Diffamation : La Présidence et le Sénat portent plainte contre des députés du changement

Se basant sur le respect de la loi, la présidence et le sénat ont réagi face aux agissements de certains députés de l’opposition. Ils estiment qu’il y a eu des débordements, ainsi que de la diffamation. Leur avocat a déposé une plainte au parquet du Tribunal.

La Présidence et le Sénat ont déposé plainte à parquet hier au Tribunal d’Antananarivo sur des actes perpétrés la semaine dernière par les députés du changement. Ces deux institutions de la République ont ainsi été représentées par un groupe d’avocats dirigé par Maitre Tantely Ramaroson. Les événements du 08 mai 2018 qui a vu une manifestation devant le Palais du Sénat Anosy, accompagné d’une intrusion dans les locaux dudit Palais, ont été des raisons de cette saisine de la justice, a fait savoir le défenseur représentant ces deux instances. De son côté, Me Tantely Rakotonirina toujours membre de ce groupe, a soulevé la violation des principes régissant une zone rouge à travers l’intrusion de certaines personnalités au Sénat. «Nous constatons qu’il y a une violation de la loi lorsqu’il y avait intrusion dans ce Palais, alors que les forces de l’ordre avaient déjà averti plusieurs jours auparavant», a-t-elle souligné.
En ce qui concerne le cas de la Présidence, ces avocats ont fait savoir que les propos annoncés par un député a fait l’objet d’une plainte de cette instance. «Nous estimons qu’il y a eu des propos diffamatoires et de propagation de fausses nouvelles dans la déclaration du député en question», a fait savoir Me Tantely Ramaroson dans son intervention à la presse à Anosy.
Rappelons qu’un député du changement avait annoncé, dans une déclaration publique, avoir été contacté par la Présidence pour une intervention moyennant une somme de 1 milliard. Une déclaration qui a été aussi vite démentie par des hauts responsables étatiques. Ce parlementaire de la province de Fianarantsoa a été un ancien membre du groupe parlementaire HVM mais qui a par la suite rejoint le groupe des 73 députés pour le changement.

Marc A.

Imprimer Imprimer