Importation de véhicules de luxe : Une Range Rover Evoque interceptée à Ivandry

Pour la deuxième fois en l’espace de quelques mois, la douane met la main sur un véhicule usagé importé en contrebande sur le territoire malgache. Une investigation menée dans la capitale par le Service de la Surveillance et de la Lutte contre la Contrebande a permis de mettre la main sur le présumé fraudeur à Ivandry.

Suite à des informations émanant d’informateurs de la douane concernant des véhicules usagés dédouanés frauduleusement au bureau des douanes de Vohémar, le Service de la Surveillance et de la Lutte contre la Contrebande a organisé une investigation dans la capitale afin de rechercher les véhicules objet de l’information reçue.
Les recherches ont abouti à l’interpellation du propriétaire d’un Range Rover le 11 septembre dernier à Ivandry. L’homme, un ressortissant malgache, a été auditionné dans les bureaux du Service de Lutte contre la Contrebande. Lors du dédouanement, il avait été déclaré des « effets et objets personnels » à la place des véhicules logés dans un conteneur de 40’. Tous les documents d’importation avaient été falsifiés dès le départ. Le dédouanement du container en question a eu lieu vers le mois de mai 2017 au bureau des douanes de Vohémar.
Le conteneur recelait trois véhicules de luxe dont une Range Rover Evoque (déjà saisie), une BMW X5 et une Renault Mégane RS, qui sont encore recherchées. L’individu serait à son premier méfait, voulant imiter quelques concurrents dans la vente de véhicules d’occasion. Les plaques minéra­logiques WWT ont été apposées, après le dépotage des véhicules, afin de les acheminer à Antananarivo par la voie routière. Des faux documents ont ensuite été présentés aux bureaux des Centres Immatriculateurs pour l’immatriculation de ces véhicules.
L’action de la douane ne se limite pas seulement aux frontières, elle intervient également a posteriori. Elle recommande toujours à tous les acheteurs de véhicules de bien vérifier les documents d’importation au niveau du Centre Immatriculateur, afin d’éviter les mauvaises surprises. En attendant, les investigations se poursuivent, dans le but de démanteler le réseau de trafiquants à Madagascar.

Recueillis par C.R

Imprimer Imprimer