Education Nationale : Le SPAEM dénonce une centaine d’affectations abusives

Le syndicat du personnel administratif et enseignants de Madagascar revendique la mise en oeuvre de ce que les dirigeants et les syndicats ont convenu.

Le syndicat du personnel administratif et enseignants de Madagascar (SPAEM) a dénoncé une mauvaise gestion au sein du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et Professionnel. Le syndicat l’a décrit comme des pratiques illégales qui se font au détriment de l’éducation. Ce syndicat présidé par Justin Rakotonirina a parlé de l’existence d’affectation abusive faite par certains responsables au niveau de la DRENETP et des CISCO. Actuellement, une centaine de lettres de doléances sont parvenues au niveau du syndicat. Le SPAEM souhaite ainsi une amélioration de la gestion des ressources humaines au sein de ce ministère. Le syndicat exige également la dépolitisation de l’administration.
Le syndicat du personnel administratif et enseignants de Madagascar revendique la mise en œuvre de ce que les dirigeants et les syndicats ont convenu comme quoi à terme, les enseignants percevront une indemnité de 100 000 Ariary. Il s’agit de l’octroi d’indemnité spéciale de 25 000 Ar à compter du mois d’octobre, avec un rajout de 25 000 Ar à titre d’indemnité de craie et d’indemnité spéciale d’éloignement, ainsi qu’une indemnité de résidence, forfaitaire d’enseignement et de fonction de 50 000 Ar. La troisième et dernière, d’une valeur de 50 000 ariary devrait être perçue à partir de janvier 2020. Toutefois, le SPAEM a souligné que le personnel administratif et les enseignants n’ont pas encore perçu cette indemnité. Ce syndicat revendique ainsi le paiement de leur droit.
En vue d’améliorer la qualité de l’éducation à Madagascar, le SPAEM a organisé, hier, à Anosy, une conférence-débat sur le thème les droits et attributions des travailleurs. Une conférence qui a vu la participation de France Ranaisolofo, président de la commission juridique du conseil du supérieur de la fonction publique et à la fois SG du comité ad’hoc pour l’application des conventions internationales notamment C151 convention sur les relations de travail dans la fonction publique et C154 convention sur la négociation collective.

Vola R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.