Fraudes électorales : Un candidat élu provisoirement à la mairie arrêté

Les plaintes et doléances relatives aux dernières échéances électorales du pays continuent d’être traitées par les tribunaux administratifs. Ces traitements aboutissent à des arrestations.

Détention préventive immédiate depuis hier pour le candidat maire de la Commune Urbaine de Morondava, Mamy Claver. Il a été interpellé puis arrêté jeudi soir vers 21h30 avec une poignée d’individus accusés de complicité.
Le candidat Mamy Claver s’est aligné dans les rangs des candidats indépendants. Les résultats provisoires, publiés par la CENI, lui accordent la victoire à la mairie de la Commune de Morondava avec 52% des suffrages exprimés dans cette localité.
Cependant, sur injonction du tribunal, le candidat Mamy Claver a été arrêté jeudi soir. Avec ses présumés complices, ils sont accusés de fraudes électorales. Le candidat aurait monnayé le vote de plusieurs électeurs, il est accusé de confiscation de nombreuses cartes d’identité nationale et de cartes d’électeurs.
Le candidat Mamy Claver et ses présumés complices avaient fait l’objet d’une première interpellation et arrestation au mois de novembre 2019 pour ces motifs. Placés alors en première détention préventive, ils ont bénéficié de Liberté Provisoire 48heures plus tard. Une source informée nous fait savoir que les incriminés devraient passer en procès en ce moment même où ils venaient une nouvelle fois d’être arrêtés jeudi dernier.
Les partisans du candidat protestent évidemment contre ces faits. L’avocat de Mamy Claver, lui, est persuadé que son client est victime d’une manœuvre politique.

TR

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.