Divulgation d’informations sensibles : Une blogueuse et un protocole de la Présidence emprisonnés

L’utilisation des réseaux sociaux a ses avantages, ses bienfaits, mais aussi ses inconvénients. Deux personnes viennent d’en faire les frais et vont croupir en prison. L’information est aussitôt relayée sur les… réseaux sociaux!

Une blogueuse et un agent du protocole de la Présidence ont été sanctionnés par une peine d’emprisonnement pour fuite d’informations. C’est ce qu’a décidé le tribunal de première instance d’Antananarivo mercredi dernier. La jeune demoiselle, très active sur Facebook, a été soupçonnée d’avoir divulgué sur les réseaux sociaux le déplacement du Président de la République. Celle-ci a écopé d’une peine de 6 mois de prison ferme. Elle a été immédiatement emmenée à Antanimora pour purger sa peine, après la lecture du verdict. Cette blogueuse a été la modératrice de la page facebook Kravaty Manga qui soutenait l’ancien régime.
Détenu depuis plusieurs mois à Antanimora, un agent du service de protocole de la Présidence a lui aussi écopé d’une peine d’emprisonnement ferme de 18 mois. Ce dernier a été soupçonné d’avoir divulgué des informations sensibles.
Toujours dans le cadre de ce dossier, 2 autres individus sont condamnés à 6 mois de prison avec sursis. Pour certains observateurs et autres facebookers, cette circonstance est une menace à la liberté d’expression et d’opinion dans le pays.

Marc A.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.