine pour développer les entreprises du pays en consommant et en valorisant les produits locaux.

Renforcer le DPP

Le pays ne peut se développer sans appui majeur du secteur privé. L’un des défis pour Thierry Rajaona, nouveau président du GEM est d’améliorer significativement le dialogue public privé qui laisse encore à désirer de son avis. Il faut associer le secteur privé dans toutes les prises de décisions économiques. C’est le dialogue qui est le meilleur moyen pour cela. Une assise du secteur privé à laquelle le secteur public est convié aura ainsi lieu d’ici quelques mois. Un autre objectif selon ses dires, c’est la promotion de l’éthique dans les affaires pour assurer une saine concurrence. Force est de constater qu’il y a beaucoup de pratiques prédatrices au niveau de notre économie.
Tout comme son prédécesseur Noro Andriamamonjiarison qui a mis en exergue l’importance de la solidarité lorsqu’elle a dressé un bilan de ses réalisations, Thierry Rajaona a insisté sur l’importance de l’unité. «C’est en étant unis que nous sommes forts». Une amélioration est également prévue à l’interne, à travers une révision des statuts. L’équipe sera aussi étoffée pour que le GEM puisse être un interlocuteur de plus en plus incontournable.

C.R


Article printed from Madagascar Television: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/coronavirus-en-chine-la-capacite-dimporter-des-medicaments-reduite-a-50/

Copyright © 2014 . All rights reserved.