FAV Polio : 12 Un million d’enfants de moins de 5 ans à vacciner

FAV Polio : 12 Un million d’enfants de moins de 5 ans à vacciner

Eradiquer la maladie. Tel est l’objectif principal du ministère de la Santé publique pour cette 12ème édition de campagne de vaccination contre la poliomyélite. Le lancement de la campagne de vaccination FAV polio a eu lieu, hier, à l’école privée Paradise Garden d’Ambatomaro, en présence de Ndranto Rakotonanahary chef de Région Analamanga, du Gal Angelo Ravelonarivo, préfet de police, du Dr Lahimasy Emihangy, directeur du programme élargi de vaccination auprès du ministère de la Santé publique ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers notamment l’OMS, l’UNICEF, USAID Mikolo et ASOS.
Durant les trois jours de l’événement (du 17 au 19 janvier) le ministère vise à faire vacciner plus d’un million d’enfants de moins de 5 ans dans 11 Régions du pays dont plus de 200 000 dans la Région Analamanga.
«Des stratégies spécifiques et innovantes sont mises en place, notamment dans les grandes villes, les zones enclavées et les localités affectées par le passage du cyclone Ava, afin d’atteindre tous les enfants y compris ceux qui sont dans des situations précaires. Ainsi, du 17 au 19 Janvier 2018, des équipes de mobilisateurs et vaccinateurs, recrutés localement et bien formés, vont visiter chaque maison pour sensibiliser les parents et administrer deux gouttes de vaccin oral à tous les enfants âgés de 0 à 59 mois afin de les protéger contre la Poliomyélite. L’éradication à Madagascar est proche, mais il s’agit du moment le plus difficile car la répétition des campagnes de masse, les rumeurs et les efforts constamment renouvelés ont commencé à lasser les populations et entamer la détermination des agents de santé», explique Enrique Paz, chef de section santé auprès de l’UNICEF Madagascar.
Le Dr Lahimasy Emihangy, directeur du programme élargi de vaccination au niveau du ministère de la Santé publique, lui, souligne l’importance de ce vaccin contre la polio. La polio peut entraîner une paralysie permanente. Cette maladie reste incurable. La vaccination dès l’enfance est la seule forme de protection la plus sûre contre cette maladie. La vaccination contre la polio est gratuite et sans effets secondaires. Le chef de Région Analamanga, Ndranto Rakotonanahary a saisi l’occasion d’hier pour sensibiliser les parents à faire vacciner leurs enfants contre la poliomyélite.
Madagascar présentera au mois de juin prochain son dossier de candidature à la certification d’éradication totale de la poliomyélite, dénommée «Certificat Polio free». Toutefois, l’obtention du label «Pays libéré de la Polio» requiert, entre autres, une couverture vaccinale supérieure à 90%.
Le manque d’hygiène va augmenter les risques de contracter la polio. Le respect des règles d’hygiène telles que se laver les mains avec de l’eau et du savon après être allé aux toilettes et avant de préparer les repas ainsi que l’utilisation des latrines, est fortement recommandé. La participation active des citoyens à la campagne de vaccination ainsi qu’à la propreté contribue à l’atteinte de l’objectif 0 Poliomyélite.

Vola R

 

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.