Grève du SECES : Grande marche des enseignants chercheurs

Fin du préavis de grève de 72 h, les enseignants membres du syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants, section Antananarivo ont pris la décision de cesser toutes activités pédagogiques et de recherches.

Conformément au préavis de grève, les enseignants chercheurs et chercheurs enseignants de l’enseignement supérieur, section Antananarivo (SECES) décident de suspendre les activités pédagogiques et de recherches à l’université d’Antananarivo depuis mardi dernier. Toutes les activités et travaux de recherches aux centres de recherches d’Antananarivo sont alors suspendus, de même que les cours. Hier, après l’Assemblée Générale qu’ils ont tenue à l’amphi DEGS, les membres du SECES ont entrepris une grande marche jusque sur l’esplanade d’Ankatso. Ce mouvement a marqué leur solidarité.
Les enseignants chercheurs membres du SECES Tana font appel à un dialogue et se disent prêts à un éventuel entretien avec les responsables et autorités compétentes pour trouver des solutions à leurs maux.
A titre de rappel, le syndicat réclame l’adoption d’une dérogation spéciale pour les enseignants retraités en maintien de service, la reprise des reclassements et avancements suspendus depuis 2017 et le paiement des arriérés des heures complémentaires.
Même si le SECES avait réclamé le report des différentes élections au sein de l’Université et revendique la révision du code électoral, il n’a pas manqué de féliciter le nouveau président élu, le Pr Mamy Ravelomanana et de respecter le choix des votants. Le syndicat des enseignants se dit prêt à collaborer avec le nouveau président de l’Université d’Antananarivo qui est non moins membre fervent du SECES Tana.
Pour ce jour, les membres du SECES vont encore se rassembler à Ankatso.

jemimaR

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.