Fichier électoral : Les résultats de l’audit international connus ce jour

L’audit du fichier électoral est nécessaire pour pouvoir renforcer la confiance de tous les acteurs politiques, ainsi que les électeurs eux-mêmes. C’est dans ce sens que des experts de haut niveau ont effectué une mission dans nos murs.

La délégation de l’OIF, composée de quatre experts de haut niveau, dirigée par le Général Siaka Sangaré a tenu une séance de partage et d’échange concernant l’audit du fichier électoral, hier, au siège de la CENI, en présence des représentants des partis politiques. Ils sont, en effet, dans le pays, pour effectuer un audit international de notre fichier électoral. Les experts de mentionner que cet audit a pour objectif principal de renforcer la confiance de tous les acteurs, surtout les acteurs politiques, et également de tous les électeurs. «Le fichier électoral représente le socle du processus électoral. S’il est contesté, les résultats seront récusés», a souligné le Général Siaka Sangare, hier. D’après les explications reçues à Alarobia hier, la présentation du rapport relatif aux résultats de l’audit externe se déroulera vendredi prochain au siège de la CENI, en présence des membres de la communauté internationale. La CENI se penche également en ce moment sur l’audit interne du fichier électoral avant que celui-ci soit remis entre les mains de ces experts. Les experts vont ainsi procéder à un audit quantitatif et qualitatif du fichier électoral afin d’identifier les points positifs et négatifs, et au besoin, d’émettre des recommandations d’amélioration.

Code de bonne conduite
La CENI et les partis politiques veulent mettre en place un code de bonne conduite des partis politiques en période électorale. «Il est assez important que les partis politiques puissent se soumettre à un code de bonne conduite, afin d’organiser les prochaines échéances électorales dans un climat apaisé», a confié le Général Siaka Sangare.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer