CUA : Démenti de l’octroi d’un permis de construire sur le terrain d’Andohatapenaka

Le deuxième adjoint au maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) Julien Andriamarosata a fait savoir que la société TOTAL devrait avoir un permis de construire avant d’entamer des travaux de construction sur le terrain d’Andohatapenaka. «Faut-il rappeler que ce terrain appartient à l’entreprise TIKO Agri ? Cependant, l’Etat malgache le revendique et il prétend avoir obtenu l’accord du maire de la Capitale, ce qui est totalement faux. Une spoliation organisée qui fait froid dans le dos puisque n’importe quel propriétaire pourrait perdre ses biens pour des soi-disant projets présidentiels», dixit ce responsable.
Le terrain en question est toujours un sujet de discorde, a fait savoir l’adjoint au maire. En effet, la CUA avait porté plainte au sein du Tribunal administratif à propos de ce terrain. Le 6 mars dernier, un arrêté municipal portant cessation des travaux a été adopté.
Quoi qu’il en soit, l’adjoint au maire a fait savoir que la Commune ne va pas entrer en conflit avec l’Etat. «On ne fait qu’émettre des avis», a-t-il fait savoir d’un ton réconciliateur.
Pour respecter les procédures légales, la société TOTAL Madagascar, qui se charge de la construction de la gare routière, doit avoir un permis de construire dûment délivré par la Commune Urbaine d’Antananarivo. «Mais c’est le ministère en charge des Projets présidentiels qui a délivré une autorisation par le biais du décret ministériel n°28 195/2017/MEPATE /SG/DGAT», a conclu le deuxième adjoint Julien Andriamorasata.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer