Inondations : Mobilisation de 18 millions USD du Cat DDO

La Banque Mondiale a approuvé au mois de décembre dernier un don à l’appui des politiques de développement pour la gestion des risques de catastrophe, assorti d’une option de tirage différé en cas de catastrophe (Cat DDO). Ce don s’accompagne d’un cofinancement de l’Agence française de développement (AFD). Une partie du financement est à présent mobilisée par les autorités malgaches.

Le 31 janvier 2020, les autorités malgaches ont mobilisé 15 millions de dollars (IDA) et 3 millions d’euros (AFD) du financement pour la gestion du risque de catastrophes pour faire face à l’impact des récentes pluies torrentielles et des inondations. L’option de tirage différé en cas de catastrophe (Cat DDO) est une ligne de crédit conditionnelle qui fournit un financement immédiat aux pays en cas de catastrophe naturelle. Elle aide à développer la capacité d’un pays à gérer les risques de catastrophe naturelle et doit s’inscrire dans une stratégie élargie de gestion préventive des risques.
L’option de tirage différé est déclenchée en cas de déclaration d’état d’urgence nationale, conformément à la législation malgache. Les autorités du pays ont déclaré un sinistre national le 24 janvier 2020. Sept districts du nord-ouest du pays ont été touchés par des inondations causées par des pluies torrentielles depuis le 20 janvier, faisant à ce jour 35 morts et plus de 126 000 personnes sinistrées, selon le dernier rapport du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC).
Tout au long de l’année 2019, les autorités
malgaches, la Banque mondiale et l’Agence française de développement (AFD) ont collaboré pour améliorer la capacité de préparation et de réponse à ce type de catastrophes, aboutissant en décembre dernier à la signature de financements en appui aux politiques de gestion des risques de catastrophe, assortis d’une option de tirage différé en cas de catastrophe, d’un montant total de 61,7 millions de dollars dont 50 millions USD de l’IDA et un co-financement de 11,7 millions USD de l’AFD. Cet appui a vocation à appuyer un pays fortement exposé et parmi les plus vulnérables aux conséquences du changement climatique.
Ce financement contingent permet au pays d’accéder aux fonds immédiatement après une catastrophe naturelle de grande ampleur. Il est généralement utilisé pour financer les pertes récurrentes dans les pays fortement exposés aux catastrophes naturelles et devrait s’inscrire dans une stratégie élargie de gestion préventive des risques. A Madagascar, le financement mobilisé conjointement avec l’appui d’autres partenaires au développement, va permettre d’appuyer les efforts du gouvernement pour venir en aide aux populations sinistrées et gérer l’urgence et la reconstruction.

Recueillis par C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.