- Première chaine de télévision privée - http://matv.mg -

Corruption : “Il faut crever l’abcès”, selon Jean Louis Andriamifidy

Jean Louis Andriamifidy n’a pas mâché ses mots hier lors de la cérémonie de sortie de la XIVème promotion du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques dont il est le parrain. Selon ses dires, le manque de volonté politique empêche les programmes de lutte contre la corruption à porter leur fruit.

La pratique du «mametraka kely» (littéralement laisser un peu d’argent) est devenue d’usage. A entendre Jean Louis Andriamifidy, Directeur Général du Bianco, la lutte contre la corruption est loin d’atteindre les résultats escomptés. «Face à l’extrême pauvreté, il ne faut plus se voiler la face. Il faut crever l’abcès», a-t-il indiqué hier au Carlton Anosy s’exprimant en tant que parrain de la XIVème promotion des auditeurs du Cercle d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il dénonce par ailleurs le manque de volonté politique de l’Etat de s’attaquer avec front à la corruption en précisant que l’organe de lutte contre la corruption est taxé d’opposant du pouvoir lorsque des mesures sont prises contre les auteurs de détournements et abus divers. «Des détournements et abus qui, souvent, ne sont imposables qu’aux responsables étatiques, détenteurs du pouvoir central». Si l’Etat promeut la bonne gouvernance et l’Etat de droit, la loi sur la lutte contre le blanchiment de capitaux ainsi que celle sur le recouvrement des avoirs illicites n’ont toujours pas été adoptées, a-t-il fait remarquer.
En 2014 des mesures ont été prises pour intercepter un bateau chargé de bois de rose au large de Sainte-Marie, grâce un hélicoptère du gouvernement. L’avion qui a décollé à 7h du matin n’est arrivé à Sainte-Marie qu’à 11h, le temps pour le navire de prendre le large. Lorsque l’hélicoptère a quitté les lieux le lendemain, le chargement du navire a repris. Madagascar importe également plus de riz que sa consommation naionale, des magouilleurs profitant de la détaxation de certaines marchandises comme le riz pourraient faire des fausses déclarations et la liste n’est pas exhaustive. De surcroît, les responsables de concours adminsitratifs ne peuvent-ils pas organiser des concours sans l’aide du Bianco?
Dans son allocution, le Premier ministre Christian Ntsay a mis l’accent sur deux points essentiels dont la revalorisation du sens de l’Etat et la promotion des droits fondamentaux. Outre la restauration de la plaque rouge qui démontre la détermination du gouvernement, la mise en place de standard de service est prévue pour témoigner de la responsabilité de l’Etat envers les responsables.

Sortie de promotion

«Dr Jules Ravony», c’est le nom de baptême choisi par la XIVème promotion des auditeurs du CED. Pour la major de promotion, les auditeurs choisissent le CEDS pour satisfaire leur curiosité intellectuelle, étoffer leurs connaissances et pourquoi pas faire avancer leur carrière. La passation de fanion ainsi que la présentation des auditeurs de la XVème promotion se sont faites par la même occasion. S’adressant à ses filleuls, Jean Louis Andriamifidy a indiqué qu’ils ont la capacité de transformer le pays de manière positive pour lutter contre la corruption. Bien que tous les dispositifs législatifs et juridiques soient mis en place, si chaque citoyen et responsable publique ne font pas preuve de volonté, on ne peut pas espérer des résultats concrets.

C.R

 


Article printed from Première chaine de télévision privée: http://matv.mg

URL to article: http://matv.mg/corruption-il-faut-crever-labces-selon-jean-louis-andriamifidy/

Copyright © 2014 . All rights reserved.