CUA : Un ultimatum de 72h des employés contre le Maire

77

Le syndicat des employés de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA) ou SMKAR a posé un ultimatum de 72 heures au maire Lalao Ravalomanana pour résoudre les problèmes des indemnités de retraite. En effet, ce syndicat des employés de la CUA exige que les employés qui partent à la retraite touchent une indemnité décente, y afférente. Passé ce délai de 72 heures, ces employés passeront à la vitesse supérieure. Le syndicat prévoit, en effet, de saisir les instances supérieures au terme de cet ultimatum sans aucune réponse à leur réclamation.
D’après les explications du président du SMKAR, Victor Andriantsoa, «les agents qui sont partis en retraite depuis 2015, n’ont pas perçu leurs indemnités de retraite. Ils sont au nombre de 120». Le président du syndicat a récusé l’argument selon lequel l’actuel maire de la ville hérite des problèmes de ses prédécesseurs. «Avant 2015, tous les agents partis à la retraite ont eu droit à leurs indemnités, a avancé Victor Andriantsoa. Ils ont servi la municipalité durant leur vie active et sont dévoués corps et âme à la ville d’Antananarivo. Il est ainsi logique qu’ils perçoivent aujourd’hui leurs avantages».

Primes
Le SMKAR réclame également une prime de juin et une autre de fin d’année. «Depuis des années, les employés de la municipalité ont l’habitude de percevoir des primes en juin et à la fin de l’année», a indiqué, pour sa part, l’un des employés de la CUA, hier.
La conclusion de Victor Andriantsoa sur ce sujet est, en fait, sans équivoque. D’après lui, «Le syndicat n’a jamais réclamé une hausse de salaire. Nous comprenons que la situation financière de la CUA ne lui permet pas encore de le réaliser. En revanche, le paiement des indemnités de juin et de décembre doit être honoré par les dirigeants de la Municipalité».

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer